Championnat de Grande-Bretagne 1987/88

 

Premier Division

Classement (36 matches)

                        Pts   V  N  D   BP-BC   Diff
 1 Murrayfield Racers    58  29  0  7  361-216  +145
 2 Whitley Warriors      56  27  2  7  371-256  +115
 3 Fife Flyers           54  26  2  8  323-215  +108
 4 Durham Wasps          53  26  1  9  393-214  +179
 5 Solihull Barons       41  19  3 14  329-303  +26
 6 Nottingham Panthers   28  13  2 21  243-298  -55
 7 Ayr Bruins            22  10  2 24  233-324  -91
 8 Dundee Tigers         18   8  2 26  254-389  -135
 9 Streatham Redskins    17*  8  1 26  201-320  -119
10 Peterborough Pirates  11*  4  3 28  172-345  -173

* un match non joué

Une passionnante lutte à quatre se déroule en tête du championnat. Si Durham est le moins bien classé du top-4, il le doit sûrement à sa saison chaotique. La défection du chouchou Mario Bélanger a bien été compensée par l'arrivée en décembre de Rick Brebant, qui tourne à 6 points par match de moyenne. Mais le recrutement d'un entraîneur canadien à plein temps, Wayne Evers, n'a pas eu l'effet d'expertise et de stabilité escompté. Il s'est déjà rendu impopulaire en octobre en licenciant Kevin Conway, dont il n'aime pas l'attitude à l'entraînement. Son remplaçant Mark Reade apparaît fatigué, et Durham changera une troisième fois cette position d'étranger avec l'Américain de grand gabarit David Whyte. En février, Evers, qui a perdu l'écoute des principaux joueurs, est finalement licencié et remplacé par un entraîneur-joueur, le défenseur Mike O'Connor, seul étranger resté toute la saison.

Whitley avait souvent éprouvé des difficultés pour recruter des étrangers capables de mener son bon contingent britannique. Cette année, ils n'ont fait que des bonnes pioches. Même le départ fin novembre de Bruce Stanley, qui a le mal du pays, est bien géré. Son remplaçant est Luc Chabot, un buteur qui avait été viré d'Ayr un en plus tôt, mais qui cette fois obtient la meilleure moyenne de points du championnat aux côtés du centre Scott Morrison. Les Warriors continuent à rêver du titre, jusqu'à un week-end fatal du 12 et 13 mars qui les voit perdre devant Durham puis à Murrayfield. Le week-end suivant, ce sont les Fife Flyers qui abandonnent leurs rêves à leur tour en perdant contre leurs deux principaux rivaux. Eux aussi ont changé de coach en cours d'année (Jack Dryburgh remplaçant Chic Cottrell démissionnaire), mais ils ont surtout pâti des blessures pendant quelques semaines d'Al Sims et Steve Moria, fatales à cette équipe dépendante de ses renforts étrangers.

Ce sont donc les Murrayfield Racers qui conservent leur couronne. Pour cela, les dirigeants ont même dû renoncer à leur politique d'entraîneur-joueur et laissé Mike Kelly à mi-saison pour faire venir de nouveaux attaquants étrangers. À vrai dire, aucun n'est au niveau de Tony Hand et Scott Neil, les deux joueurs britanniques qui restent les meilleurs marqueurs. Le seul étranger dominant à Murrayfield, c'est Chris Kelland, le capitaine et patron des lignes arrières.

 

Meilleurs marqueurs

                                     B   A  Pts
 1 Scott Morrison     Whitley      108 116  224
 2 Rick Fera          Solihull      91 125  216
 3 Tony Hand          Murrayfield   81 111  192
 4 Jim Mayne          Solihull     106  83  189
 5 Fred Perlini       Fife         103  73  176
 6 Claude Gagnon      Ayr           80  93  173
 7 Luc Chabot         Whitley       89  79  168
 8 Rick Brebant       Durham        77  75  152
 9 Steve Moria        Fife          57  94  151
10 Kurt Wickenheiser  Streatham     85  59  144

 

 

Play-offs

Groupe A

02/04/1988 Fife - Solihull 12-3
03/04/1988 Murrayfield - Solihull 8-3
09/04/1988 Solihull - Murrayfield 8-17
10/04/1988 Murrayfield - Fife 5-8
16/04/1988 Fife - Murrayfield 11-5
17/04/1988 Solihull - Fife 7-11

Classement : 1 Fife 8, 2 Murrayfield 4, 3 Solihull 0.

