Championnat d'Italie 1991/92

 

Série A

Classement (18 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Devils Milan     32  16  0  2  147-45  +102
 2 HC Alleghe       26  12  2  4  102-74  +28
 3 HC Milan         25  12  1  5  124-62  +62
 4 HC Bolzano       23  11  1  6  101-63  +38
 5 HC Asiago        20   9  2  7   99-74  +25
 6 HC Varèse        19   9  1  8   72-78  -6
 7 HC Fassa         17   8  1  9   92-89  +3
 8 SG Brunico       11   5  1 12   84-129 -45
 9 HC Fiemme         6   2  2 14   66-143 -77
10 USG Zoldo         1   0  1 17   35-165 -130

Zoldo est relégué en série B.

 

Meilleurs marqueurs de la saison régulière

                                  B   A  Pts
 1 Maurizio Mansi      Brunico   22  36   58
 2 Petr Rosol          Fassa     25  29   54
 3 Stefano Figliuzzi   Brunico   17  34   51
 4 John Vecchiarelli   Milan     25  25   50
 5 Frank di Muzio      Fiemme    27  22   49
 6 Michael Richard     Devils    20  26   46
 7 John Chabot         Milan     10  36   46
 8 Igor Liba           Fiemme    11  34   45
 9 Mario Chitarroni    Alleghe   21  23   44
10 Murray Eaves        Varèse    12  32   44

Trophée du fair-play : Fiemme.

 

 

Quarts de finale

Devils Milan - Brunico 14-0
Brunico - Devils Milan 2-8
Devils Milan - Brunico 11-3

Alleghe - Fassa 7-6
Fassa - Alleghe 2-7
Alleghe - Fassa 9-2

Milan - Varèse 3-2
Varèse - Milan 4-3 t.a.b.
Milan - Varèse 4-1 
Varèse - Milan 7-5
Milan - Varèse 4-1

Bolzano - Asiago 2-7
Asiago - Bolzano 3-0
Bolzano - Asiago 5-6

 

Matches de classement

Bolzano - Brunico 9-5
Brunico - Bolzano 2-13

Varèse - Fassa 5-3
Fassa - Varèse 2-6

 

Demi-finales

Devils Milan - Asiago 7-4
Asiago - Devils Milan 4-2
Devils Milan - Asiago 6-1
Asiago - Devils Milan 9-5
Devils Milan - Asiago 5-3

Milan - Alleghe 4-3
Alleghe - Milan 5-8
Milan - Alleghe 7-2

 

Match pour la septième place

Fassa - Brunico 8-3
Brunico - Fassa 2-7

 

Match pour la cinquième place

Bolzano - Varèse 7-4
Varèse - Bolzano 4-10

 

Match pour la troisième place

Alleghe - Asiago 8-5
Asiago - Alleghe 7-1
Alleghe - Asiago 3-6

 

Finale

Devils Milan - Milan 3-2 (1-1,2-1,0-0)
Milan - Devils Milan 2-7 (1-2,0-3,1-2)
Devils Milan - Milan 9-7 (3-2,3-2,3-3)
Milan - Devils Milan 2-2 / 1-2 aux tirs au but

Étrange dénouement pour la finale de la série A italienne : les Devils et le HC Milan jouent le titre dans le Forum devant onze mille places... vides. Des incidents au match 3 (certains pseudo-supporters milanais agressent l'arbitre Pisoni, qui réplique) conduisent la fédération à faire jouer ce cinquième manche à huis clos. Un cordon de police est installé à l'entrée, et seule une centaine d'officiels, de journalistes et de femmes de joueurs est autorisée à assister à la rencontre. Heureusement qu'il n'y avait personne dans les tribunes car le titre est attribué lors de la séance des tirs au but, l'exercice le plus éprouvant pour les nerfs, à la suite d'une décision arbitrale difficile à prendre et controversée même à la vue du ralenti. Le palet s'échappe en effet de la palette de Kévin Lavallée, qui est obligé de le ramener légèrement en arrière. Il n'a donc pas été conduit directement vers le but selon l'arbitre Roberto Moschen, dont le coup de sifflet de retentit dans le silence du Forum désert pour déclarer la tentative manquée.

