Championnat de Grande-Bretagne 2007/08

 

Lexique des compétitions

Le championnat se compose de ligues indépendantes :

L'Elite Ice Hockey League (EIHL), élite à dix clubs. Deux trophées séparés récompensent le vainqueur de la saison régulière et celui des play-offs.

L'English Premier League (EPL), qui réunit des clubs du sud de l'Angleterre.

L'English National League (ENL) à deux conférences géographiques.

La ligue écossaise désormais découpée en deux divisions, la Scottish Premier League (SPL) et la Scottish National League (SNL).

Diverses coupes rythment la saison :

La Challenge Cup et la Knockout Cup (en élimination directe par aller-retour) pour les clubs d'Elite League.

L'English Premier League Cup et l'English Premier Knockout Cup pour les clubs d'English Premier League.

L'English National League Cup, pour les clubs d'English National League.

La Northern League, qui regroupe les clubs du nord de l'Angleterre et les meilleurs clubs écossais (tous ceux dont l'EPL ne veut pas)

La Coupe d'Écosse, mais aussi la Scottish Autumn Cup.

 

 

Charity Shield

La saison commence par un "Charity Shield", introduit à l'image du football pour opposer le champion des play-offs Nottingham et le vainqueur de la coupe et de la saison régulière Coventry. Il est organisé le 5 septembre 2007 à Nottingham.

Nottingham - Coventry 7-6 (3-3,2-2,2-1)

Les Nottingham Panthers remporte ce premier trophée grâce à trois buts et deux assistances du revenant Pierre-Claude Drouin.

 

 

Elite Ice Hockey League

Toujours 10 étrangers par équipe, avec un total de 15 licences permises dans la saison. Cela laisse beaucoup de latitude, et on voit énormément de joueurs étrangers écartés par un club après un essai infructueux et engagés par un autre peu après.

Les quatre grands clubs (Coventry, Sheffield, Nottingham et Belfast) dépassent tous la masse salariale autorisée. En conséquence, ils resteront limités à dix étrangers lors de la saison suivante (2008/09) alors que les six autres auront le choix d'en aligner un onzième pour une limite salariale plus basse. Cela entérine le fait que les meilleures équipes attirent rapidement les meilleurs joueurs britanniques.

Classement (54 matches)

                       Pts    V VP  DP D     BP-BC   Diff
 1 Coventry Blaze       84   36  5  2  11   217-127  +90
 2 Sheffield Steelers   78   33  5  2  14   190-128  +62
 3 Nottingham Panthers  69   30  3  3  18   172-133  +39
 4 Belfast Giants       68   29  4  2  19   184-150  +34
 5 Newcastle Vipers     60   24  4  4  22   159-174  -15
 6 Cardiff Devils       55   23  3  3  25   164-174  -10
 7 Manchester Phoenix   49   20  3  3  28   162-179  -17
 8 Édimbourg Capitals   41   16  3  3  32   155-208  -53
 9 Basingstoke Bison    37   13  3  5  33   172-224  -52
10 Hull Stingrays       33   12  1  7  34   119-197  -78

Coventry conserve son titre - de la saison régulière - sans être vraiment inquiété, avec la meilleure équipe dans tous les compartiments du jeu. Le buteur Adam Calder et le passeur Dan Carlson sont toujours le duo le plus prolifique du championnat, mais ils ne sont pas seuls. Il y a aussi le redoutable tir du poignet de Curris Huppe et des battants comme l'énergique Danny Stewart ou le capitaine Sylvain Cloutier. Le frère du gardien Dan Cloutier joue malgré une hernie avant de se résigner à être opéré en décembre, mais ne reste absent que trois semaines. La défense est toujours emmenée par le fluide patineur Neal Martin, et le gardien Trevor Koenig est le plus complet de la ligue.

