Championnat de Grande-Bretagne 2013/14

 

Lexique des compétitions

Le championnat se compose de ligues indépendantes :

L'Elite Ice Hockey League (EIHL), élite à dix clubs. Deux trophées séparés récompensent le vainqueur de la saison régulière et celui des play-offs.

L'English Premier League (EPL), réservée aux clubs d'Angleterre.

L'English National League (ENL), découpée dans chaque zone nord et sud en une division 1 et une division 2 ou en conférence.

La Scottish National League (SNL) pour les clubs écossais.

Diverses coupes rythment la saison :

La Challenge Cup pour les clubs d'Elite League.

L'English Premier League Cup, pour les clubs d'English Premier League.

La Coupe d'Écosse.

 

 

Elite Ice Hockey League

L'EIHL débute sa onzième saison avec les dix mêmes formations que la saison précédente. Comme chaque été, les mouvements furent nombreux dans cette ligue composée en majeure partie de Nord-Américains ou d'Européens de l'est, mais où des "points de résistance" existent, donnant la priorité aux joueurs britanniques.

La saison passée, les Panthers de Nottingham réalisèrent un Grand Chelem de prestige (vainqueur du championnat, des play-offs et de la coupe). Ils sont logiquement favoris mais le renforcement évident de certaines équipes peut clairement changer la donne.

Classement (52 matches)

                       Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
 1 Belfast Giants  	89   38  5  3  6    210-127  +83
 2 Sheffield Steelers   66   27  4  4  17   172-141  +31
 3 Dundee Stars   	60   25  3  4  20   152-148  +4
 4 Nottingham Panthers  57   22  3  7  20   188-169  +19
 5 Braehead Clan        56   20  4  8  20   180-171  +9
 6 Coventry Blaze       54   18  6  6  22   168-167  +1
 7 Fife Flyers          53   17  7  5  23   172-188  -16
 8 Hull Stingrays       52   19  5  4  24   168-186  -18
 9 Cardiff Devils       52   17  7  4  24   162-182  -20
10 Édimbourg Capitals   29    9  4  3  36   134-227  -93

Seul pensionnaire nord-irlandais de la ligue, Belfast remporte le trophée du championnat à l'issue d'une saison menée de main de maître, notamment au détour d'une impressionnante série de victoires. Peu inquiétés, les Giants se sont vus offrir la coupe dès le 16 février ! En revanche, derrière, le championnat a offert une superbe lutte et le quatuor à l'avantage de la glace fut complété par Sheffield, Dundee (qui se réveille après un exercice raté, remportant par la même occasion la Gardiner Conference) et enfin Nottingham, plutôt décevant à hauteur des ambitions du club, et qui a dû attendre le dernier week-end pour valider sa quatrième place.

Si l'on excepte la saison totalement catastrophique d'Édimbourg, toutes les autres équipes ont joué jusqu'au bout une place en play-offs. La formation restée sur le carreau est une surprise, puisque l'ambitieux Cardiff, ne termine finalement que neuvième, voyant Hull prendre la dernière place qualificative, bien aidé par son ex-Morzinois Guillaume Doucet, deuxième meilleur pointeur de la saison régulière (83 points), derrière l'intouchable Ryan Ginand (97 points).

 

Meilleurs marqueurs (Challenge Cup incluse)

                                            B   A  Pts
 1 Ryan Ginand (USA)          Coventry     51  46   97
 2 Guillaume Doucet (CAN)     Hull         50  33   83
 3 Nico Sacchetti (USA)       Dundee       37  40   77
 4 Jereme Tendler (CAN)       Hull         42  34   76
 5 Mac Faulkner (CAN)         Cardiff      37  38   75
 6 Kevin Saurette (CAN)       Belfast      36  39   75
 7 Ed Mc Grane (CAN)          Braehead     27  48   75
 8 Jordan Fulton (USA)        Fife         26  49   75
 9 Joel Champagne (CAN)       Braehead     27  45   72
10 Jeff Legue (CAN)           Sheffield    27  41   68
11 Jeffrey Szwez (CAN)        Belfast      35  32   67
12 Dustin Whitecotton (CAN)   Belfast      18  49   67
13 Bobby Chaumont (CAN)       Fife         32  34   66
14 Adam Henrich (CAN)         Coventry     25  41   66
15 Ashley Tait (GB)           Coventry     19  47   66
16 Matt Reber (USA)           Fife         18  48   66

