NHL 1982/83

 

Six ans après leur précédent déménagement de Kansas City à Denver, les Colorado Rockies refont leurs valises. Cela faisait quatre ans qu'ils étaient la propriété d'Arthur Imperatore, un magnat des camions qui voulait les installer dans le New Jersey, un État où aucune salle n'était encore capable de les accueillir. Il a fallu attendre l'ouverture de l'aréna d'East Rutherford, et c'est désormais John McMullen, un affréteur de navires, qui a racheté la franchise et procède aux déménagement. L'équipe est rebaptisée les Devils du New Jersey.

 

Classements (80 matches)

Conférence Prince de Galles

Division Adams

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Boston Bruins          110   50  10  20   327-228  +99
2 Canadiens de Montréal   98   42  14  24   350-286  +64
3 Buffalo Sabres          89   38  13  29   318-285  +33
4 Nordiques de Québec     80   34  12  34   343-336  +7
5 Hartford Whalers        45   19   7  54   261-403  -142

Pete Peeters, échangé de Philadelphie contre le défenseur Brad McCrimmon, réussit une excellente première saison à Boston avec 40 victoires en 60 rencontres et 8 blanchissages. Il reste invaincu pendant 31 parties consécutives, à seulement un match du record de son coach Gerry Cheevers. Il permet aux Bruins d'être la meilleure équipe de la ligue.

Division Patrick

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Philadelphia Flyers    106   49   8  23   326-240  +86
2 New York Islanders      96   42  12  26   302-226  +76
3 Washington Capitals     94   39  16  25   306-283  +23
4 New York Rangers        80   35  10  35   306-287  +19
5 New Jersey Devils       48   17  14  49   230-338  -108
6 Pittsburgh Penguins     45   18   9  53   250-394  -144

Philaldephie a su remplacer Peeters par un débutant suédois, Pelle Lindbergh, et a surtout acquis un nouveau meneur défensif avec Mark Howe, arrivé de Hartford dans un échange important. Pleinement remis de sa terrible blessure quand il s'était empalé contre l'épine dorsale de la cage (que la NHL a supprimée après l'accident), le polyvalent Howe est désormais reconverti en défense de manière permanente.

 

Conférence Clarence Campbell

Division Norris

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Chicago Black Hawks    104   47  10  23   338-268  +70
2 Minnesota North Stars   96   40  16  24   321-290  +31
3 Toronto Maple Leafs     68   28  12  40   293-330  -37
4 Saint Louis Blues       65   25  15  40   285-316  -31
5 Detroit Red Wings       57   21  15  44   263-344  -81

Les Chicago Black Hawks reviennent au premier plan sous la conduite d'Orval Tessier, un entraîneur à succès en junior (deux Coupes Memorial) qui a remporté l'AHL pour sa première saison d'entraîneur d'une équipe professionnelle. Le coach débutant n'hésite pas à laisser sur le banc les vétérans, et il remodèle totalement une formation débarrassée de ses gros bras. Le nouveau credo est la discipline, dans le repli et dans le positionnement défensif

Division Smythe

                         Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Edmonton Oilers        106   47  12  21   424-315  +109
2 Calgary Flames          78   32  14  34   321-316  +5
3 Vancouver Canucks       75   30  15  35   303-309  -6
4 Winnipeg Jets           74   33   8  39   311-333  -22
5 Los Angeles Kings       66   27  12  41   308-365  -57

