Championnat de France 1931/32

 

Ouverture du Palais des Sports de Grenelle, patinoire située au centre de l'anneau du Vélodrome d'Hiver ("Vel d'Hiv"), qui donne une impulsion énorme au hockey sur glace en France après plusieurs annés de réclusion sur les glaces naturelles du fait d'un conflit entre la fédération et le Palais de Glace.

Les demi-finales, en première comme en deuxième série, sont décidées par un tirage au sort début février.

 

Championnat de Paris (9 janvier 1932)

Racing - Stade Français 2-3 a.p.(0-0,0-1,2-1,0-1)  Antaya, Ramsay (Antaya) / Besson (Reilly), Reilly, ?

Le Stade Français remporte le premier titre officiel de champion de Paris (et pour cause puisque c'est la première fois qu'il y a deux clubs rivaux à Paris).

 

 

Championnat de France, 1re série (au Palais des Sports de Grenelle)

Demi-finales (4 mars 1932)

Stade Français - CSH Paris 14-1
Racing bat Chamonix par forfait

Le Club des Sports d'Hiver est admis en première série eu égard à son palmarès, mais il aligne désormais une équipe jeune et inexpérimentée, sans étranger. En plus, son gardien J. Savoye est malade, et pour le remplacer, Maurice del Valle rejoue pour la première fois depuis les Jeux Olympiques 1924 ! Dans ces conditions, le CSHP ne fait évidemment pas le poids contre les clubs créés en même temps que le nouveau Palais des Sports, comme le Stade Français.

Chamonix déclare forfait car il pensait être qualifié pour la finale en tant que champion des Alpes, face au champion de Paris, avant d'apprendre qu'on lui imposait de jouer un match éliminatoire qui risquait de la fatiguer pour la finale du lendemain. Son président ajoute au passage que les principes de l'amateurisme sont piétinés par les équipes parisiennes.

Finale (5 mars 1932)

Stade Français - Racing 3-2 a.p. (0-0,1-1,1-1,1-0)  Delesalle, Hagnauer, Cuyler (Michaelis) / Ramsay, Woodbury

Le Stade ouvre le score par Michel Delesalle dans une deuxième période physique, mais Charles Ramsay égalise sur une action personnelle splendide. Le scénario se répète au troisième tiers avec un tir précis de Hagnauer et la réplique de Woodberry. Idem en prolongation, sauf que cette fois le Racing n'a plus le temps de remonter après le but décisif de Gordon Cuyler, l'ancien joueur de l'université de Princeton. Dans l'équipe championne de France, la révélation se nomme sans conteste Jean-Pierre Hagnauer. Ce joueur âgé de dix-huit ans a été découvert en début de saison en remportant une course de vitesse, et il s'est imposé en quelques semaines dans l'équipe première du Stade Français.

Ci-dessous, le Stade Français, premier champion de France au Vel d'Hiv, avec de gauche à droite : Charles Michaelis, Michel Delesalle, Patrick Reilly (USA), Jacques Morrison, Pete Bessone (USA), Marcel Claret, Jean-Pierre Hagnauer, Alexandre d'Oblonsky, Gordon Cuyler (USA).

 

2e série

Région parisienne

Demi-finales (20 février 1932)

École Centrale - Stade Français II 2-1
Cercle Nautique de Chatou - Racing II 0-0 (0-0,0-0,0-0)
Racing II - Cercle Nautique de Chatou 0-0 (0-0,0-0,0-0) [rejoué le 27 février]
Racing II - Cercle Nautique de Chatou 2-1 (0-1,2-0,0-0) [rejoué le 3 mars]

Il faut trois rencontres pour départager la réserve du Racing et Chato. Le dernier match a été programmé à 12h30. Les mauvaises langues disent que c'est pour pouvoir attendre jusqu'à 18h que les deux équipes se départagent, vu le score de leurs confrontations précédentes... Le gardien américain de Chatou, Henry Pennypacker, finit par s'incliner.

Finale (5 mars 1932)

Racing II - École Centrale 3-2 (0-1,3-1)  Rieder 2, Merio / ??

La réserve du Racing est championne de France de deuxième série en remontant deux buts de retard.

 

Région des Alpes

Demi-finales (17 et 24 janvier 1932)

Chamonix II - CS Megève 7-2  ??? / Canapero, Gaiddon
Saint-Gervais - Modane 4-1 (1-1,1-0,2-1)

Finale (vendredi 29 janvier 1932)

Chamonix II - Saint-Gervais 3-2

Comme Chamonix déclare forfait en première série, sa réserve ne se déplace pas non plus pour les finales nationales. On aura remarqué que les clubs alpins de deuxième série sont assez proches du niveau des Parisiens au vu de leurs confrontations (voir ci-dessous les matches amicaux). Ils n'ont certes pas le Palais des Sports mais ils s'affrontent de manière de plus en plus régulière et ils progressent.

