NHL 1946/47

 

Le premier président de la NHL, Franck Calder, avait formé l'ancien arbitre Clarence Campbell comme son successeur, mais celui-ci était en Europe avec l'armée canadienne lorsque Calder est mort. Red Dutton avait donc simplement accepté le poste pour assurer l'intérim. Le diplômé de droit Campbell, après avoir officié comme procureur dans les enquêtes et les procès d'après-guerre contre les Nazis, est de retour et prend la présidence. Le première action de Campbell est d'embaucher un directeur de la publicité, le journaliste Ken McKenzie, qui fondera rapidement le magazine The Hockey News. Diverses mesures de communication sont également mises en place : les lettres "C" et "A" sur les maillots pour désigner les capitaines et assistants, et la codification des gestes des arbitres pour annoncer les pénalités.

 

Saison régulière (60 matches)

                           Pts    V   N  D     BP-BC   Diff
1 Canadiens de Montréal     78   34  10  16   189-138  +51
2 Toronto Maple Leafs       72   31  10  19   209-172  +37
3 Boston Bruins             63   26  11  23   190-175  +15
4 Detroit Red Wings         55   22  11  27   190-193  -3
5 New York Rangers          50   22   6  32   167-186  -19
6 Chicago Black Hawks       42   19   4  37   193-274  -81

Les Black Hawks de Chicago s'effondrent défensivement. Le remplacement de leur habituel titulaire Mike Karakas (35 ans) par Paul Bibeault (échangé à Montréal contre l'attaquant George Allen avec un "droit de retour") se révèle désastreux. Bibeault réalise des prestations médiocres, et en fin de saison ses dirigeants embaucheront un titulaire de 20 ans à sa place (Emile Francis) avant d'annuler l'échange en utilisant la clause de retour. Ni Bibeault ni Allen ne rejoueront en NHL (Bibeault épousera la fille de Frank Selke en fin de saison). La consolation est que Max Bentley, pourtant encore privé de son frère Doug blessé dans les dernières semaines, conserve in extremis sa couronne de meilleur marqueur en coiffant Maurice Richard au poteau. Il faut dire que le "Rocket" doit jouer de son côté sans son centre Elmer Lach, victime d'une fracture du crâne début février.

On n'attendait pas les Toronto Maple Leafs aussi performants après une intersaison tumultueuse. Les tensions entre le directeur général Conn Smythe et son adjoint depuis dix-sept ans, Frank Selke, sont devenus conflictuelles. Selke a donc claqué la porte pour devenir manager de Montréal (à la place de Tommy Gorman parti à la retraite). L'équipe des Leafs semble inexpérimentée mais les nouveaux venus sont des bonnes pioches : en particulier, l'ailier droit Howie Meeker - un blessé de guerre qui a repris le hockey depuis seulement quelques mois - bat un record pour un rookie en marquant 5 buts lors d'un match contre Chicago.

Le retour des New York Rangers en play-offs semble bien parti : ils comptent 7 points d'avance sur Detroit à 13 rencontres de la fin... et s'effondrent en fin de saison. C'est leur cinquième élimination consécutive. La qualification des Red Wings a toutefois un prix : leur gardien Frank "Harry" Lumley a joué les huit dernières rencontres malgré une blessure à l'aine... qui s'est aggravée.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                    MJ    B   A  Pts   Pén
 1 Max Bentley          Chicago     60   29  43   72    12'
 2 Maurice Richard      Montréal    60   45  26   71    69'
 3 Billy Taylor         Detroit     60   17  46   63    35'
 4 Milt Schmidt         Boston      59   27  35   62    40'
 5 Ted Kennedy          Toronto     60   28  32   60    27'
 6 Doug Bentley         Chicago     52   21  34   55    18'
 7 Bobby Bauer          Boston      58   30  24   54     4'
 8 Roy Conacher         Detroit     60   30  24   54     6'
 9 Bill Mosienko        Chicago     59   25  27   52     2'
10 Woody Dumart         Boston      60   24  28   52    12'
11 Toe Blake            Montréal    60   21  29   50     6'
12 Syl Apps             Toronto     54   25  24   49     6'
13 Adam Brown           Det./Chi.   64   19  30   49    87'
14 Sid Abel             Detroit     60   19  29   48    29'
15 Howie Meeker         Toronto     55   27  18   45    76'
16 Alex Kaleta          Chicago     57   24  20   44    37'
17 Ted Lindsay          Detroit     59   27  15   42    57'
18 Billy Reay           Montréal    59   22  20   42    17'
19 Tony Leswick         New York    59   27  14   41    51'
20 Robert "Red" Hamill  Chicago     60   21  19   40    12'