 

Quarts de finale (29 et 30 mars 2014) : présentation et compte-rendu

Braehead - Nottingham 4-0 (1-0,2-0,1-0)
Nottingham - Braehead 1-5 (1-1,0-0,0-4)

Coventry - Sheffield 2-3 (1-1,1-2,0-0)
Sheffield - Coventry 6-1 (1-0,3-0,2-1)

Fife - Dundee 4-3 (3-0,1-1,0-2)
Dundee - Fife 1-4 (0-0,0-3,1-1)

Hull - Belfast 1-4 (1-0,0-3,0-1)
Belfast - Hull 3-2 (0-0,1-2,2-0)

Deux grandes surprises en ces quarts de finale, avec l'élimination du tenant du titre Nottingham face aux Écossais de Glasgow du Braehead Clan. La saison des Anglais fut beaucoup plus laborieuse que la précédente (aucun titre de ligue, une élimination prématurée en Continental Cup), et cela a permis à la décomplexée "Purple Army" de créer l'exploit et d'atteindre le week-end final pour la première fois de sa jeune histoire. Dans le derby écossais, les historiques Flyers de Fife ont déjoué la hiérarchie en venant à bout des Stars de Dundee. La qualification conjointe des écossais de Braehead et de Fife, deux clubs à la forte réserve de passionnés populaires, a d'ailleurs contribué à surnommer le week-end de clôture de "Scottingham". Pas de problème en revanche pour le vainqueur de la saison régulière (Belfast) et pour son dauphin (Sheffield).

 

Tournoi final (5 et 6 avril 2014 au National Ice Centre de Nottingham)

Demi-finales

Sheffield - Braehead 3-2 (2-1,0-1,1-0)
Belfast - Fife 1-0 (0-0,0-0,1-0)

La finale sera donc sans surprise entre les Giants et les Steelers, mais que ce fut dur dans les deux cas... Sheffield s'en est sorti face à une accrocheuse équipe du Clan, et le mot est faible puisque la rencontre fut "animée" par de nombreuses altercations. Dans le second match, Fife a su poser bon nombre de problèmes aux Giants, qui ont dû attendre la fin du match et un but de Kevin Saurette assisté de l'ancien Magnusien Evan Cheverie pour gagner sa place en finale.

Match pour la troisième place

Braehead - Fife 7-6 a.p. (0-2,3-2,3-2,1-0)

Comme chaque saison, la petite finale est surtout l'occasion d'une fête dans ce week-end vitrine de la ligue. La "tradition" veut que ces rencontres ressemblent bien plus à des matchs jubilé qu'à de la compétition, et celui-ci n'a pas dérogé à la règle. Les backs-up sont de sortie et les attaquants se sont fait plaisir. Pour l'anecdote, c'est l'ancien Grenoblois Ed Mc Grane qui offre au Clan la médaille de bronze.

Finale

Belfast - Sheffield 2-3 a.p (0-0,2-2,0-0,0-1)

Pas de cadeau en revanche lors de la grande finale qui s'est révélée être l'une des plus belles dans l'histoire de la ligue. À la puissance collective offensive des Giants s'oppose la rigueur des Steelers de Sheffield, et le premier tiers-temps le prouve. Loin d'être une rencontre fermée, les deux équipes rentrent pourtant au vestiaire sur un score vierge, grâce essentiellement à des miracles de Stephen Murphy et Frank Doyle, les deux gardiens. Tout se débloque dans le tiers médian mais aux deux ouvertures du score de Belfast, les Steelers ont répondu instantanément. La décision se joue donc, comme souvent en EIHL, dans d'ultimes prolongations, et c'est finalement le défenseur Drew Fata qui libère les Anglais. Légère surprise, mais Sheffield ravit le titre des play-offs aux Giants de Belfast, qui ne réalisent pas le doublé qu'ils visaient. Premier titre des Steelers depuis celui de la saison 2010-2011.

