Championnat de Grande-Bretagne 2008/09

 

Lexique des compétitions

Le championnat se compose de ligues indépendantes :

L'Elite Ice Hockey League (EIHL), élite à neuf clubs. Deux trophées séparés récompensent le vainqueur de la saison régulière et celui des play-offs.

L'English Premier League (EPL), qui réunit des clubs du sud de l'Angleterre.

L'English National League (ENL), enfin découpée en une division 1 et une division 2.

La ligue écossaise découpée en deux divisions, la Celtic Cup (avec deux clubs irlandais) et la Scottish National League (SNL).

Diverses coupes rythment la saison :

La Challenge Cup et la Knockout Cup (en élimination directe par aller-retour) pour les clubs d'Elite League.

L'English Premier League Cup, pour les clubs d'English Premier League.

L'English National League Cup, pour les clubs d'English National League.

La Northern League, qui regroupe les clubs du nord de l'Angleterre et les meilleurs clubs écossais.

La Coupe d'Écosse, mais aussi la Scottish Autumn Cup.

 

 

Charity Shield

Match entre le vainqueur de la saison régulière Coventry et le champion des play-offs Sheffield, le 3 septembre 2008.

Coventry - Sheffield 5-4 a.p. (2-0,1-2,1-2,1-0)

Les Coventry Blaze remportent le trophée grâce à trois buts en supériorité numérique - dont le but gagnant en prolongation - d'Adam Calder.

 

 

Elite Ice Hockey League

La ligue se ridiculise quelque peu en annonçant qu'un système à quatre arbitres sera utilisé, avant de se rétracter juste avant le début de saison en se rendant compte que cela coûte plus cher et que le pays manque d'arbitres.

Classement (54 matches)

                       Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
 1 Sheffield Steelers   89   35  6  7  6    201-115  +86
 2 Coventry Blaze       78   34  4  2  14   228-151  +77
 3 Nottingham Panthers  78   33  4  4  13   225-153  +72
 4 Belfast Giants       74   29  6  4  15   216-170  +46
 5 Cardiff Devils       63   21  7  7  19   172-141  +31
 6 Manchester Phoenix   58   22  5  4  23   198-179  +19
 7 Newcastle Vipers     46   14  7  4  29   146-183  -37
 8 Édimbourg Capitals   44   18  1  6  29   179-243  -64
 9 Hull Stingrays       37   13  3  5  33   154-243  -89
10 Basingstoke Bison    19    5  3  3  43   131-272  -141

Sheffield remporte le titre en s'appuyant sur un effectif stable. Le jeune entraîneur Dave Matsos, pour sa troisième année en fonction, a mis en place un système défensif en s'appuyant sur les meilleures lignes arrières du championnat avec la solidité de Steve Munn et la contribution offensive de Rod Sarich, qui se jette aussi sur tous les tirs. Coventry avait bien essayé de compenser le départ au Danemark de son gardien Trevor Koenig en recrutant Jean-François Perras, mais l'ancien portier d'Édimbourg a été trop irrégulier pour une équipe de haut de tableau. Pour sa part, et malgré l'équipe la plus chère de la ligue, le troisième prétendant Nottingham n'a jamais eu une défense capable de rivaliser avec celle de Sheffield. Idem pour Belfast qui mêle un hockey offensif avec un style de jeu rugueux.

À l'autre bout du classement, saison très difficile à Basingstoke, en proie à de sérieux problèmes financiers. L'entraîneur Ryan Aldridge démissionne le 11 octobre en expliquant que sa fonction a largement débordé de celle de coach et le conduit à s'occuper de la logistique ou des salaires... lesquels commencent à être versés en retard. Le capitaine Brad Cruikshank quitte l'équipe en direction de Sheffield, avant un changement de direction : Planet Ice, la société qui possède la patinoire, rachète le club pour assurer qu'il finisse la saison. Après ce championnat, Basingstoke se retire de l'élite.

Il n'est pas seul dans ce cas puisque Manchester annonce également qu'il se rabat sur la ligue anglaise avec un budget revu à la baisse. Financièrement à bout de souffle, les Phoenix ont en revanche connu pour leur part une bonne saison sportivement : leur entraîneur-joueur de 41 ans Tony Hand a été flanqué de David Beauregard, un attaquant qui a une histoire tragique, cruellement ironique compte tenu de son patronyme : il a perdu un il sur une crosse haute il y a quinze ans alors qu'il était junior. La recrue québécoise s'affirme comme le meilleur joueur du championnat.