En début de saison, Sheffield oscille longtemps entre la troisième et la quatrième place, et cela ne suffit pas à un environnement exigeant qui demande des changements. Le coach Dave Matsos consent à se séparer du rugueux Jeremy Cornish, apprécié pour ses aptitudes pugilistes, afin d'insuffler un peu plus de vrai talent. Des muscles, il y en a déjà, avec le solide défenseur Steve Munn (ex-AHL) et le centre bavard Ryan Finnerty qui n'a pas son pareil pour énerver les adversaires mais prend trop de pénalités idiotes. L'opportunité idéale de renfort se présente avec le retour du meilleur marqueur de la saison passée Dan Tessier, viré de Duisburg car il n'avait rien d'un bon joueur de troisième bloc de DEL. Sa précision de passe en fait en revanche un précieux atout pour la première ligne des Steelers alors que les play-offs se profilent à l'horizon.

Il y a par contre un retour qui se passe mal, c'est celui de P.C. Drouin à Nottingham. Après sa bonne saison à Morzine, il est remercié avec 17 points en 20 matches à son compteur. Les Panthers, comme leurs rivaux de Sheffield, ne peuvent pas se contenter de végéter en milieu de tableau s'ils veulent que leur arena ne sonne pas trop creux. C'est pour cette même raison que le héros des play-offs 2007, le gardien slovaque Rastislav Rovanianek, est écarté sans trop de ménagement. Deux matches suffisent à se rendre compte que le joker canadien Tom Askey (pourtant catastrophique à Alleghe) ferait bien mieux l'affaire. Nottingham est donc bien protégé dans les cages et dispose aussi d'une très bonne attaque, toujours emmenée par son excellent capitaine Sean McAslan. Le défaut vient plutôt de la lenteur de ses défenseurs.

La saison commence mal à Belfast avec de nombreuses blessures (dont le pied cassé du buteur Peter Campbell, redoutable en one-timer) et les performances décevantes du gardien Philippe de Rouville qui n'est plus au même niveau qu'au printemps. Les problèmes financiers de Basingstoke sont une aubaine puisqu'ils permettent de mettre la main sur le gardien n1 de l'équipe nationale Stevie Lyle, qui sera élu meilleur joueur par ses coéquipiers et par les supporters. Lyle amène les Giants à une série victorieuse de seize matches, mais ils ont du mal à soutenir la pression qui monte en fin de saison et reculent en quatrième position.

Colin Shields et le nouveau capitaine David Longstaff, deux joueurs britanniques éprouvés dans les championnats étrangers, sont les deux meilleurs marqueurs de Newcastle. Mais celui qui illustre le mieux le style de jeu de l'équipe, c'est l'ailier ontarien Andre Payette qui continue d'accumuler les pénalités (365 minutes). Les Vipers ont en effet renforcé leur hockey rugueux en recrutant Derek Campbell, qui ne lésine devant aucune mise en échec et provoque pas mal de buts de raccroc grâce à sa pression physique. Petr Kratky, l'imposant défenseur venu de Briançon, aurait pu faire partie du tableau, mais il s'est cassé le poignet au premier match officiel et n'a pas retrouvé ensuite le niveau montré durant la pré-saison. Il est licencié et se recase aux Pays-Bas où on ne l'a pas oublié.

Avec la créativité du centre Sylvain Deschatelets, le slap du défenseur Tyson Teplitsky ou encore l'intimidante puissance physique de l'ailier Brad Voth, Cardiff semble avoir beaucoup d'atouts. Les Devils sont deuxièmes au classement début décembre quand leur gardien américain Phil Osaer est contraint à une pause de plusieurs semaines à cause de sa blessure au genou. Ni le jeune Joseph Myers ni les autres gardiens formés au club généreusement prêtés par leurs clubs actuels (Mike Brabon et Greg Rockman) ne parviennent à le remplacer, et Cardiff peut tirer une croix sur cette saison régulière.