 

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                            B  A  Pts
1 Joël Champagne (CAN)         Braehead     4  5   9
2 Ash Goldie (CAN)             Braehead     4  5   9
3 Neil Trimm (CAN)             Braehead     3  4   7
4 Kevin Bergin (CAN)           Braehead     1  5   6
5 Nate DiCasmirro (ITA/CAN)    Sheffield    1  5   6

 

Trophées officiels

Joueur (et gardien) de l'année : Dan Bakala (Dundee).

Défenseur de l'année : Calvin Elfring (Belfast).

Attaquant de l'année : Ryan Ginand (Coventry).

Joueur britannique de l'année : Stephen Murphy (Belfast).

Entraîneur de l'année : Paul Adey (Belfast).

Favori des fans : Dan Bakala (Dundee).

Première équipe-type : Dan Bakala (Dundee) ; Calvin Elfring (Belfast) - Robby Sandrock (Belfast) ; Guillaume Doucet (Hull) - Ryan Ginand (Coventry) - Kevin Saurette (Belfast).

Deuxième équipe-type : Stephen Murphy (Belfast) ; Tyson Marsh (Cardiff) - Rory Rawlyk (Dundee) ; Mac Faulkner (Cardiff) - Jeffrey Szwez (Belfast) - Nico Sacchetti (Dundee).

 

 

Challenge Cup

L'organisation de cette dernière Challenge Cup s'est avérée bien "énigmatique". Du fait d'un calendrier chargé au maximum, les quarts de finale ont disparu et de nombreuses rencontres sont rentrées dans le cadre de la double compétition (à la fois rencontre de championnat et de coupe). Chaque équipe ne compte d'ailleurs pas le même nombre de matchs en fonction d'une élimination "mathématiques" à la course à la demi-finale. Le principe de la Challenge Cup est de plus en plus décrié, et il y a fort à parier que la formule actuelle tende à disparaître.

 

Groupe A

                    MJ  Pts   V  DP D   BP-BC  Diff
1 Belfast           12   19   9  1  1   51-28  +23
2 Dundee            10   10   5  0  5   26-28  -2
3 Fife              10    9   4  1  5   26-31  -5
4 Braehead          10    8   4  0  6   33-32  +1
5 Édimbourg          8    3   1  1  6   10-34  -24

Groupe B

                    MJ  Pts   V  DP  D   BP-BC  Diff
1 Nottingham        14   24   12  0  2   72-40  +32
2 Cardiff           12   14    7  0  4   44-41  +3
3 Sheffield         12   14    7  0  5   41-41   0
4 Hull               8    3    1  1  6   28-40  -12
5 Coventry           8    3    1  1  6   20-36  -16

 

Demi-finales

28/01/2014 Belfast - Cardiff 7-1 (2-0,1-1,4-0)
05/02/2014 Cardiff - Belfast 3-3 (1-1,2-0,0-2)

12/02/2014 Sheffield - Nottingham 3-5 (1-1,1-2,1-2)
18/02/2014 Nottingham - Sheffield 6-4 (2-0,3-2,1-2)

 

Finale

21/03/2014 Belfast - Nottingham 5-2 (2-0,3-2,0-0)
25/03/2014 Nottingham - Belfast 5-1 t.a.b. (2-0,1-1,1-0,0-0,1-0)

La coupe s'est jouée dans une séance de tirs au but qui a vu les Panthers de Nottingham recevoir un "lot de consolation" dans cette saison bien en deša des objectifs initiaux. C'est la septième victoire des Anglais dans la compétition, la cinquième consécutive. De surcroît, il faut remonter à la saison 2009-2010 pour avoir trois vainqueurs de trophée différents dans une saison.