Les Devils Milan remportent donc leur premier titre et gagnent ainsi le droit d'être invités dans la villa privée de leur propriétaire Silvio Berlusconi. Mais l'argent insufflé par ce dernier a mis le hockey italien dans une spirale inflationniste. Les autres clubs dépensent plus qu'ils ne gagnent pour essayer de rivaliser, surtout le HC Milan, le club historique de la ville, qui a bâti une équipe exclusivement constituée d'Italo-Canadiens ! Cette débauche de moyens est plus que la trésorerie ne peut en supporter, surtout que son mécène Giuseppe Cabassi, l'homme qui avait bâti le Forum et qui est le mécène du club dont son fils Giovanni est le président, décède subitement...

 

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                B   A  Pts
1 Mark Robert Napier  Devils   15  13   28
2 Gaetano Orlando     Devils   11  17   28
3 Michael Richard     Devils    7  11   28
4 John Vecchiarelli   Milan     7  10   17
5 Tom Tilley          Devils    5  12   17

 

 

Coppa Italia

Cette compétition met aux prises les meilleures équipes non qualifiées pour les finales d'Alpenliga.

Demi-finales

Varèse - Alleghe 5-7 1-3
Fassa - Asiago 3-10 1-11

Finale (21 et 23 novembre 1991)

Alleghe - Asiago 3-6 6-4

Asiago remporte la Coupe d'Italie.

 

 

 

Série B

Classement (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 HC Gardena        24  10  4  2   93-53  +40
2 HC Merano         23  10  3  3   82-69  +13
3 Courmaosta        23  10  3  3   90-58  +32
4 HC Auronzo        20   9  2  5   91-55  +36
5 SG Cortina        15   5  5  6   54-58  -4
6 SV Renon          13   5  3  8   65-87  -23
7 HC Selva          11   5  1 10   71-96  -25
8 SSI Forst         10   3  4  9   79-101 -22
9 HC Latemar         5   1  3 12   47-95  -48

Gardena est promu en série A. Forst et Latemar sont relégués.

Le mardi 14 janvier 1992, lors de Courmayeur-Gardena, se déroule une friction a priori banale devant la cage. Giacinto ("Jimmy") Boni, capitaine du CourmAosta, enroule son bras autour de la tête du défenseur junior Miran Schrott qui réplique d'un coup de poing. D'un réflexe vengeur, alors que son adversaire réajuste son casque, Boni lui donne un coup de crosse au niveau de la poitrine. Schrott, 19 ans, s'effondre : son cœur s'est arrêté, malgré l'absence de malformation préalable ou d'autre pathologie. L'arrivée rapide de l'ambulance et son évacuation vers l'hôpital le plus proche, celui de Chamonix de l'autre côté de la frontière et du tunnel du Mont-Blanc, ne permettront pas de le ranimer : le décès est prononcé une heure et demie plus tard. Le père de Miran Schrott - lui-même ancien hockeyeur champion d'Italie en 1969 - serrera la main de Boni, croisé au commissariat la nuit du drame, en disant ne pas lui en tenir rigueur. Mais si Boni assistera discrètement à l'enterrement une semaine plus tard, les relations se déterioreront par la suite, faute de paroles appropriées. Défendu par l'avocat Vittorio Chiusano (alors président du club de football de la Juventus de Turin), Boni sera condamné à trois mois de prison pour homicide en 1994, peine commuée en une amende.

Il faut surtout dire qu'entre-temps, le hockey italien montrera une rare solidarité... envers celui qui a - même involontairement - donné la mort. Boni, d'abord suspendu pour la fin de saison, le sera pour 20 mois supplémentaires en décembre 1992. Au premier match de la rentrée 1993, Maurizio Catenacco coordonnera un mouvement de protestation et les hockeyeurs italiens des deux premières divisions retarderont les coups d'envoi de chaque match de 10 minutes en restant dans le vestiaire, car pour eux des cinglages de ce type font partie du jeu et se produisent sans arrêt. La FISG menace les joueurs d'amendes, mais les tifosi les applaudissent quand ils rentrent sur la glace. La suspension est annulée par la commission d'appel. Giuseppe Schrott, le papa de Miran, regrettera que son fils soit "mort pour rien", oublié par un milieu du hockey italien qui ne lui a jamais rendu hommage et qui a parlé de "fatalité" pour un coup mortel volontaire sans jamais entreprendre une remise en question.

 

 

La saison précédente (1990/91)

La saison suivante (1992/93)

 

Retour aux archives