Fife et Murrayfield se qualifient pour les finales de Wembley.

Groupe B

02/04/1988 Nottingham - Whitley 7-13
03/04/1988 Durham - Whitley 14-5
09/04/1988 Durham - Nottingham 9-2
10/04/1988 Whitley - Durham 8-7
16/04/1988 Nottingham - Durham 3-12
17/04/1988 Whitley - Nottingham 11-7

Classement : 1 Durham 6, 2 Whitley 6, 3 Nottingham 0.

Durham et Whitley se qualifient pour les finales de Wembley. C'est une première pour les Whitley Warriors, qui rêvent d'offrir une fin de carrière en or à 34 ans pour Alfie Miller, alias "The Gent(leman)", un centre de 1 mètre 65 qui a incarné le club pendant dix-neuf saisons et en est le capitaine.

 

Demi-finales (23 avril 1988 à Wembley)

Durham - Murrayfield 11-8 (4-2,3-5,4-1)
Fife - Whitley 13-5 (4-3,3-2,6-0)

Tony Hand bat tous les records en marquant 7 buts en demi-finale... et son équipe est pourtant éliminée car, en face, Rick Brebant a marqué 6 fois et était moins seul dans un collectif plus fort. Whitley, qui avait pris 7 points sur 8 contre Fife durant la saison, n'est pas à la hauteur des espérances et s'écroule. Le fait de jouer devant 7900 spectateurs dans une patinoire de Wembley à guichets fermés - pour la première fois dès les demi-finales - a sans doute été une expérience plus stressante que prévu.

Finale (24 avril 1988 à Wembley)

Fife - Durham 5-8 (2-4,2-3,1-1)

Tous les buts des Wasps sont marqués par des joueurs britanniques : 1 pour Stephen Johnson et David Whyte, 2 pour Ian Cooper, et 3 pour Paul Smith, l'arrière-petit-fils du fondateur de la patinoire de Durham, qui a pris le capitanat au défenseur canadien Mike O'Connor quand celui-ci est devenu entraîneur-joueur.

Pour les Flyers, il y a pire que la défaite : le vol du retour Londres-Édimbourg. Leurs deux gardiens Craig Dickson et Andy Donald, ivres, ont fait peur aux passagers et conduit le pilote à annuler une manúuvre d'atterrissage. Le club écossais décide de les bannir à vie pour atteinte à son image, et demande à la fédération britannique d'agir en conséquence. Elle suspendra pour deux ans les deux joueurs, qui plaident en vain que la gravité des incidents rapportés a été exagérée.

 

Meilleurs marqueurs des play-offs

                                  B   A  Pts
1 Steve Moria       Fife         13  26   39
2 Fred Perlini      Fife         20  14   34
3 Rick Brebant      Durham       14  13   27
4 Scott Morrison    Whitley      10  14   24
5 Tony Hand         Murrayfield  17   6   23

 

 

Joueur de l'année : Scott Morrison (Whitley).

Équipe-type : Moray Hanson (Murrayfield) ; Mike Babcock (Whitley) - Chris Kelland (Murrayfield) ; Fred Perlini (Fife) - Scott Morrison (Whitley) - Tony Hand (Murrayfield).

Équipe-type britannique : Moray Hanson (Murrayfield) ; Stephen Cooper (Durham) - Paul Hand (Murrayfield) ; Ian Cooper (Durham) - Tony Hand (Murrayfield) - Scott Neil (Murrayfield).

Meilleur jeune (moins de 21 ans) : Ian Cooper (Durham).

Entraîneur de l'année : Terry Matthews (Whitley).

Coupe du fair-play : Durham Wasps.

