NHL 1976/77

 

Aucun déménagement de franchise n'avait eu lieu en NHL depuis 1934. Il y en a deux la même année. Les Kansas City Scouts, après seulement deux ans, débarquent à Denver et sont renommés Colorado Rockies. Les California Golden Seals deviennent les Cleveland Barons, mais arrivée dans l'Ohio, l'équipe attire à peine 5 000 spectateurs et leur salle sonne creux. Dans ces conditions difficiles, l'expansion qui avait été prévue à Denver et Seattle est annulée.

La NHL introduit de nouvelles règles contre la violence, dont la plus importante est celle de l'agresseur, qui punit l'instigateur d'une bagarre, ou celui qui la poursuit au-delà du raisonnable, d'une méconduite pour le match. L'équipe la plus violente de la ligue - les Flyers de Philadelphie - s'adapte en échangeant le "fameux" Dave Schultz (1386 minutes de pénalité en quatre saisons) à Los Angeles.

 

Classements (80 matches)

Les vainqueurs de division accèdent en quart de finale ; les deuxièmes et troisièmes de division au tour préliminaire. Les appariements en play-offs seront déterminés à chaque tour par le classement général.

Division Adams

                           Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
 3 Boston Bruins           106   49   8  23   312-240  +72
 5 Buffalo Sabres          104   48   8  24   301-220  +81
 8 Toronto Maple Leafs      81   33  15  32   301-285  +1
14 Cleveland Barons         63   25  13  42   240-292  -52

Division Norris

                           Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
 1 Canadiens de Montréal   132   60  12  8    387-171  +216
 6 Los Angeles Kings        83   34  15  31   271-241  +30
 7 Pittsburgh Penguins      81   34  13  33   240-252  -12
16 Washington Capitals      62   24  14  42   221-307  -86
18 Detroit Red Wings        41   16   9  55   183-309  -126

Division Patrick

                           Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
 2 Philadelphia Flyers     112   48  16  16   323-213  +110
 4 New York Islanders      106   47  12  21   288-193  +95
 9 Atlanta Flames           80   34  12  34   264-265  -1
11 New York Rangers         72   29  14  37   272-310  -38

Division Smythe

                           Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
10 Saint Louis Blues        73   32   9  39   239-276  -37
12 Minnesota North Stars    64   23  18  39   240-310  -70
13 Chicago Black Hawks      63   26  11  43   240-298  -58
15 Vancouver Canucks        63   25  13  42   235-294  -59
17 Colorado Rockies         54   20  14  46   226-307  -81

Les temps sont durs pour certaines équipes des "Original Six". Les Detroit Red Wings, bien qu'ils n'aient pas souvent tenu le haut de l'affiche, connaissent la pire saison de leur histoire, une triste manière de fêter leur 50 ans ! C'est leur septième saison sans play-offs et leur manager Ted Lindsay promet du changement.

Quant aux Black Hawks de Chicago, ils ont misé très gros sur Bobby Orr - que son agent Alan Eagleson a vendu au plus offrant en convoquant toutes les équipes de NHL et de WHA à venir négocier avec lui dans un hôtel de Montréal - en lui donnant trois millions de dollars sur cinq ans, deux fois plus que le salaire de n'importe quel autre hockeyeur. Selon les mots de leur manager Tommy Ivan, "cela signifie que nous avons parié sur Orr, et que s'il ne joue pas à cause de son genou, nous payons et nous perdons." Le président William Wirtz ajoute : "Nous avons placé notre mise, mais au moins avons-nous parié sur un pur-sang". Le genou gauche d'Orr lâche de nouveau. La victime collatérale des dirigeants est Billy Reay, entraîneur de Chicago depuis 13 ans, qui est viré trois jours avant Noël. L'ancien défenseur Bill White le remplace par intérim et les Black Hawks se qualifient d'extrême justesse.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                       MJ    B   A  Pts   +/-   Pén
 1 Guy Lafleur          Montréal       80   56  80  136   +89   20'
 2 Marcel Dionne        Los Angeles    80   53  69  122   +10   12'
 3 Steve Shutt          Montréal       80   60  45  105   +88   28'
 4 Rick MacLeish        Philadelphie   79   49  48   97   +46   42'
 5 Gilbert Perreault    Buffalo        80   39  56   95   +10   30'
 6 Tim Young            Minnesota      80   29  66   95   -32   58'
 7 Jean Ratelle         Boston         78   33  61   94   +19   22'
 8 Lanny McDonald       Toronto        80   46  44   90   +12   77'
 9 Darryl Sittler       Toronto        73   38  52   90   +8    89'
10 Bobby Clarke         Philadelphie   80   27  63   90   +39   71'
11 Peter McNab (USA)    Boston         80   38  48   86   +26   11'
12 "Butch" Goring       Los Angeles    78   30  55   85   +10    6'
13 Larry Robinson       Montréal       77   19  66   85   +120  45'
14 Guy Charron          Washington     80   36  46   82   -28   10'
15 Wilf Paiement        Colorado       78   41  40   81   -13  101'