De ce point de vue, Manchester s'en est mieux sorti. Lorsque son gardien - la machine à rebonds Scott Fankhouser - s'est brièvement blessé en fin de saison, il s'est fait prêter l'espoir Steve Fone qui se morfond souvent sur le banc à Coventry. L'entraîneur-joueur Tony Hand a gagné la réputation d'avoir du flair dans son recrutement. Sa meilleure trouvaille se nomme Joe Tallari, un joueur d'ECHL sur lequel toute l'attaque est bâtie et qui marque un but par match. Son nom n'a pas échappé aux Italiens qui espèrent bien le rendre éligible dans deux ans... Autres trouvailles, le petit gabarit Luke Stauffaucher, qui n'a pas froid aux yeux, ou le défenseur défensif Jeff MacMillan (ex-AHL avec 4 matches de NHL, passé par Vienne). Le problème est que Manchester évolue essentiellement à deux lignes : il n'y a aucun joueur britannique de niveau correct autre que Tony Hand lui-même, et c'est d'ailleurs ce qui pousse le quarantenaire écossais à continuer sa carrière.

Cela fait deux ans qu'Édimbourg termine dernier, et cela semble parti pour continuer. Après deux victoires pour commencer la saison, les Capitals enchaînent dix défaites en onze rencontres, et Doug Christiansen, l'entraîneur-joueur américain recruté par Scott Neil, écrit une lettre ouverte aux supporters sur le blog créé par le club. Il leur promet de redresser le navire et indique que tous les joueurs ont reçu leurs préavis de deux semaines, signifiant que leur contrat pourra prendre fin après ce délai si le club ne change pas d'avis. Cela ne suffit pas puisque mi-décembre, exactement à mi-parcours, les Capitals n'ont que 11 points au compteur. Ils réussissent alors une splendide remontée, d'autant plus méritoire qu'elle n'est pas obtenue en refusant le jeu. Édimbourg pratique en effet un hockey à haute intensité et peut compter sur l'ancienne star universitaire Colin Hemingway pour mettre les palets au fond. Il est le nouveau leader de l'équipe à la place de l'international lituanien Dainius Bauba : la figure du club voit sa saison empoisonnée par une blessure récurrente aux adducteurs.

Se faire souffler ainsi sa place en play-offs est dur à avaler pour Basingstoke, mais c'est la conséquence logique des problèmes financiers apparus dès les premières semaines. Le club avait démenti que des joueurs seraient amenés à partir, mais dès la mi-octobre, le gardien titulaire Stevie Lyle et le centre n1 Peter Campbell étaient envoyés à Belfast. En novembre, un businessman suédois, Tomas Elerston, rachète le club et soulage . Ses premières actions consistent à recruter un Tchèque (David Vychodil) et un Finlandais (Mikko Purontakanen) pour donner plus de mobilité et d'impact offensif à la défense. Dans le même temps, le plus beau CV de l'équipe (9 matches de NHL et une carrière en AHL et DEL avant une opération du genou et un retour au jeu à Milan en janvier), le capitaine Dean Melanson, est libéré et raccroche les patins après des commotions à répétition. L'ex-Strasbourgeois Wes Jarvis est ensuite mis à la porte en décembre, mais parfois réduit à dix joueurs de champ, Basingstoke termine avec la plus mauvaise défense.

Cela ne risque pas d'arriver à Hull, où l'entraîneur Rick Strachan a mis en place un style de jeu défensif sans panache. Il n'est même pas payé en retour puisque les Stingrays terminent derniers. De retour au club, en provenance de Caen, le gardien tchèque Ladislav Kudrna reste relativement régulier avec 90% d'arrêts mais n'arrive pas à gagner beaucoup de matches à lui seul. Le seul point positif, c'est la révélation de deux jeunes joueurs britanniques : l'attaquant écossais Lee Mitchell amasse 20 points avant de se blesser au genou en février et le défenseur local David Philips, qui porte un "A" et joue dans toutes les situations de jeu, accumule de l'expérience inestimable à 20 ans. International déjà confirmé, Philips est évidemment convoité et quittera donc sa ville natale cet été..