 

 

 

 

English Premier League

Classement (54 matches)

                            Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
 1 Manchester Phoenix        80   33  6  2  13   232-157  +75
 2 Basingstoke Bison         74   31  5  2  16   205-159  +46
 3 Guildford Flames          69   27  5  5  17   213-174  +39
 4 Milton Keynes Lightning   64   24  6  4  20   198-181  +17
 5 Swindon Wildcats          60   24  5  2  23   189-170  +19
 6 Telford Tigers            57   24  4  1  25   193-182  +11
 7 Sheffield Steeldogs       48   18  2  8  26   194-226  -32
 8 Bracknell Bees            46   17  4  4  29   168-210  -42
 9 Peterborough Phantoms     44   18  0  8  28   177-224  -47
10 Slough Jets               37   15  2  3  34   160-246  -86

 

Quarts de finale (29 et 30 mars 2014)

Manchester - Bracknell 2-3, 6-3
Basingstoke - Sheffield 2-0, 6-2
Guildford - Telford 4-4, 3-2
Milton Keynes - Swindon 3-2, 1-3

 

Tournoi final (5 et 6 avril 2014 à Coventry)

Demi-finales

Manchester - Swindon 4-3 a.p. (1-1,1-2,1-0,1-0)
Basingstoke - Guildford 5-2 (1-1,3-0,1-1)

Finale

Basingstoke - Manchester 5-3 (0-0,2-1,3-2)

Il fallait une équipe pour arrêter les Phoenix de Manchester, tenants du titre en play-offs et vainqueurs du championnat, cette équipe sera le Bison de Basingstoke. La formation au fort cru local (7 joueurs nés dans le comté), souvent placée mais rarement gagnante, vient à bout du favori mancunien grâce à un but en cage vide du centre anglais Aaron Connolly.

 

Vote des journalistes

Meilleur joueur : Luke Boothroyd (Manchester Phoenix).

Meilleur entraîneur : Tony Hand (Manchester Phoenix).

Première équipe-type : Stephen Fone (Manchester) ; Luke Boothroyd (Manchester) - Kurt Reynolds (Basingstoke) ; Lubomir Korhon (Sheffield) - Tomas Karpov (Basingstoke) - Michal Psurny (Manchester).

Deuxième équipe-type : Dean Skinns (Basingstoke) ; Robert Schnabel (Manchester) - Zach Sullivan (Basingstoke)  Tony Hand (Manchester) - Robin Kovar (Manchester) - Stanislav Lascek (Milton Keynes).

 

 

English Premier Cup

Classement (18 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 Manchester       30  12  2  2  2   82-40  +42
 2 Guildford        30  13  1  2  2   89-53  +36
 3 Basingstoke      27  11  2  1  4   69-53  +16
 4 Milton Keynes    22   9  2  0  7   69-59  +10
 5 Slough           18   8  1  0  9   70-62  +8
 6 Swindon          17   5  3  1  9   44-57  -13
 7 Sheffield        14   5  1  2 10   58-75  -17
 8 Bracknell        13   4  1  3 10   55-80  -25
 9 Telford          12   5  1  0 12   50-73  -23
10 Peterborough     11   4  0  3 11   50-84  -34

 

Demi-finales

Basingstoke - Guildford 8-3 3-6
Milton Keynes - Manchester 5-5 5-4(a.p.)

Finale

Basingstoke - Milton Keynes 4-1 3-4

Double tenant de la coupe, Guildford parachève une saison blanche. Ciel au beau fixe en revanche pour le Bison de Basingstoke, auteur d'un doublé "cup et play-off". Pas de titre en revanche pour le Lightning de Stanislav Lascek, passé par Cergy, Neuilly et Gap.