Meilleurs gardiens

                                        Min    Moy.
1 Michel Larocque       Montréal       1525    2,09 (Vézina)
2 Ken Dryden            Montréal       3275    2,14 (Vézina)
3 Glenn "Chico" Resch   NY Islanders   2711    2,28
4 Billy Smith           NY Islanders   2089    2,50
5 Don Edwards           Buffalo        1480    2,51
6 Gerry Desjardins      Buffalo        2871    2,63
7 Bernie Parent         Philadelphie   3525    2,71
8 Rogatien Vachon       Los Angeles    4059    2,72

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Guy Lafleur (Canadiens de Montréal).

Meilleur joueur élu par ses pairs (trophée Lester B. Pearson) : Guy Lafleur (Canadiens de Montréal).

Meilleur défenseur (trophée Norris) : Larry Robinson (Canadiens de Montréal).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Willi Plett (Atlanta Flames).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Marcel Dionne (Los Angeles Kings).

Persévérance (trophée Masterton) : Ed Westfall (New York Islanders).

Meilleur entraîneur (trophée Jack Adams) : Scotty Bowman (Canadiens de Montréal).

Première équipe all-star : Ken Dryden (Montréal) ; Larry Robinson (Montréal) - Börje Salming (Toronto) ; Steve Shutt (Montréal) - Marcel Dionne (Los Angeles) - Guy Lafleur (Montréal).

Deuxième équipe all-star : Rogatien Vachon (Los Angeles) ; Guy Lapointe (Montréal) - Denis Potvin (NY Islanders) ; Rick Martin (Buffalo) - Gilbert Perreault (Buffalo) - Lanny McDonald (Toronto).

 

Play-offs

Tour préliminaire (5, 7 et 9 avril 1977)

New York Islanders - Chicago 5-2 (0-1,1-1,4-0)
Chicago - New York Islanders 1-2 (1-1,0-1,0-0)

Buffalo - Minnesota 4-2 (1-1,2-1,1-0)
Minnesota - Buffalo 1-7 (1-3,0-2,0-2)

Los Angeles - Atlanta 5-2 (3-1,1-1,1-0)
Atlanta - Los Angeles 3-2 (2-1,1-1,0-0)
Los Angeles - Atlanta 4-2 (2-1,1-0,1-1)

Pittsburgh - Toronto 2-4 (1-0,0-2,1-2)
Toronto - Pittsburgh 4-6 (0-3,2-1,2-2)
Pittsburgh - Toronto 2-5 (1-2,1-2,0-1)

"Butch" Goring (Los Angeles) et Lanny McDonald (Toronto) qualifient tous deux leur équipes en marquant trois buts au match décisif, dont le dernier en cage vide.

 

Quarts de finale (11, 13, 15, 17, 19 et 21 avril 1977)

Montréal - Saint-Louis 7-2 (4-1,2-0,1-1)
Montréal - Saint-Louis 3-0 (2-0,1-0,0-0)
Saint-Louis - Montréal 1-5 (0-2,0-0,1-3) [le 16 avril]
Saint-Louis - Montréal 1-4 (0-1,1-0,0-3)

Philadelphie - Toronto 2-3 (0-3,1-0,1-0)
Philadelphie - Toronto 1-4 (0-2,1-2,0-0)
Toronto - Philadelphie 3-4 a.p. (2-0,0-2,1-1,0-1)
Toronto - Philadelphie 5-6 a.p. (0-1,3-1,2-3,0-1)
Philadelphie - Toronto 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Toronto - Philadelphie 3-4 (1-0,1-2,1-2)