Il ne restera donc plus que huit clubs l'an prochain en EIHL. Il y aurait même pu en avoir moins. Certains de ses membres (les cinq premiers plus Hull) avaient organisé une réunion secrète pour former une élite à six en relevant le plafond salarial, sans en informer leurs collègues. Inutile de dire que cela a mis l'ambiance chez les quatre autres clubs ! De telles pratiques sont monnaie courante dans un hockey britannique livré aux intérêts des uns et des autres sans aucune organisation commune. En fin de saison, James Neil, ex-international et propriétaire des Capitals d'Édimbourg, publie une lettre sur son site internet expliquant les coulisses de l'EIHL : il dresse le portait d'une organisation non transparente qui réclame des droits d'entrée à tous mais aide uniquement certains clubs privilégiés par copinage ou intérêt particulier.

 

Quarts de finale (28 et 29 mars 2009)

Sheffield - Édimbourg 8-2 (2-1,3-1,3-0) [vendredi 27 mars]
Édimbourg - Sheffield 5-4 (1-0,2-3,2-1)

Belfast - Cardiff 1-2 (1-1,0-1,0-0)
Cardiff - Belfast 4-4 a.p. (1-2,1-0,1-2,1-0)

Coventry - Newcastle 2-2 (1-1,1-1,0-0)
Newcastle - Coventry 2-4 (0-0,1-0,1-4)

Nottingham - Manchester 6-3 (3-2,0-1,3-0)
Manchester - Nottingham 2-3 (1-0,0-2,1-1)

Fin de match palpitante à Cardiff : Bobby Robins égalise à six contre quatre pour Belfast à une minute de la fin... mais est pénalisé pour obstruction huit secondes plus tard. Le capitaine Brad Voth, l'intimidant leader de la formation galloise, profite de cette supériorité numérique pour marquer le but vainqueur lors de la prolongation.

C'est à 100 secondes de la fin que Sylvain Deschatelets marque le but gagnant de Coventry.

 

Tournoi final (4 et 5 avril 2009 à Nottingham)

Demi-finales

Coventry - Nottingham 2-6 (1-3,1-2,0-1)
Sheffield - Cardiff 5-2 (1-0,3-2,1-0)

Finale

Sheffield - Nottingham 2-0 (1-0,0-0,1-0)

Sheffield réussit le doublé en muselant totalement son grand rival et en remportant les play-offs après le championnat. Lorsque la sirène retentit, le gardien vainqueur Jody Lehman se dirige vers les supporters de Nottingham et les nargue en leur faisant le V de la victoire par-dessus le plexi, bientôt rejoint par ses coéquipiers.

 

Meilleurs marqueurs (toutes compétitions confondues)

                                           MJ    B   A  Pts
 1 David Beauregard (CAN)     Manchester   69   61  46  107
 2 Mark Hurtubise (CAN)       Édimbourg    62   34  67  101
 3 Adam Calder (CAN)          Coventry     65   42  50   92
 4 Colin Shields              Belfast      71   36  56   92
 5 Tony Hand                  Manchester   67   21  68   89
 6 Paul Deniset (CAN)         Belfast      54   40  48   88
 7 Greg Chambers (CAN/GBR)    Basingstoke  61   22  66   88
 8 Sylvain Deschatelets (CAN) Coventry     65   32  55   87
 9 Luke Fulghum (USA)         Manchester   67   34  50   84
10 Evan Cheverie (CAN)        Belfast      68   33  45   78

Votes des journalistes

Joueur de l'année : David-Alexandre Beauregard (Manchester).

Entraîneur de l'année : David Matsos (Sheffield Steelers).

Première équipe-type : Jody Lehman (Sheffield) ; Steve Munn (Sheffield) - Rod Sarich (Sheffield) ; David Beauregard (Manchester) - Paul Deniset (Belfast) - Mark Hurtubise (Édimbourg).

Deuxième équipe-type : Andrew Verner (Newcastle) ; Corey Neilson (Nottingham) - Jonathan Weaver (Coventry) ; Greg Chambers (Basingstoke) - Adam Calder (Coventry) - Tony Hand (Manchester).

Meilleur gardien britannique : Stephen Murphy (Manchester).

Meilleur défenseur britannique : Jonathan Weaver (Coventry).

Meilleur attaquant britannique : Tony Hand (Manchester).

Meilleur jeune joueur britannique : Robert Dowd (Sheffield).