 

 

 

 

English National Ice Hockey League

Zone nord

Laidler Conference (28 matches)

                     Pts    V  N  D   BP-BC  Diff
1 Solihull Barons     50   25  0  3  241-54  +187
2 Deeside Dragons     38   18  2  8  155-94  +61
3 Coventry Blaze II   34   16  2 10  142-102 +40
4 Nottingham Lions    32   15  2 11   92-84   +8
5 Widnes Wild         23   11  1 16  104-154 -50
6 Hull Jets           22   10  2 16   98-158 -60 
7 Sheffield Senators  22   10  2 16   86-117 -31
8 Blackburn Eagles     3    1  1 26   45-200 -155

Les Barons de Solihull ont surclassé cette "Laidler Conference" du championnat Nord "nouvelle formule", avec notamment une moyenne de 8,6 buts par match ! À l'opposé, saison catastrophe pour la formation des Eagles de Blackburn, qui s'en sort avec 3 petits points en tout. Cela reste une progression par rapport à la saison passée où en Division 2, ils avaient perdu toutes leurs rencontres du championnat, soit 24 défaites. Deuxième de la phase régulière, les Dragons de Deeside ne s'aligneront pourtant pas en demi-finales pour raisons administratives, et seront remplacés par le tout nouveau club du Widnes Wild.

Demi-finales

Solihull - Widnes 5-3
Coventry II - Nottingham 1-2

Finale

Solihull - Nottingham 3-2

Personne en cette saison ne pouvait arrêter les Barons de Solihull, qui s'offrent le titre de champions de la Laidler Conference. Cette équipe pratiquement frontalière avec le Pays de Galles compte dans ses rangs le défenseur slovaque Tomas Janak, passé par les Ducs de Dijon.

 

Moralee Conference (28 matches)

                       Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Solway Sharks         46  22  2  4  146-68  +78
2 Blackburn Hawks       36  16  4  8  138-67  +71
3 Billingham Stars      33  16  1 11  104-84  +20
4 Whitley Warriors      31  12  7  9  128-102 +26
5 Sutton Sting          31  15  1 12  133-100 +33
6 Sheffield Spartans    27  11  5 12  101-107 -6
7 Manchester Minotaurs  15   6  3 19  119-147 -28 	
8 Telford Titans         5   2  1 25   65-259 -194

Demi-finales

Solway - Whitley 6-3
Blackburn - Billingham 3-2

Finale

Solway - Blackburn 2-0

Dans l'autre conférence, Solway, venu en provenance de la ligue écossaise poir chercher un peu plus de concurrence, remportent le titre après une saison aboutie. L'absence à présent des divisions 1 et 2 en zone Nord empêche le système de promotion / relégation, mais les difficultés financières de certains clubs, comme au contraire les projets émergents, font qu'absolument rien n'est figé dans le temps à ce niveau, et ainsi rien ne dit que les équipes seront les mêmes la saison prochaine.

 

 

Zone sud

Division 1 (32 matches)

                           Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Chelmsford Chieftains    55  26  3  3  185-60  +125
2 Île de Wight Raiders     47  22  3  7  193-112 +81
3 Invicta Dynamos          46  21  4  7  198-114 +84
4 London Raiders           37  17  3 12  142-128 +14
5 Streatham Redskins       37  15  7 10  135-131 +4
6 Cardiff Devils II        27  12  3 17  111-158 -47
7 Bracknell Hornets        17   8  1 23  120-167 -47
8 Solent & Gosport Devils  15   6  3 23   87-146 -59
9 Milton Keynes Thunder     7   3  1 28   78-233 -155

Quarts de finale

Chelmsford - Solent & Gosport 5-0, 5-0
Ile de Wight - Bracknell 7-1, 3-1
Invicta - Cardiff II 6-2, 10-3
London - Streatham : qualification de Streatham