 

 

Quarts de finale (29 et 30 mars 2008)

Sheffield - Manchester 5-4 (1-0,2-4,2-0) [vendredi 28 mars]
Manchester - Sheffield 4-4 (2-2,1-2,1-0)

Belfast - Newcastle 3-5
Newcastle - Belfast 2-3 t.a.b. (0-1,1-0,0-2,0-0,1-0)

Édimbourg - Coventry 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Coventry - Édimbourg 3-2 (2-2,1-0,0-0)

Nottingham - Cardiff 3-4
Cardiff - Nottingham 3-3 (0-2,1-1,2-0)

La rude bataille annoncée entre Belfast et Newcastle a bien lieu, et elle ne se dénoue que sur un penalty gagnant du défenseur offensif Ben Storey.

Coventry se souviendra de la difficulté représentée qu'a représenté Jean-François Perras à chaque confrontation et engagera le gardien québécois d'Édimbourg pour compenser le départ de Foenig l'année prochaine.

La défaite aux tirs au but de la dernière finale contre Nottingham était encore en travers de la gorge de Cardiff, qui prend sa revanche grâce à deux buts de Sylvain Deschatelets dans les dix dernières minutes.

 

Tournoi final (5 et 6 avril 2008 à Nottingham)

Demi-finales

Coventry - Newcastle 4-2 (2-1,1-0,1-1)
Sheffield - Cardiff 2-1 (1-0,1-1,0-0)

Coventry encaisse un but à la première minute mais se rattrape vite grâce à un doublé de l'inévitable Adam Calder, face à une équipe de Newcastle souvent à la limite de la régularité.

La deuxième demi-finale est très attendue mais se révèle décevante par la faible qualité du jeu collectif proposé. Un doublé de Doug Sheppard qualifie Sheffield. Comme chaque année, Cardiff repart frustré du week-end final, malgré la très jolie reprise en pivot de Max Birbraer. Celui-ci peut donc aussitôt rejoindre pour la première fois l'équipe d'Israël qui commence son Mondial de division II deux jours plus tard.

Finale

Coventry - Sheffield 0-2 (0-1,0-1,0-0)

Le capitaine Jonathan Phillips, devenu un des meilleurs joueurs britanniques cette saison, sort de la bande et ouvre le score à bout portant, avant que Dan Tessier ne double mise d'un tir du poignet. Jody Lehman, le gardien de Sheffield généralement irrégulier, est dans un grand soir. Très rapide des jambières, il réussit 32 arrêts, parfois peu orthodoxes, et enlève notamment un espoir d'égalisation à Calder qui avait la cage ouverte.

 

 

Meilleurs marqueurs (toutes compétitions confondues)

                                           MJ    B   A  Pts
 1 Adam Calder (CAN)          Coventry     68   58  67  125
 2 Dan Carlson (USA)          Coventry     68   29  81  110
 3 Greg Chambers (CAN/GBR)    Basingstoke  64   39  56   95
 4 Sean McAslan (CAN)         Nottingham   64   40  54   94
 5 Joe Tallari (CAN)          Manchester   59   55  38   93
 6 Ed Courtenay (CAN)         Belfast      57   24  65   89
 7 Sylvain Deschatelets (CAN) Cardiff      65   26  62   88
 8 Tony Hand                  Manchester   61   24  63   87
 9 Peter Campbell (CAN)       Belfast      47   39  46   85
10 Colin Hemingway (CAN)      Édimbourg    57   41  41   82

Votes des journalistes

Joueur de l'année : Adam Calder (Coventry Blaze).

Entraîneur de l'année : Paul Thompson (Coventry Blaze).

Première équipe-type : Trevor Koenig (Coventry) ; Neal Martin (Coventry) - Jonathan Weaver (Coventry) ; Joe Tallari (Manchester) - Adam Calder (Coventry) - Sean McAslan (Nottingham).

Deuxième équipe-type : Tom Askey (Nottingham) ; Corey Neilson (Nottingham) - Rod Sarich (Sheffield) ; Dan Carlson (Coventry) - Peter Campbell (Belfast) - Ed Courtenay (Belfast).

Meilleur gardien britannique : Stevie Lyle (Basingstoke puis Belfast).