 

 

Challenge Cup

Groupe A (4 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
1 Belfast            8   4  0  0   18-8   +10
2 Manchester         6   3  0  1   19-12  +7
3 Newcastle          4   2  0  2   15-18  -3
4 Sheffield          2   1  0  3   14-17  -3
5 Édimbourg          0   0  0  4   10-21  -11

Groupe B (4 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC Diff
1 Basingstoke        6   3  0  1   19-16  +3
2 Coventry           5   2  1  1   17-13  +4
3 Nottingham         4   1  2  1   12-11  +1
4 Cardiff            4   2  0  2   10-11  -1
5 Hull               1   0  1  3   11-18  -7

 

Demi-finales

28/01/2009 Coventry - Belfast 1-1 (0-0,1-1,0-0)
04/02/2009 Belfast - Coventry 4-1 (1-0,1-0,2-1)

04/02/2009 Basingstoke - Manchester 2-5 (1-4,0-1,1-0)
15/02/2009 Manchester - Basingstoke 6-1 (1-0,2-0,3-1)

Belfast se qualifie au match retour sans son meilleur joueur Paul Deniset.

 

Finale

08/03/2009 Manchester - Belfast 4-3 (1-0,3-1,0-2)
17/03/2009 Belfast - Manchester 3-1 (2-0,0-1,1-0)

Les Belfast Giants remportent cette coupe après avoir été menés 4-0 au match aller. Comme leur Odyssey Arena est surchargée d'évènements (21 en 37 jours sans compter les préparatifs), ils doivent jouer le match retour la patinoire Dundonald de Castelreagh, comme en demi-finale des deux coupes. Le but décisif est marqué Mike Burgoyne, en infériorité numérique à quatre minutes de la fin.

 

 

Knockout Cup

Quarts de finale

03/01/2009 Newcastle - Édimbourg 5-4 (0-1,3-1,2-2)
04/01/2009 Édimbourg - Newcastle 2-1 (0-1,1-0,1-0) / 0-2 aux tirs au but

13/01/2009 Belfast - Coventry 5-1 (1-0,2-0,2-1)
14/01/2009 Coventry - Belfast 2-5 (0-1,1-3,1-1)

11/01/2009 Cardiff - Basingstoke 8-0 (2-0,4-0,2-0)
31/01/2009 Basingstoke - Cardiff 1-9 (0-3,1-2,0-4)

29/01/2009 Manchester - Hull 4-0
14/02/2009 Hull - Manchester 3-4 (0-2,1-1,2-1)

L'attaquant Todd Griffith marque le dernier penalty et décide dans la foulée de quitter Newcastle pour retourner jouer en ECHL. Il faisait partie des joueurs qui avaient reçu un préavis de deux semaines pour améliorer leurs performances, et il est donc parti de lui-même avant que le coach Rob Wilson ne décide quel serait le joueur finalement sacrifié. Au cours de son passage en Angleterre, le buteur Griffith aura perdu toutes ses dents de devant sur la glace de Basingstoke.

 

Demi-finales

18/02/2009 Newcastle - Manchester 1-4 (0-1,0-1,1-2)
26/02/2009 Manchester - Newcastle 5-4 (1-1,1-1,3-2)

04/03/2009 Belfast - Cardiff 3-3 (0-1,2-0,1-2)
07/03/2009 Cardiff - Belfast 1-4 (1-3,0-0,0-1)

Cardiff, l'équipe la plus physique du championnat, prend des pénalités précoces sur sa petite glace. Ben Davies marque deux fois en supériorité numérique pour renverser le score en première période.

 

Finale

22/03/2009 Manchester - Belfast 3-3 (1-1,1-1,1-1)
26/03/2009 Belfast - Manchester 4-2 (0-1,1-0,3-1)

Compte tenu des calendriers très serrés des deux équipes à une semaine des play-offs, elles décident d'effectuer la finale aller au cours de leur dernier match - normalement sans enjeu - de saison régulière. La prolongation ne compte que pour le championnat, pas pour la coupe... Dans ces duels contre la fatigue, c'est Belfast qui a le dessus en fin de match sur des buts de David Phillips et Paul Deniset. C'est la deuxième coupe remportée en neuf jours par les Giants, et contre le même adversaire, mais il y a une différence de taille : cette victoire-là est savourée dans la Odyssey Arena, enfin.