 

 

Barrage de promotion/relégation (2 et 9 avril 1989)

Telford - Peterborourgh 12-14 (6-3,3-6,3-5)
Peterborourgh - Telford 7-8 (0-2,1-4,6-2)

Peterborough est la seule équipe à compter trois anciens joueurs de NHL dans ses rangs, mais cela suffit tout juste à éviter de peu l'ascenseur. Garry Unger inscrit le but du maintien sur un rebond à l'avant-dernière minute qui soulage les 2400 spectateurs. Connu comme "l'homme de fer" parce qu'il a battu le record de rencontres jouées consécutivement en NHL, Unger met un terme définitif par ce but à sa carrière de joueur, mais il a déjà commencé sa reconversion en prenant la direction de l'entraînement juste avant ces barrages de relégation.

 

 

Division One

Groupe nord (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC   Diff
1 Billingham        50  25  0  3  407-102  +305
2 Altrincham        47  23  1  4  320-123  +197
3 Fife 2            36  17  2  9  286-217  +69
4 Sunderland        29  14  1 13  250-267  -17
5 Glasgow           26  12  2 14  286-242  +44
6 Deeside           21  10  1 17  200-230  -30
7 Blackpool         15   7  1 20  161-300  -139
8 Aviemore           0   0  0 28   70-499  -429

Il n'y a pas de relégation mais la division 1 doit repasser en poule unique après l'échec de la division en deux zones : Blackpool et Aviemore se retireront du hockey de haut niveau pour intégrer un championnat loisir sans renfort étranger avec la plupart des équipes réserves de division 2.

Groupe sud (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC   Diff
1 Telford           44  22  0  6  353-219  +134
2 Slough            42  21  0  7  290-184  +106
3 Cardiff           34  16  2 10  219-196  +23
4 Medway            34* 16  2  9  252-184  +68
5 Southampton       33  16  1 11  231-207  +24
6 Swindon           16   7  2 19  254-298  -44
7 Lee Valley        15*  7  1 19  206-294  -88
8 Richmond           4   2  0 26  112-335  -223

* un match non joué

Finale (26 et 27 mars 1988)

Billingham - Telford 10-12 (2-5,3-4,5-3)
Telford - Billingham 9-4 (3-1,4-0,2-3)

Le renvoi de Kevin Conway par les Durham Wasps a fait le bonheur de Telford : il marque 148 buts et permet aux Tigers d'accéder à un barrage de promotion. Les "Cleveland Bombers" de Billingham, qui se sont ennuyés dans une zone nord trop peu compétitive, n'ont pu élever leur niveau à temps pour la finale.

 

Joueur de l'année : Kevin Conway (Telford).

Équipe-type du nord : Frank Killen (Billingham) ; Don Jamieson (Altrincham) - Andre Malo (Billingham) ; Pat Mangold (Billingham) - John Hutchings (Billingham) - Blair Hiddleston (Altrincham).

Équipe-type du sud : Lloyd Clifford (Richmond) ; Randy Oswald (Slough) - Jaroslav Lycka (Lee Valley) ; Brent Hogan (Slough) - Kevin Conway (Telford) - Tim Salmon (Telford).

Entraîneur de l'année : Chuck Taylor (Telford).

 

 

 

Division Two

Classement (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC   Diff
 1 Romford          51  25  1  0  379-123  +256
 2 Chelmsford       39  19  1  6  201-107  +94
 3 Peterborough 2   37  18  1  7  306-174  +132
 4 Birmingham       35  17  1  8  334-225  +109
 5 Bournemouth      34  17  0  9  229-114  +115
 6 Bracknell        32  16  0 10  299-182  +117
 7 Oxford City      32  16  0 10  241-154  +87
 8 Bristol          28  14  0 12  253-236  +17
 9 Solihull 2       23  11  1 14  201-229  -28
10 Southampton 2    19   9  1 16  173-237  -64
11 Streatham 2      18   9  0 17  106-211  -105
12 Richmond 2        8   4  0 22  153-311  -158
13 Medway 2          6   3  0 23  123-317  -194
14 Deeside 2         2   1  0 25   82-460  -378

Les patinoires de Romford et Chelmsford, deux villes voisines de l'Essex, n'ont pas ouvert à temps pour s'inscrire en championnat la saison précédente, mais les deux clubs sont fin prêts et terminent aux deux premières places. Chelmsford inflige sa seule défaite aux Romford Raiders, que leurs entraîneurs-joueurs canadiens Gordon Jeffrey et Marc Chartier propulsent à leur propre surprise en division 1.