Meilleur défenseur britannique : Jonathan Weaver (Coventry).

Meilleur attaquant britannique : Tony Hand (Manchester).

Meilleur jeune joueur britannique : Mark Garside (Édimbourg).

 

 

Challenge Cup

Groupe A (4 matches)

                    Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Nottingham         7    3  1  0   12-7   +5
2 Cardiff            5    2  1  1   13-9   +4
3 Coventry           4    1  2  1    9-6   +3
4 Basingstoke        3    1  1  2   14-18  -4
5 Belfast            1    0  1  3    9-17  -8

Groupe B (4 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC Diff
1 Sheffield          6   3  0  1   15-9   +6
2 Newcastle          6   3  0  1   12-7   +5
3 Manchester         4   2  0  2   15-11  +4
4 Édimbourg          4   2  0  2    7-10  -3
5 Hull               0   0  0  4    6-18  -12

 

Demi-finales

28/11/2007 Cardiff - Sheffield 4-4 (2-3,2-0,0-1)
05/12/2007 Sheffield - Cardiff 2-0 (0-0,0-0,2-0)

20/11/2007 Nottingham - Newcastle 5-4 (1-1,2-2,2-1)
30/11/2007 Newcastle - Nottingham 1-5 (0-0,0-2,1-3)

 

Finale

23/01/2008 Sheffield - Nottingham 3-6 (1-0,1-2,1-4)
20/02/2008 Nottingham - Sheffield 3-4 (0-2,2-0,1-2)

Les Nottingham Panthers remporte cette coupe contre leur grand rival.

 

 

Knockout Cup

Quarts de finale

05/01/2008 Newcastle - Édimbourg 1-4 (0-3,1-1,0-0)
06/01/2008 Édimbourg - Newcastle 3-3 (0-0,0-0,3-3)

06/01/2008 Coventry - Sheffield 2-1 (0-1,0-0,2-0)
16/01/2008 Sheffield - Coventry 6-6 a.p. (2-2,2-2,2-1,0-1)

05/01/2008 Basingstoke - Cardiff 6-0 (1-0,2-0,3-0)
06/01/2008 Cardiff - Basingstoke 5-3 (1-1,1-1,3-1)

06/01/2008 Hull - Manchester 5-3 (3-1,2-0,0-2)
10/01/2008 Manchester - Hull 3-2 a.p. (0-0,3-0,0-1,0-1)

Jake Riddle qualifie Hull à la surprise générale en marquant trois buts à l'aller puis en déviant un tir du défenseur vétéran Troy Neumeier (ex-Manchester Storm de la grande époque...) dans la prolongation du match retour.

 

Demi-finales

02/02/2008 Basingstoke - Hull 2-2 (0-0,1-1,1-1)
24/02/2008 Hull - Basingstoke 2-5 (1-2,1-0,0-3)

12/02/2008 Édimbourg - Coventry 1-5 (0-1,0-1,1-3)
13/02/2008 Coventry - Édimbourg 3-4 (1-1,2-1,0-2)

 

Finale (12 et 19 mars 2008)

Basingstoke - Coventry 4-2 (2-2,1-0,1-0)
Coventry - Basingstoke 6-2 (2-1,0-1,4-0)

Basingstoke croit tenir une chance de trophée dans cette "KOCup" à élimination directe avec une très belle prestation collective lors de la finale aller, mais le trio Carlson-Calder-Huppe se déchaîne au match retour.

 

 

 

 

English Premier League

Classement (40 matches)

                   Pts   V VP  DP D    BP-BC   Diff
 1 Guildford        65  27  3  5  5   208-122  +86
 2 Slough           59  24  4  3  9   195-105  +90
 3 Bracknell        53  18  6  5 11   154-119  +35
 4 Peterborough     53  22  3  3 12   177-151  +26
 5 Sheffield Scim.  50  20  4  2 14   160-129  +31
 6 Milton Keynes    46  20  2  2 16   160-121  +39
 7 Swindon          37  16  1  3 20   133-161  -28
 8 Romford          37  16  1  3 20   137-176  -39
 9 Chelmsford       29  12  1  3 24   151-189  -38
10 Telford          24   9  3  0 28   135-229  -94
11 Ile de Wight     16   7  1  0 32   129-237  -108

(P) : dont défaites en prolongation, qui rapportent un point

Guildford remporte l'English Premier League.