Boston - Los Angeles 8-3 (5-0,1-2,2-1)
Boston - Los Angeles 6-2 (3-0,2-0,1-2)
Los Angeles - Boston 6-7 (3-1,2-2,1-4)
Los Angeles - Boston 7-4 (2-0,2-1,3-3)
Boston - Los Angeles 1-3 (0-1,1-0,0-2)
Los Angeles - Boston 3-4 (0-3,0-0,3-1)

New York Islanders - Buffalo 4-2 (2-0,2-2,0-0)
New York Islanders - Buffalo 4-2 (0-2,2-0,2-0)
Buffalo - New York Islanders 3-4 (2-1,0-2,1-1)
Buffalo - New York Islanders 3-4 (1-1,1-2,1-1)

Philadelphie est étonnamment en danger après ses deux défaites initiales à domicile, ce qui renvoie sur le banc le gardien-vedette Bernie Parent au profit de Wayne Stephenson. Les Flyers renversent la situation avec deux rencontres incroyables sur la glace des Maple Leafs : d'abord, Rick MacLeish égalise à la dernière minute et marque en prolongation ; puis, au match 4, Philadelphie remonte de 4-1 à 4-4 dans les six dernières minutes avant que Reggie Leach ne plante le but gagnant. Les favoris se qualifient donc tous les quatre.

 

Demi-finales (24, 26, 28, 30 avril, 3 et 5 mai 1977)

Montréal - New York Islanders 4-3 (1-2,1-1,2-0) [le 23 avril]
Montréal - New York Islanders 3-0 (0-0,0-0,3-0)
New York Islanders - Montréal 5-3 (2-2,1-0,2-1)
New York Islanders - Montréal 0-4 (0-3,0-1,0-0)
Montréal - New York Islanders 3-4 a.p. (1-1,1-1,1-1,0-1)
New York Islanders - Montréal 1-2 (0-1,0-0,1-1)

Philadelphie - Boston 3-4 a.p. (0-1,0-2,3-0,0-1)
Philadelphie - Boston 4-5 a.p. (1-1,3-3,0-0,0-1)
Boston - Philadelphie 2-1 (0-1,1-0,1-0)
Boston - Philadelphie 3-0 (0-0,1-0,2-0) [le 1er mai]

Les Islanders osent le crime de lèse-majesté en allant gagner chez le champion, sur un but en prolongation de Billy Harris, qui avait déjà fait trembler le Forum avec son triplé au premier match. Serait-il donc possible de battre Montréal ? Les Bruins arriveront en finale avec le plein de confiance puisqu'ils ont balayé Philadelphie avec 93,4% d'arrêts pour leur gardien Gerry Cheevers, mais le problème est qu'ils n'ont jamais remporté une série contre les Canadiens de toute leur longue histoire...

 

Finale (7, 10, 12 et 14 mai 1977)

Montréal - Boston 7-3 (3-1,1-2,3-0)
Montréal - Boston 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Boston - Montréal 2-4 (0-3,1-0,1-1)
Boston - Montréal 1-2 a.p. (1-0,0-1,0-0,0-1)

Après leur domination outrancière en saison régulière et leur balade en séries, une seule question se pose au sujet des Canadiens de Montréal 1976/77 : sont-ils la meilleure équipe de tous les temps ? Un entraîneur de légende, Scotty Bowman. Le meilleur attaquant de son époque, le "démon blond" Guy Lafleur. La meilleure défense du monde, avec Larry Robinson, Serge Savard et Guy Lapointe devant le gardien Ken Dryden.

 

Meilleur joueur des play-offs (trophée Conn-Smythe) : Guy Lafleur (Canadiens de Montréal).

Meilleurs marqueurs des play-offs :

                                     MJ   B   A  Pts   Pén
1 Guy Lafleur         Montréal       14   9  17   26    6'
2 Darryl Sittler      Toronto         9   5  16   21    4'
3 Jacques Lemaire     Montréal       14   7  12   19    6'
4 Steve Shutt         Montréal       14   8  10   18    2'
5 Lanny McDonald      Toronto         9  10   7   17    6'
6 Jean Ratelle        Boston         14   5  12   17    4'
7 Billy Harris        NY Islanders   12   7   7   14    8'
8 Marcel Dionne       Los Angeles     9   5   9   14    2'

 

 

La saison précédente (1975/76)

La saison suivante (1977/78)

 

Retour aux archives