Demi-finales

Chelmsford - Streatham 5-2, 7-0
Ile de Wight - Invicta 4-3, 3-2

Finale

Chelmsford - Ile de Wight 3-3 3-0

Une saison bien proche de la précédente en division 1 de la zone Sud : comme en 2012-2013, les Chieftains terminent en tête de la saison régulière, avec le représentant de l'île de Wight en dauphin. Comme la saison passée, les deux équipes se sont comme prévu retrouvées en finale, et là encore, le titre est remporté par les Chiefs. Deux joueurs passés par les championnats franšais sont présents dans l'effectif de Chelmsford : l'ancien de Neuilly Daniel Volrab, et le défenseur Tibor Schneider (ex Morzine, Caen et Chamonix).

 

Division 2 (22 matches)

                         Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Oxford City Stars      33  16  1  5  145-60  +85
 2 Slough Jets II         32  16  0  6  110-75  +35
 3 Bristol Pitbulls       30  14  2  6  111-76  +35
 4 Swindon Wildcats II    29  14  1  7  108-77  +31
 5 Haringey Racers        28  14  0  8  105-65  +40
 6 Chelmsford Warriors    23  10  3  9   79-75  +4
 7 Cardiff Satans         23  10  3  9   80-85  -5
 8 Ile de Wight Tigers    17   7  3 12   79-99  -20
 9 Lee Valley Lions       15   6  3 13   73-110 -37
10 Basingstoke Buffalo    14   5  4 13   72-119 -47
11 Peterborough Islanders 12   6  0 16   77-129 -52
12 Invicta Mustangs        8   3  2 17   64-133 -69

La saison passée, la décision avait été "administrativement" annulée, mais une fois encore, sur la glace, Oxford remporte l'accession en Division 1, au détriment du Thunder de Milton Keynes, en théorie relegué à l'échelon inférieur.

 

 

 

Scottish National League

Classement (19 matchs)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Édimbourg II     31  14  3  2   114-41  +73
 2 Kirkcaldy        31  15  1  3   110-47  +63
 3 North Ayrshire   30  14  2  3   108-58  +50
 4 Dundee Comets    27  12  3  4    69-42  +27
 5 Paisley          22  11  0  8    75-65  +10
 6 Solway II        17   8  1 10    70-83  +7
 7 Dundee City      15   7  1 11    76-72  +4
 8 Moray Firth*      6   5  0 14   66-149  -83
 9 Aberdeen*         5   4  1 14    78-110 -32
10 Belfast II        4   2  0 16    26-76  -50 (un match en moins)
11 Kilmarnock        2   0  2  7    17-66  -49 (joue uniquement les rencontres à l'extérieur).

* Les équipes marquées d'un astérisque ont été pénalisées de 4 points sur tapis vert

 

Quarts de finale

Edimbourg II - Moray Firth : qualification d'Edimbourg
Dundee Comets - Paisley : qualification de Dundee
North Ayrshire - Solway II : qualification de North Ayr
Kirkcaldy - Dundee City : qualification de Dundee

Demi-finales

Edimbourg II - Dundee Comets 3-2
North Ayrshire - Dundee City 5-3

Finale troisième

Dundee Comets - Dundee City 7-4

Finale

Edimbourg II - North Ayrshire 4-2

La suprématie des Pirates de Paisley semble révolue, et la réserve des Capitals d'Edimbourg remporte le titre, là où l'équipe fanion a subi une saison désastreuse en EIHL.

 

 

Scottish Cup

Quarts de finale

Kirkcaldy - Moray Firth 13-3
Aberdeen - Solway II 2-5
Edimbourg II - Dundee City 5-1
Kilmarnock - North Ayrshire 9-4

Demi-finales

Kirkcaldy - Solway II 5-1
Edimbourg II - Kilmarnock 6-2

Finale

Kirkcaldy - Edimbourg II 3-4

Et c'est un Grand Chelem pour l'équipe SNL des Capitals, vainqueur à la fois du championnat, des play-offs, et de la coupe.

 

 

La saison précédente (2012/13)

 

Retour aux archives