 

Play-offs

Groupe A (6 matches)

                   Pts   V VP  DP D  BP-BC  Diff
1 Sheffield Scim.   10   5  0  0  1  29-13  +16
2 Guildford         10   5  0  0  1  32-18  +14
3 Peterborough       2   1  0  0  5  19-27  -8
4 Romford            2   1  0  0  5  12-34  -22

Groupe B (6 matches)

                    Pts  V VP  DP D   BP-BC Diff
1 Slough             9   3  1  1  1   21-12  +9
2 Bracknell          8   3  1  0  2   16-16   0
3 Swindon            6   1  2  0  3   13-20  -7
4 Milton Keynes      5   1  0  3  2   15-17  -2

 

Tournoi final (13 et 14 avril 2008 à Coventry)

Demi-finales

Sheffield Scimitars - Bracknell 2-4
Slough - Guildford 4-3

Finale

Slough - Bracknell 4-1

Slough remporte les playoffs de l'English Premier League grâce à un doublé de Blaz Emersic et à l'expérience de son entraîneur-joueur Steve Moria (47 ans).

 

Vote des journalistes

Meilleur joueur : Steve Moria (Slough Jets).

Meilleur entraîneur : Paul Dixon (Guildford Flames).

Première équipe-type : Joe Watkins (Guildford) ; Jan Melichar (Bracknell) - Jan Krajicek (Slough) ; Steve Moria (Slough) - Joel Petkoff (Swindon) - Gary Clarke (Milton Keynes).

Deuxième équipe-type : Barry Hollyhead (Milton Keynes) ; Ron Shudra (Sheffield) - Paul Dixon (Guildford) ; Stephen Wallace (Sheffield) - Milos Melicherik (Guildford) - Toni Alasaarela (Milton Keynes).

 

 

English Premier Cup

Groupe A (4 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Milton Keynes     12   6  0  0  2   38-18  +20
2 Guildford          8   4  0  0  4   24-26  -2
3 Chelmsford         4   2  0  0  6   17-35  -18

Groupe B (4 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Slough            14   7  0  0  1   51-10  +41
2 Romford           10   5  0  0  3   43-29  +14
3 Solihull           0   0  0  0  8   13-68  -55

Groupe C (4 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Bracknell         12   6  0  0  2   32-22  +10
2 Swindon           10   5  0  0  3   40-20  +20
3 Ile de Wight       2   1  0  0  7   14-44  -30

Groupe D (4 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Sheffield Scim.   12   6  0  0  2   44-20  +24
2 Peterborough      12   6  0  0  2   42-28  +14
3 Telford            0   0  0  0  8   22-60  -38

 

Demi-finales

Bracknell - Milton Keynes 3-4 4-2(a.p.)
Slough - Sheffield Scimitars 3-1 2-3

Finale

Bracknell - Slough 3-4 3-1(a.p.)

Bracknell remporte l'English Premier Cup.

 

 

English Premier Knockout Cup

Classement (4 matches)

                    Pts  V VP  DP D   BP-BC  Diff
 1 Guildford         8   4  0  0  4   24-26  -2
 2 Peterborough      8   6  0  0  2   42-28  +14
 3 Sheffield Scim.   6   6  0  0  2   44-20  +24
 4 Milton Keynes     6   6  0  0  2   38-18  +20
 5 Slough            6   7  0  0  1   51-10  +41
 6 Bracknell         5   6  0  0  2   32-22  +10
 7 Swindon           4   5  0  0  3   40-20  +20
 8 Romford           2   5  0  0  3   43-29  +14
 9 Ile de Wight      1   1  0  0  7   14-44  -30
10 Chelmsford        0   2  0  0  6   17-35  -18
11 Telford           0   0  0  0  8   22-60  -38

 

Demi-finales

Sheffield Scimitars - Peterborough 3-4 3-3(a.p.)
Guildford - Milton Keynes 3-6 3-5

Finale

Peterborough - Milton Keynes 2-3 4-0

Peterborough remporte l'English Premier Knockout Cup.