Winnipeg a changé de division un peu contre son gré après le déménagement de Colorado, mais les Jets peuvent être soulagés : les quatre équipes canadiennes se qualifient en play-offs et laissent Los Angeles en plan. Après la baisse de performance de Mario Lessard, les Kings promeuvent comme gardien titulaire Gary Laskoski, un inconnu non drafté qui est payé au cachet match par match en début de saison. Ils terminent avec la moins bonne défense de la ligue, mais cela s'explique quand on est dans la même division qu'Edmonton, qui bat son propre record de buts.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                        MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Wayne Gretzky          Edmonton      80   71 125  196   +60   59'
 2 Peter Stastny (TCH)    Québec        75   47  77  124   +28   78'
 3 Denis Savard           Chicago       78   35  86  121   +26   99'
 4 Mike Bossy             NY Islanders  79   60  58  118   +27   20'
 5 Marcel Dionne          Los Angeles   80   56  51  107   +10   22'
 6 Barry Pederson         Boston        77   46  61  107   +38   47'
 7 Mark Messier           Edmonton      77   48  58  106   +19   72'
 8 Michel Goulet          Québec        80   57  48  105   +31   51'
 9 Glenn Anderson         Edmonton      72   48  56  104   +41   70'
10 Kent Nilsson (SUE)     Calgary       80   46  58  104   +5    10'
11 Jari Kurri (FIN)       Edmonton      80   45  59  104   +47   22'
12 Lanny McDonald         Calgary       80   66  32   98   -2    90'
13 Rick Middleton         Boston        80   49  47   96   +33    8'
14 Paul Coffey            Edmonton      80   29  67   96   +52   87'
15 Anton Stastny (TCH)    Québec        79   32  60   92   +25   25'
16 Dale Hawerchuk         Winnipeg      79   40  51   91   -17   31'
17 Steve Larmer           Chicago       80   43  47   90   +44   28'
18 Ron Francis            Hartford      79   31  59   90   -25   60'
19 Bryan Trottier         NY Islanders  80   34  55   89   +37   68'
20 Stan Smyl              Vancouver     74   38  50   88   -6   114'

Meilleurs gardiens

                                         Min      %
1 Roland Melanson         NY Islanders  2460    91,0%
2 Billy Smith             NY Islanders  2340    90,6%
3 Pete Peeters            Boston        3611    90,4%
4 Murray Bannerman        Chicago       2460    90,1%
5 Bob Froese              Philadelphie  1407    89,6%
6 Andy Moog               Edmonton      2833    89,1%
7 Pelle Lindbergh (SUE)   Philadelphie  2333    89,1%
8 John Garrett            Québ./Vanc.   1887    88,9%

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Wayne Gretzky (Edmonton Oilers).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Wayne Gretzky (Edmonton Oilers).

Meilleur gardien (trophée Vézina) : Pete Peeters (Boston Bruins).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Rod Langway (Washington Capitals).

Meilleur attaquant défensif (trophée Selke) : Bobby Clarke (Philadelphia Flyers).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Steve Larmer (Chicago Blackhawks).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Mike Bossy (New York Islanders).

Persévérance (trophée Masterton) : Lanny McDonald (Calgary Flames).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : Orval Tessier (Chicago Black Hawks).

Première équipe all-star : Pete Peeters (Boston) ; Mark Howe (Philadelphie) - Rod Langway (Washington) ; Mark Messier (Edmonton) - Wayne Gretzky (Edmonton) - Mike Bossy (New York Islanders).

Deuxième équipe all-star : Roland Melanson (NY Islanders) ; Ray Bourque (Boston) - Paul Coffey (Edmonton) ; Michel Goulet (Québec) - Denis Savard (Chicago) - Lanny McDonald (Calgary).

Équipe-type des recrues : Pelle Lindbergh (Philadelphie) ; Scott Stevens (Washington) - Phil Housley (Buffalo) ; Mats Näslund (Montréal) - Dan Daoust (Montréal/Toronto) - Steve Larmer (Chicago).

 

Play-offs

Premier tour (6, 7, 9 et 10 avril 1983)

Division Adams

Boston - Québec 4-3 a.p. (0-3,2-0,1-0,1-0) [le 5 mars]
Boston - Québec 4-2 (1-1,0-0,3-1)
Québec - Boston 2-1 (1-0,1-1,0-0)
Québec - Boston 1-2 (0-1,0-0,1-1)

Montréal - Buffalo 0-1 (0-0,0-0,0-1)
Montréal - Buffalo 0-3 (0-1,0-2,0-0)
Buffalo - Montréal 4-2 (0-0,2-1,2-1)

Les Canadiens de Montréal, meilleure attaque de la saison régulière, butent sur Robert Sauvé. Le gardien québécois de Buffalo, qui tient le poste de numéro 1 incontesté chez les Sabres pour la seule fois de sa carrière, arrête 76 tirs sur 78 face à l'équipe qu'il idolâtrait dans sa jeunesse.