L'autre sensation est l'ouverture de la patinoire de Bracknell, première patinoire de dimensions olympiques (60 mètres sur 30) en Grande-Bretagne. L'enceinte de 3000 places est parfois vue comme un rêve mégalomane de l'entrepreneur local John Nike, pourtant ils sont déjà plus de 1600 spectateurs à cette première saison pour encourager les "Bees". Former une équipe a été rendu plus facile par la fermeture de la patinoire de Brighton, d'où sont arrivés l'entraîneur Mike Green et plusieurs joueurs.

 

 

 

Autumn Cup

Angleterre nord (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Durham            16   8  0  0  101-49  +52
2 Nottingham        10   5  0  3   58-50  +8
3 Whitley           10   5  0  3   75-63  +12
4 Peterborough       2   1  0  7   46-81  -35
5 Billingham         2   1  0  7   36-73  -37

Angleterre sud (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Solihull          12   6  0  2   99-53  +46
2 Medway            11   5  1  2   73-66  +7
3 Streatham          8   4  0  4   54-70  -16
4 Telford            7   3  1  4   69-71  -2
5 Southampton        2   1  0  7   49-84  -35

Écosse (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Murrayfield       10   5  0  1   71-33  +38
2 Fife              10   5  0  1   64-38  +26
3 Dundee             2   1  0  5   41-76  -35
4 Ayr                2   1  0  5   38-67  -29
5 Glasgow forfait

Finale anglaise (3 et 10 novembre 1987)

Solihull - Durham 8-10 (4-4,1-4,3-2)
Durham - Solihull 7-8 (2-4,3-3,2-1)

Finale (5 décembre 1987 à Kirkcaldy)

Durham - Murrayfield 11-5 (4-4,4-0,3-1)

Mario Bélanger, la star offensive de Durham, est partie dix jours avant la finale pour "raisons personnelles", rentrant à Montréal non sans un détour pour vacances aux Îles Canaries. Les Wasps jouent donc cette finale de Coupe d'Automne avec seulement deux renforts étrangers (O'Connor et Mark Reade, élu homme du match même s'il ne restera pas longtemps). C'est la "Kid Line", la ligne des gamins constituée de Ian Cooper et des frères Anthony et Stephen Johnson, qui marque la majorité des buts.

 

Meilleurs marqueurs de la coupe

                                 B   A  Pts
1 Jim Mayne         Solihull    44  26   70
2 Rick Fera         Solihull    31  39   70
3 Mario Bélanger    Durham      27  26   53
4 Bruce Stanley     Whitley     22  21   43
5 Scott Morrison    Whitley     20  23   43
6 Kevin Conway      Durham      15  24   39

 

 

 

Scottish League / Scottish Cup

Classement (3 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
1 Fife               6   3  0  0   21-11  +10
2 Murrayfield        4   2  0  1   23-23   0
3 Dundee             2   1  0  2   19-17  +2
4 Ayr                0   0  0  3   13-25  -12

Les Fife Flyers sont champions d'Écosse.

Finale (27 mars 1988)

Murrayfield - Fife 9-8 (4-2,4-2,1-2)

Les Murrayfield Racers remportent cette Coupe d'Écosse avec cinq buts de Mike Snell.

Meilleurs marqueurs (ligue + coupe)

                            B  A Pts
1 Mike Snell        Murr.  13  6  19
2 Tony Hand         Murr.   5 10  15
3 Fred Perlini      Fife    6  8  14
4 Gary Degrio       Dundee  8  4  12

 

 

La saison précédente (1986/87)

La saison suivante (1988/89)

 

Retour aux archives