 

 

 

 

English Premier League

Classement (54 matches)

                   Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
 1 Peterborough     79   36  2  3  13   275-166  +109
 2 Milton Keynes    74   32  2  6  14   221-149  +72
 3 Guildford        71   28  6  3  17   230-173  +57
 4 Slough           64   26  5  2  21   217-179  +38
 5 Bracknell        61   28  2  1  23   176-148  +28
 6 Romford          57   22  5  3  24   197-259  -62
 7 Sheffield Scim.  49   19  3  5  27   187-202  -15
 8 Swindon          48   21  2  2  29   157-194  -37
 9 Telford          39   16  1  5  32   186-245  -59
10 Ile de Wight     30   10  4  2  38   189-320  -131

(P) : dont défaites en prolongation, qui rapportent un point

 

Quarts de finale

Swindon - Peterborough 2-7 2-3
Slough - Bracknell 3-2 4-3
Sheffield Scimitars - Milton Keynes 3-3 3-5
Romford - Guildford 4-6 1-5

 

Tournoi final (11 et 12 avril 2009 à Coventry)

Demi-finales

Peterborough - Slough 4-2 (0-0,2-0,2-2)
Milton Keynes - Guildford 2-2 (1-0,0-2,1-0,0-0) / 2-0 aux tirs au but

Finale

Peterborough - Milton Keynes 5-4 (3-1,1-1,1-2)

Les Peterborough Phantoms remportent l'English Premier League.

 

Vote des journalistes

Meilleur joueur : Steve Moria (Slough Jets).

Meilleur entraîneur : Colin Patterson (Peterborough Phantoms).

 

 

English Premier Cup

Classement (18 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 Peterborough     27  12  1  1  4   88-54  +34
 2 Guildford        25  10  2  1  5   80-56  +24
 3 Slough           25  10  2  1  5   77-54  +23
 4 Bracknell        22  11  0  0  7   62-44  +18
 5 Sheffield Scim.  20   8  1  2  7   63-55  +8
 6 Telford          20   8  1  2  7   68-70  -2
 7 Milton Keynes    18   7  1  2  8   59-58  +1
 8 Swindon          18   8  1  0  9   53-54  -1
 9 Ile de Wight     10   5  0  0 13   56-99  -43
10 Romford           5   1  1  1 15   48-110 -62

 

Demi-finales

Bracknell - Peterborough 1-2 3-4
Guildford - Slough 1-1 4-2

Finale

Guildford - Peterborough 4-3 3-6

Peterborough remporte l'English Premier Cup.

 

 

 

 

English National Ice Hockey League

Championnat

Groupe nord, division 1 (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Sheffield II      46  21  4  3  106-39  +67
2 Nottingham II     46  22  2  4  113-61  +52
3 Whitley           43  20  3  5  125-53  +72
4 Newcastle II      26  11  4 13   83-88  -5
5 Billingham        25  11  3 14   90-80  +10
6 Kingston          18   8  2 18   88-119 -31
7 Blackburn         16   7  2 19   71-101 -40
8 Newcastle II       4   2  0 26   29-164 -135

Groupe nord, division 2 (24 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Telford           43  21  1  2  191-60  +131
2 Manchester II     40  20  0  4  160-61  +99
3 Flintshire        31  15  1  8  149-87  +62
4 Solihull          28  14  0 10  152-94  +58
5 Bradford          11   5  1 18   76-162 -86
6 Grimsby            9   4  1 19  103-231 -128
7 Lancashire         6   2  2 20   65-201 -136

Barrage de promotion/relégation nord (4 et 5 avril 2009)

Blackburn - Manchester II 2-2 7-8

Telford et Manchester sont promus en division 1 aux dépens de Blackburn et Newcastle.

 

Groupe sud, division 1 (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Invicta           48  23  2  3  164-72  +92
2 Bracknell II      43  20  3  5  140-59  +81
3 Oxford            33  14  5  9  116-101 +15
4 Cardiff II        25  11  3 14  116-122 -6
5 Streatham         23  10  3 15   93-120 -27
6 Peterborough II   21  10  1 17   94-126 -32
7 Milton Keynes II  19   7  5 16   73-114 -41
8 Haringey          12   5  2 21   50-132 -82

Groupe sud, division 2 (32 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Chelmsford II     63  31  1  0  282-67  +215
2 Île de Wight II   41  20  1 11  204-144 +60
3 Solent & Gosport  38  16  6 10  156-135 +21
4 Swindon II        34  15  4 13  143-152 -9
5 Invicta II        32  14  4 14  131-114 +17
6 Basingstoke II    29  13  3 16  117-138 -21
7 Romford II        24  11  2 19  111-159 -48
8 Lee Valley        19   8  3 21  121-191 -70
9 Slough II          8   3  2 27   79-244 -165

Barrage de promotion/relégation sud (4 et 5 avril 2009)

Milton Keynes II - Ile de Wight II 7-4 5-3

Chelmsford est promu en division 1 aux dépens de Haringey, mais la deuxième équipe de Milton Keynes parvient à se maintenir.

 

Finale (12 avril 2009)

Invicta - Sheffield II 5-4 t.a.b.