Division Patrick

Philadelphie - New York Rangers 3-5 (0-3,1-2,2-0) [le 5 mars]
Philadelphie - New York Rangers 3-4 (1-0,0-2,2-2)
New York Rangers - Philadelphie 9-3 (3-1,2-0,4-2)

New York Islanders - Washington 5-2 (1-1,3-0,1-1)
New York Islanders - Washington 2-4 (0-0,1-2,1-2)
Washington - New York Islanders 2-6 (1-1,1-1,0-4)
Washington - New York Islanders 3-6 (0-1,2-3,1-2)

Philadelphie et son jeune gardien Pelle Lindbergh tombent de haut au premier tour des séries.

Division Norris

Chicago - Saint-Louis 2-4 (1-0,1-0,0-4)
Chicago - Saint-Louis 7-2 (4-0,0-2,3-0)
Saint-Louis - Chicago 1-2 (0-2,0-0,1-0)
Saint-Louis - Chicago 3-5 (2-2,0-1,1-2)

Minnesota - Toronto 5-4 (2-1,1-1,2-2)
Minnesota - Toronto 5-4 a.p. (1-2,2-1,1-1,1-0)
Toronto - Minnesota 6-3 (1-0,2-3,3-0)
Toronto - Minnesota 4-5 a.p. (0-0,2-1,2-3,0-1)

Les North Stars du Minnesota ont réussi la meilleure saison de leur histoire mais souffrent dès le premier tour contre Toronto. À domicile, c'est Bobby Smith qui les tire d'un mauvais pas en marquant en supériorité numérique à la dernière minute puis en égalisant le lendemain dans les trois dernières minutes avant de donner la victoire en prolongation. Au quatrième match, c'est au tour de Brian Bellows d'éviter la défaite à 22 secondes de la sirène avant le but de la qualification de Dino Ciccarelli dans le temps supplémentaire.

Division Smythe

Edmonton - Winnipeg 6-3 (3-1,3-0,0-2)
Edmonton - Winnipeg 4-3 (2-2,0-0,2-1)
Winnipeg - Edmonton 3-4 (1-1,1-0,1-3)

Calgary - Vancouver 4-3 a.p. (1-0,0-2,2-1,1-0)
Calgary - Vancouver 5-3 (0-1,2-0,3-2)
Vancouver - Calgary 5-4 (0-0,4-2,1-2)
Vancouver - Calgary 3-4 a.p. (0-1,2-2,1-0,0-1)

Les Flames se qualifient sur un but en prolongation de Greg Meredith.

 

Finales de division (14, 15, 17, 18, 20, 22 et 24 avril 1983)

Division Adams

Boston - Buffalo 4-7 (2-1,1-4,1-2)
Boston - Buffalo 5-3 (2-0,2-0,1-3)
Buffalo - Boston 4-3 (1-0,1-2,2-1)
Buffalo - Boston 2-6 (1-2,1-1,0-3)
Boston - Buffalo 9-0 (5-0,2-0,2-0)
Buffalo - Boston 5-3 (1-2,2-0,2-1)
Boston - Buffalo 3-2 a.p. (0-1,2-1,0-0,1-0)

Boston remonte deux buts de retard au dernier match contre Buffalo et explose de joie quand le défenseur vétéran Brad Park, déjà auteur du slap égalisateur, prend à pleine puissance un rebond revenu en haut des cercles pendant la prolongation.

Division Patrick

New York Islanders - New York Rangers 4-1 (0-1,1-0,3-0)
New York Islanders - New York Rangers 5-0 (3-0,2-0,0-0)
New York Rangers - New York Islanders 7-6 (4-2,3-0,0-4)
New York Rangers - New York Islanders 3-1 (1-0,0-0,2-1)
New York Islanders - New York Rangers 7-2 (1-1,4-1,2-0)
New York Rangers - New York Islanders 2-5 (1-0,1-2,0-3)

Division Norris

Chicago - Minnesota 5-2 (0-0,2-2,3-0)
Chicago - Minnesota 7-4 (3-0,2-2,2-2)
Minnesota - Chicago 5-1 (2-0,0-1,3-0)
Minnesota - Chicago 3-4 a.p. (1-0,2-2,0-1,0-1)
Chicago - Minnesota 5-2 (2-0,2-1,1-1)

