Championnat d'Italie 1956/57

 

Série A

Les deux clubs de Milan (HC Milano Inter et Diavoli Rossoneri) sont en proie à des difficultés économiques chacun de leur côté. Ils décident de s'unir avec l'aval de la fédération et avec l'aide des deux clubs de football de la ville, dont ils mêlent les couleurs : rouge, noir et bleu ! La nouvelle composition est principalement celle de l'Inter, avec Aldo Federici des Diavoli et de nouveaux étrangers.

Alleghe a disparu avant de renaître sous un nouveau nom (HC Monte Civetta Alleghe) en série B.

La Fédération Italienne des Sports de Glace (FISG) autorise désormais un étranger et un "oriundo" (Italo-Canadien) par équipe. Turin est obligé de choisir entre ses deux renforts et dit adieu à Harald Schooley, qui ne parle qu'anglais, pour garder l'italianophone Bob Bragnagnoli comme entraîneur-joueur.

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 SG Cortina        18   9  0  1   71-30  +41
2 Milan-Inter HC    15   7  1  2   75-36  +39
3 HC Auronzo        10   5  0  5   53-50  +3
4 CS Fiat Turin      9   4  1  5   64-37  +27
5 HC Bolzano         8   4  0  4   45-44  +1
6 HC Ortisei         0   0  0 10   12-123 -111

Bolzano, malgré un défenseur canadien qui amène des mises en échec redoutables (Dario Nicoli), perd d'entrée contre Turin et déçoit. Avec quatre internationaux italiens plus un Italo-Canadien de 19 ans au tir puissant (Rino Alberton), les Turinois semblent prêts à faire sensation. Mais ils perdent le premier match après le Nouvel An à Cortina, où Bob Bragagnolo se fait expulser pour avoir agressé l'arbitre. Sans leur entra&icrc;neur-joueur suspendu et sans leurs deux attaquants-clés Agazzi et Gerli blessés, les Piémontais perdent leurs deux rencontres face à l'étonnant Auronzo et sortent de la course.

Le championnat se joue donc entre Cortina et Milan. Le match aller lors de la deuxième journée (3-1) a fait polémique car les arbitres ont laissé jouer sous de fortes chutes de neige. Mais quand les adversaires se retrouvent à l'avant-dernière journée, ils sont à égalité de points : le match est donc décisif pour l'attribution du titre. Les deux équipes restent dos-à-dos avec des doublés de Tony Poeta et Ernesto Crotti pour les locaux, Gianfranco Da Rin et Wilfred Thrasher pour les visiteurs. Cortina garde l'avantage au classement à la différence de buts, et est sacré pour de bon champion d'Italie quand Francesco Macchietto reprend un rebond à neuf minutes de la fin. C'est la consécration pour cette ville qui vient d'accueillir les Jeux olympiques et s'est donc dotée depuis deux ans d'une patinoire artificielle (comme Milan, Turin et Bolzano).

Cortina : Angelo Bernardi / Carmine Tucci (ITA/CAN), Luciano Alberti, Wilfred Thrasher (CAN), Gianfranco Da Rin, Alberto Da Rin, Francesco Macchietto, Bruno Frison, Giulio Oberhammer, Paolo Gaspari, Elio Alverà, Gianpaolo Gaspari, Luigi Da Rin.

Milan Inter : Vittorio Bolla / Aldo Federici, Mario Bedogni, Giancarlo Bucchetti / Gianpiero Branduardi - Ernesto Crotti - Alfredo Coletti (ITA/CAN) ; Emilio Delfino - Anthony Poeta (CAN) - Ottavio Wild.

Auronzo : Allocchio / Cella - Sergio Rizzardi ; Giorgio Vecellio - Mason / Mario Todeschini - Da Corte - Pais ; Augusto Vecellio - Giovanni Furlani - Milan Matous.

Turin : Franco Bollani, Luigi De Marchi, Misul / Bob Bragagnolo (CAN) - Igino Larese Fece ; Valerio Quinz - Rolando Cicogna / Rino Alberton (ITA/CAN) - Umberto Gerli - Giancarlo Agazzi ; Franco Castiglioni - Tito Mazza - Aldo De Zordo ; Renato Doglio - Cesare Gios - Giorgio Sartori.

Bolzano : Giuliano Ferraris (Vittorio Denadal) / Dario Nicoli (CAN), Claudio Battisti, Hubert Ludescher / Luciano Gippone - Giorgio Zerbetto - Bernardo Tomei (ITA/CAN) ; Armando Mencarelli - Giuliano Frigo - Luciano Claut ; Renato Postinghel - Hans Degasperi - Heini Oberdorfer.

 

 

Promozione (Série B)

Les Scoiattoli (écureuils) de Bolzano remportent la série B.

HC Scoiattoli Bolzano : Danilo Scienza (G) / Fedele Battisti, Sergio Berloffa, Dino Bortolaminelli, Franco Ferrari, Giancarlo Mauceiri, Franco Mercadini, Giovanni Miele, Mario Miele, Bruno Morlacchi, Natalino Nardelli, Sergio Spogler, Osvaldo Thurner, Augusto Turrini, Alessandro Vinatzer.

 

 

La saison précédente (1954/55) (pas de championnat pendant la saison olympique 1955/56)

La saison suivante (1957/58)

 

Retour aux archives