Meilleurs gardiens

                                    MJ    Min    Moy.
1 Bill Durnan           Montréal    60   3600    2,30 (Vézina)
2 Walter "Turk" Broda   Toronto     60   3600    2,87
3 Frank Brimsek         Boston      60   3600    2,92
4 Chuck Rayner          New York    58   3480    3,05
5 Harry Lumley          Detroit     52   3120    3,06

 

Les trophées

Meilleur joueur (trophée Hart) : Maurice Richard (Canadiens de Montréal).

Meilleure recrue (trophée Calder) : Howie Meeker (Toronto Maple Leafs).

Fair-play (trophée Lady Byng) : Bobby Bauer (Boston Bruins).

Première équipe all-star : Bill Durnan (Montréal) ; Ken Reardon (Montréal) - Émile Bouchard (Montréal) ; Doug Bentley (Chicago) - Milt Schmidt (Boston) - Maurice Richard (Montréal).

Deuxième équipe all-star : Frank Brimsek (Boston) ; Bill Quackenbush (Detroit) - Jack Stewart (Detroit) ; Woody Dumart (Boston) - Max Bentley (Chicago) - Bobby Bauer (Boston).

 

Play-offs

Demi-finales

25, 27, 29 mars, 1er et 3 avril 1947

Montréal - Boston 3-1 (1-1,0-0,2-0)
Montréal - Boston 2-1 a.p. (0-0,0-1,1-0,1-0)
Boston - Montréal 4-2 (0-2,3-0,1-0)
Boston - Montréal 1-5 (0-0,1-3,0-2)
Montréal - Boston 4-3 a.p. (0-0,1-2,2-1,0-0,1-0)

Kenny Reardon est réputé pour son état d'esprit combatif et exemplaire. Le défenseur dynamique de Montréal le prouve au deuxième match en égalisant à la dernière minute : il se joint à l'attaque pour reprendre de volée une passe du revers de Maurice Richard, ce qui provoque un immense rugissement de joie et de soulagement dans les travées du Forum (un supporter de 44 ans des Canadiens, Ferdinand Loyer, mourra même quelques secondes après avoir entendu le but à la radio). En prolongation, c'est encore Reardon qui remonte toute la glace et passe en retrait pour le slap gagnant de Kenny Mosdell. Les deux héros de cette soirée se blesseront dans la suite de la série à Boston (coupure du tendon du gros orteil pour Reardon).

Avant que la série ne se transfère à Boston, les journaux locaux ont pourtant fait monter la pression en mettant en une des photos des blessés de leur propre équipe, présentant les Canadiens comme des brutes. Cela peut expliquer le comportement excessif d'une spectatrice. Avant la troisième période d'un match rugueux, elle se rue sur Émile "Butch" Bouchard et le pique avec une épingle à cheveux : il réagit en la repoussant violemment. Des policiers s'interposent, mais Pat Egan, le joueur des Bruins, les persuade de ne pas arrêter le hockeyeur adverse, ce qui aurait pu remettre en cause la nette victoire bostonienne en cours. Le quadruplé du petit opportuniste Billy Reay au match 4 et le but de John Quilty après 36 minutes de prolongation au match 5 qualifient tout de même Montréal.