Division Smythe

Edmonton - Calgary 6-3 (2-0,0-1,4-2)
Edmonton - Calgary 5-1 (3-1,0-0,2-0)
Calgary - Edmonton 2-10 (1-3,1-4,0-3)
Calgary - Edmonton 6-5 (2-2,2-0,2-3)
Edmonton - Calgary 9-1 (2-0,5-0,2-1)

 

Finale de conférence de Galles (26, 28, 30 avril, 3, 5 et 7 mai 1983)

Boston - New York Islanders 2-5 (0-1,0-3,2-1)
Boston - New York Islanders 4-1 (2-0,1-1,1-0)
New York Islanders - Boston 7-3 (3-1,1-1,3-1)
New York Islanders - Boston 8-3 (2-2,1-0,5-1)
Boston - New York Islanders 5-1 (2-1,3-0,0-0)
New York Islanders - Boston 8-4 (3-2,4-2,1-0)

Finale de conférence Campbell (24, 26 avril, 1er et 3 mai 1983)

Edmonton - Chicago 8-4 (1-1,4-0,3-3)
Edmonton - Chicago 8-2 (4-2,0-0,4-0)
Chicago - Edmonton 2-3 (0-0,0-2,2-1)
Chicago - Edmonton 3-6 (1-4,1-2,1-0)

Orval Tessier déclare que ses joueurs auraient besoin d'une "transplantation cardiaque" après avoir été balayés lors des deux premières manches par les Oilers.

 

Finale (10, 12, 14 et 16 mai 1983)

Edmonton - New York Islanders 0-2 (0-1,0-0,0-1)
Edmonton - New York Islanders 3-6 (1-3,1-2,1-1)
New York Islanders - Edmonton 5-1 (1-0,0-1,4-0)
New York Islanders - Edmonton 4-2 (3-0,0-2,1-0)

Glen Sather, l'entraîneur des Oilers, lance la polémique sur le gardien adverse après le premier match : "Billy Smith joue comme un maniaque. Il agite sa crosse comme une hache, et si les arbitres ne l'arrêtent pas, espérons que nous aurons quelqu'un qui éliminera le problème". Smith répond que si cette menace est mise à exécution, "tout pourrait arriver, et la victime pourrait être Gretzky". La suggestion révulse le Edmonton Journal, qui titre sur Billy Smith, "l'ennemi public n1". À la fin du deuxième match, le gardien ose un cinglage sur la superstar, qui s'écroule : pénalité majeure. On critiquera un plongeon, et Smith donnera la leçon par une simulation qui vaudra cinq minutes de pénalité à Glenn Anderson au dernier match.

Les deux meilleurs marqueurs de cette finale sont Duane et Brent Sutter, qui jouent pour les Islanders mais sont originaires de Viking à 100 kilomètres d'Edmonton. Leur famille est devenue célèbre car les six frères (!) ont désormais tous joué en NHL, les deux derniers (Rich et Ron) ayant débuté au cours de cette saison 1982/83. Duane Sutter a maintenant soulevé quatre fois la Coupe Stanley à ses quatre premières saisons de NHL ; il a été rejoint à New York par son frère Brett au bout de deux ans.

Cette dynastie presque sans précédent (seuls les Canadiens de Montréal avaient réussi quatre titres d'affilée) semble déjà toucher à sa fin, selon la plupart des observateurs. Edmonton a trop de talent pour que cela ne soit pas bientôt son tour...

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Billy Smith (New York Islanders).

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                     MJ   B   A  Pts   Pén
1 Wayne Gretzky        Edmonton      16  12  26   38    4'
2 Rick Middleton       Boston        17  11  22   33    6'
3 Barry Pederson       Boston        17  14  18   32   21'
4 Bob Bourne           NY Islanders  20   8  20   28   14'
5 Mike Bossy           NY Islanders  19  17   9   26   10'
6 Ray Bourque          Boston        17   8  15   23   10'
7 Jari Kurri (FIN)     Edmonton      16   8  15   23   10'
8 Mark Messier         Edmonton      15  15   6   21   14'

 

 

La saison précédente (1981/82)

La saison suivante (1983/84)

 

Retour aux archives