 

 

 

 

English National Ice Hockey League

Championnat

Groupe nord (22 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Nottingham II    41  20  1  1  151-53  +98
 2 Whitley          38  18  2  2  172-45  +127
 3 Newcastle II     30  13  4  5   91-71  +20
 4 Sheffield II     30  14  2  6  140-62  +78
 5 Billingham       28  13  2  7  146-62  +84
 6 Blackburn        27  12  3  7  110-66  +44
 7 Kingston         23  10  3  9   93-93   0
 8 Flintshire       18   8  2 12   85-95  -10
 9 Manchester II    13   6  1 15   80-100 -20
10 Bradford          6   2  2 18   59-184 -125
11 Lancashire        5   2  1 19   57-164 -107
12 Grimsby           5   2  1 19   46-235 -189

Groupe sud A (20 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Peterborough II   29  13  3  0  117-39  +78
2 Cardiff II        27  13  1  2  111-46  +65
3 Oxford            23  11  1  4  101-57  +44
4 Milton Keynes II  20   9  2  5   67-50  +17
5 Coventry II       18   9  0  7   83-62  +21
6 Swindon II        15   7  1  8   75-80  -5
7 Solihull           8   4  0 12   81-89  -8
8 Telford            2   1  0 15   30-108 -78
9 Île de Wight II    2   1  0 15   28-162 -134

Groupe sud B (20 matches)

                    Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Invicta           34  16  2  0  149-41  +108
 2 Streatham         31  15  1  2  142-39  +103
 3 Bracknell II      27  13  1  4  110-52  +58
 4 Haringey          20  10  0  8   72-85  -13
 5 Basingstoke II    17   8  1  9  131-101 +30
 6 Chelmsford II     14   7  0 11   90-99  -9
 7 Lee Valley        14   7  0 11   85-109 -24
 8 Romford II        13   6  1 11   70-75  -5
 9 Slough II          8   4  0 14   42-143 -101
10 Solent & Gosport   2   1  0 17   42-189 -147

Finale sud (19 et 20 avril 2008)

Peterborough II - Invicta 6-3 6-4

Finale (4 et 18 avril 2008)

Peterborough II - Nottingham II 4-5 1-9

La réserve des Nottingham Panthers remporte l'English National League.

 

Play-offs

Poule nord (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Whitley           12   6  0  0   42-13  +29
2 Sheffield II       7   3  1  2   21-18  +3
3 Nottingham II      5   2  1  3   21-19  +2
4 Newcastle II       0   0  0  6    7-41  -34

Poule sud (6 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
1 Peterborough II    8   4  0  2   30-17  +13
2 Invicta            8   4  0  2   28-22  +6
3 Streatham          6   3  0  3   22-19  +3
4 Cardiff II         2   1  0  5   16-38  -22

 

Finale (13 avril 2008)

Peterborough II - Whitley 3-7

Whitley Bay remporte les playoffs de l'English National Hockey League.

 

 

ENIHL Cup

Groupe nord (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Sheffield II      20  10  0  0   57-15  +42
2 Kingston          14   7  0  3   46-29  +17
3 Blackburn         14   7  0  3   60-31  +29
4 Newcastle II       6   3  0  7   32-35  -3
5 Flintshire         6   3  0  7   30-43  -13
6 Whitley            0   0  0 10   13-85  -72

Groupe sud A (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Peterborough II   19   9  1  0   65-21  +44
2 Oxford            16   7  2  1   47-29  +18
3 Coventry II        9   4  1  5   38-36  +2
4 Solihull           9   4  1  5   37-42  -5
5 Milton Keynes      5   2  1  7   29-38  -9
6 Telford            2   1  0  9   26-76  -50 

Groupe sud B (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Invicta           18   9  0  1   78-19  +59
2 Streatham         16   8  0  2   49-27  +22
3 Bracknell II       9   4  1  5   38-49  -11
4 Basingstoke II     7   2  3  5   38-50  -12
5 Romford II         6   2  2  6   27-58  -31
6 Haringey           4   1  2  7   30-57  -27

Play-off sud (5 et 6 avril 2008)

Peterborough II - Invicta 5-1 3-6(a.p.)