26, 29, 1er, 3 et 5 avril 1947

Toronto - Detroit 3-2 a.p. (0-0,1-1,1-1,1-0)
Toronto - Detroit 1-9 (0-2,1-1,0-6)
Detroit - Toronto 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Detroit - Toronto 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Toronto - Detroit 6-1 (2-1,2-0,2-0)

La pénicilline ne suffit pas : il n'y a plus rien à faire pour Harry Lumley qui doit être opéré et ne pourra pas rejouer cette saison. Jack Adams, le manager de Detroit, a donc fait venir un gardien débutant de 22 ans, Ralph "Red" Almas, de l'équipe-ferme d'Indianapolis (AHL). Il fait bonne impression... avant de se blesser à son tour en s'étirant un muscle en première période du cinquième match. Le vétéran Johnny Mowers, qui a raté son retour professionnel cette saison après avoir fait la guerre, finit la série et encaisse les cinq derniers buts. Le mal était de toute façon déjà fait. L'éclatante victoire des Red Wings au deuxième match n'a en effet pas suffi. Le problème est qu'ils n'ont jamais battu les Leafs à Detroit cette saison, une disette à domicile qui s'est poursuivie dans cette demi-finale.

 

Finale (8, 10, 12, 15, 17, 19 et 22 avril 1947)

Montréal - Toronto 6-0 (1-0,2-0,3-0)
Montréal - Toronto 0-4 (0-2,0-1,0-1)
Toronto - Montréal 4-2 (1-0,2-2,1-0)
Toronto - Montréal 2-1 a.p. (1-1,0-0,0-0,1-0)
Montréal - Toronto 3-1 (2-0,1-0,0-1)
Toronto - Montréal 2-1 (0-1,1-0,1-0)

C'est la première fois depuis douze ans que la finale de NHL oppose deux équipes canadiennes. Dick Irvin, l'entraîneur de Montréal, en appelle à la justice divine avec un regard décrit comme "fanatique" par la presse de Toronto. Il explique que Dieu décidera, en désignant le vainqueur de la série, si la mise en échec de Don Metz, qui a blessé Elmer Lach en saison régulière, était intentionnelle ou accidentelle. Si les Leafs paraissent des adversaires "gentillets" au premier match comparativement à la rudesse des Bruins, les provocations de Bill Ezenicki font effet puisque Maurice Richard prend deux pénalités majeures pour avoir coupé deux adversaires au visage avec sa crosse. Il est donc suspendu pour le troisième match. Ken Reardon y fait son retour de blessure, mais son pied cède à la dernière minute, et cette chute permet à Ted Kennedy de partir seul marquer le dernier but. Les Leafs prennent ensuite deux victoires d'avance grâce à un but de leur capitaine Syl Apps en prolongation, alors qu'ils auraient pu perdre sur un tir de Murdo McKay sur le poteau.

La victoire de Toronto s'est appuyée sur le gardien Turk Broda, qui a arrêté de nombreux breakaways dont celui de Reardon à la fin du sixième match, mais aussi sur une équipe jeune. La paire défensive la plus efficace, qui n'a encaissé que cinq buts lors des play-offs, a en effet été composée de deux rookies, Jimmy Thomson (20 ans) et Gus Mortson (22 ans), qui sont déjà des piliers.

 

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                  MJ   B  A Pts  Pén
1 Maurice Richard      Montréal   10   6  5  11  44'
2 Ted Kennedy          Toronto    11   4  5   9   4'
3 Toe Blake            Montréal   11   2  7   9   0'
4 Roy Conacher         Detroit     5   4  4   8   2'
5 Billy Reay           Montréal   11   6  1   7  14'
6 Herbert O'Connor     Montréal    8   3  4   7   0'
7 Gaye Stewart         Toronto    11   2  5   7   8'
8 Syl Apps             Toronto    11   5  1   6   0'

 

 

La saison précédente (1945/46)

La saison suivante (1947/48)

 

Retour aux archives