Invicta, premier de la poule sud, remporte l'English National League.

 

Play-offs

Quarts de finale

Cardiff II - Invicta 1-4 4-7
Oxford - Bracknell II 3-8 7-9
Coventry II - Sheffield II 3-3 1-2
Whitley - Nottingham II 4-4 0-1

Demi-finales (18 avril 2009)

Invicta - Bracknell II 6-3
Sheffield II - Nottingham II 4-5 a.p.

Finale (19 avril 2009)

Invicta - Nottingham II 2-3 t.a.b.

Nottingham remporte les playoffs de l'English National Hockey League.

 

 

ENIHL Cup

Groupe nord (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Sheffield II      16   8  0  0   57-14  +43
2 Blackburn         10   4  2  2   43-31  +12
3 Solihull           6   2  2  4   27-47  -20
4 Kingston           6   2  2  4   34-47  -13
5 Flintshire         2   0  2  6   28-50  -22

Groupe sud (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Invicta           16   8  0  0   43-24  +19
2 Chelmsford        10   5  0  3   38-25  +13
3 Peterborough II   10   5  0  3   38-22  +16
4 Milton Keynes      2   1  0  7   25-38  -13
5 Haringey           2   1  0  7   19-54  -35

Finale

Sheffield II - Invicta 3-1 2-1

Les Spartans de Sheffield remportent l'English National Hockey Cup.

 

 

 

Northern League

Classement (16 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Solway            26  11  1  2  2   68-46  +22
2 Fife              26   9  3  2  2   76-38  +38
3 Whitley           15   4  2  3  7   51-66  -15
4 Dundee            14   5  2  0  9   72-59  +13
5 Braehead Paisley   8   2  1  2 11   36-94  -58

Demi-finales

Solway - Dundee 3-2
Fife - Whitley 4-3 t.a.b.

Finale

Solway - Fife 0-1

Les Fife Flyers remportent les play-offs de la Northern League.

 

 

 

Celtic Cup

Classement (20 matches)

                     Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Fife Flyers         34  14  2  2  2  107-53  +54
2 Dundee Stars        33  10  5  3  2  103-72  +31
3 Dundalk Bulls (IRL) 24  11  0  2  7   92-90  +2
4 Latvian Hawks (IRL) 22   8  1  4  7   86-85  +1
5 Solway              18   6  3  0 11   89-89   0
6 Braehead Paisley     0   0  0  0 20   31-119 -88

Demi-finales

Fife - Dundalk Latvian Hawks 3-1
Dundee Stars - Dundalk Bulls 6-2

Finale

Fife - Dundee 3-2 a.p.

Les Fife Flyers remportent cette Coupe celtique.

 

 

FFDR Cup

Classement (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Édimbourg         10   5  0  1   37-23  +14
2 Dundee Stars       8   4  3  2   41-25  +16
3 Fife               4   2  0  4   18-29  -11
4 Braehead Paisley   2   1  0  5   16-35  -19

Les Edinburgh Capitals remportent cette FFDR Cup qui se joue avec seulement deux étrangers autorisés.

 

 

Scottish National League

Classement

                   Pts   J   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Kilmarnock        21  15  10  1  4   98-48  +50
2 Dundee Comets     18  16   8  2  6   57-56  +1
3 Dundee Tigers     16  16   7  2  7   60-60   0
4 Édimbourg 2       12  14   5  2  7   36-54  -18
5 Moray              7  13   3  1  9   35-68  -33

Kilmarnock remporte ce deuxième niveau écossais.

 

 

Scottish Cup

Premier tour

Moray - Dundee Tigers 6-1 1-6 / Dundee aux tirs au but

Quarts de finale

Kilmarnock - Paisley 3-9 4-11
Fife - Dundee Comets 8-2 
Dundee Stars - Édimbourg II 14-0 14-2
Dundee Tigers - Solway 1-7 0-17

Demi-finales

Dundee Stars - Paisley 8-3 13-3
Solway - Fife Flyers 4-4 2-4

Finale

Fife - Dundee 1-1 5-3

Les Fife Flyers remportent la coupe d'Écosse.

 

 

Scottish Autumn Cup

Classement (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Solway            10   5  0  1   55-8   +47
2 Fife              10   5  0  1   45-6   +39
3 Dundee Stars       4   2  0  4   24-31  -7
4 Dundee Tigers      0   0  0  6    5-84  -79

Finale

Fife - Solway 9-0 2-2

Les Fife Flyers remportent la coupe d'automne écossaise.

 

 

La saison précédente (2007/08)

La saison suivante (2009/10)

 

Retour aux archives