Demi-finales (13/26 et 27 avril 2008)

Invicta - Sheffield II 2-2 2-7
Peterborough II - Kingston 6-4 3-1

Finale (XX et 11 mai 2008)

Peterborough II - Sheffield II 5-5 4-7

Les Spartans de Sheffield remportent l'English National Hockey Cup.

 

 

 

Northern League

Classement (24 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Fife              45  20  2  1  1  135-42  +93
2 Dundee            39  18  1  1  4  140-82  +58
3 Whitley           30  11  4  0  9   77-84  -7
4 Solway            27  13  0  1 10   75-92  -17
5 Paisley           20   9  0  2 13   72-104 -32
6 Billingham         8   4  0  0 20   33-69  -36
7 Blackburn          6   2  0  2 20   41-100 -59

Demi-finales (19 avril 2008)

Fife - Solway 5-0
Dundee - Whitley 9-5

Finale (20 avril 2008)

Fife - Dundee 5-2

Les Fife Flyers remportent les play-offs de la Northern League.

 

 

 

Scottish Premier League

Classement (16 matches)

                   Pts   V VP  DP D   BP-BC  Diff
1 Fife              28  12  1  2  1   83-31  +52
2 Édimbourg 2       20   8  2  0  6   32-24  +8
3 Dundee            14   7  0  0  9   70-62  +8
4 Solway            11   5  0  1 10   36-76  -40
5 Paisley           10   5  0  0 11   40-68  -28

Demi-finales

Solway - Fife 3-3 0-8
Dundee - Édimbourg II 6-2 8-5

Finale

Dundee - Fife 4-6 4-5

Les Fife Flyers remportent les play-offs de la Scottish League.

 

 

Scottish National League

Classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Écosse 20 ans     15   7  1  2   45-25  +20
2 Dundee 2 (Tigers) 14   6  2  2   29-18  +11
3 Aberdeen          12   6  0  4   36-48  -12
4 Dundee 3 (Comets)  8   3  2  5   40-52  -12
5 Moray              7   3  1  6   48-44  +4
6 Irlande du nord    4   2  0  8   15-26  -11

Les Scottish Warriors, nouvelle équipe qui en fait la sélection écossaise des moins de vingt ans, remportent ce deuxième niveau écossais.

 

 

Scottish Cup

Premier tour

Solway - Elgin 1-0
Dundee III - Édimbourg II 0-6 3-6

Quarts de finale

Fife - Dundee 5-5 4-6
Dundee II - Aberdeen 11-6 9-7 
Écosse 20 ans - Édimbourg II 1-0
Paisley - Solway 2-4 0-2

Demi-finales

Dundee - Écosse 20 ans 16-2
Solway - Dundee II 6-3 6-3

Finale

Dundee - Solway 7-4

Dundee remporte la coupe d'Écosse.

 

 

Scottish Autumn Cup

Premier tour

Écosse 20 ans - Dundee III 3-1
Dundee II - Irlande du nord 7-0
Elgin bat Aberdeen par forfait

Quarts de finale

Dundee - Écosse 20 ans 4-1
Paisley - Édimbourg II 9-3
Aberdeen - Dundee II 5-10 5-6
Solway - Fife 2-11 0-6

Demi-finales

Paisley - Dundee 4-3 1-5
Dundee II - Fife 1-8 1-13

Finale

Dundee - Fife 3-3 4-2

Dundee remporte la coupe d'automne écossaise.

 

 

La saison précédente (2006/07)

La saison suivante (2008/09)

 

Retour aux archives