 

 

Amicaux

06/10/1931 Stade Français - Chamonix 2-6 (0-1,0-4,2-1)
24/10/1931 Racing II - CSH Paris 3-0 (1-0,2-0)
27/10/1931 Stade Français - Racing 1-1 (0-0,1-0,0-1)  Lefébure (c.s.c.) / Ramsay
31/10/1931 Racing II - CSH Paris 0-0 (0-0,0-0)
03/11/1931 Stade Français II - École Centrale 4-0
07/11/1931 Stade Français II - Racing II 0-0 (0-0,0-0)
10/11/1931 Stade Français II - CSH Paris 5-1 (2-0,3-1)
18/11/1931 École Centrale - CSH Paris 2-1 (1-0,1-1)
28/11/1931 Racing II - CSH Paris 1-1  Woodberry / Gaëtan Payer
05/12/1931 Stade Français II - École Centrale 2-1 (0-1,2-0)
19/12/1931 École Centrale - Cercle Nautique de Chatou 2-0
01/01/1932 Saint-Gervais - Megève 2-0 (0-0,1-0,1-0)  Bussi (L. Pernoud), Bussi
03/01/1932 Chamonix - Sélection Paris 1-1 (0-0,1-1,0-0)  R. Couvert / Michaelis
06/01/1932 Megève - Saint-Gervais 0-2 (0-0,0-0,0-2)  Bussi 2
09/01/1932 Racing II - Stade Français II 2-1 (0-0,1-0,1-1)  Mério, Woodbury / ???

 

Challenge de Haute-Garonne (8 et 9 janvier 1932)

Chatou - CSH Paris 1-0*
Megève - CSH Paris 0-0
Chatou - Megève 4-0

* arrêté en deuxième période à cause du mauvais état de la glace.

Classement : 1 Chatou 4, 2 CSH Paris 1 (-1), 3 Megève 1 (-4).

 

13/01/1932 Stade Français II - CSH Paris 0-0 (0-0,0-0)
13/01/1932 Racing II - École Centrale 1-0  Savoye
14/01/1932 Villard-de-Lans - Megève 0-4
17/01/1932 Villard-de-Lans - Saint-Gervais 0-24 (0-6,0-9,0-9)
23/01/1932 Chamonix II - Stade Français II 4-0
23/01/1932 Chamonix II - Stade Français II 2-0
24/01/1932 [matin] Megève - Modane 4-2 (1-1,1-0,2-1)  Allais 3, Gaiddon / Montaz, ?
24/01/1932 Thônes - Annecy 3-2 (1-0,1-1,1-1) [à La Clusaz]  Favre 2, Fournier / Crolard, Gay
25/01/1932 Megève - Stade Français II 1-2 (0-0,1-1,0-1)  Gaiddon / ??
25/01/1932 Saint-Gervais - Stade Français II 0-2 (0-0,0-0,0-2)
28/01/1932 Saint-Gervais - Chamonix 0-9 (0-4,0-2,0-3)
30/01/1932 Stade Français II - École Centrale 3-2 (2-2,1-0)  Delesalle 2, Bruyer / Zannettos, Peskine
30/01/1932 [9h] Saint-Gervais II - Villard-de-Lans 3-0
30/01/1932 Chamonix III - Villard-de-Lans 3-0

 

Meeting de Megève (du 29 au 31 janvier 1932)

Megève - Chatou 2-0 (0-0,1-0,1-0)
CSH Paris II - Chatou 2-0
Megève - CSH Paris II 2-1 (1-0,0-1,1-0)

Classement : 1 HC Megève 4, 2 CSH Paris II 2, 3 Chatou 0.

 

31/01/1932 Chamonix - Stade Français 0-2 (0-1,0-1,0-0)  Bessone 2
01/02/1932 Saint-Gervais - CSH Paris 1-0 (0-0,1-0,0-0)  Bussi
02/02/1932 Chamonix - Stade Français 2-1 (1-0,0-0,1-1) [à Saint-Gervais]  Quaglia, Munz (Hassler, Quaglia) / Reilly (Bessone)

Ce dernier match (où Michaelis a été remplacé dans les rangs du Stade par Savoye du CSHP) compte comme tournoi international de Saint-Gervais. Vainqueurs trois ans de suite apès le succès initial de Genève, les Chamoniards se voient donc remettre définitivement le trophée.

02/02/1932 Chamonix II - CSH Paris 5-1 (2-0,2-0,1-1)  ??? / Chaumont
07/02/1932 Modane - Megève 2-4 (1-0,1-1,0-3)  Montaz (Vincendet), ? / ???
07/02/1932 Chamonix - Canadiens de Paris 2-0 (1-0,1-0,0-0)  R. Couvert, Muntz
09/02/1932 Chamonix - Canadiens de Paris 2-2 (1-1,0-0,1-1)  Muntz, Couttet (Hassler) / Groleau, Bourgeois
11/02/1932 Megève - CS Villard-de-Lans 1-0 (1-0,0-0,0-0)  Gaiddon 
21/02/1932 Chamonix II - Saint-Gervais 11-0

 

 

La saison précédente (1930/31)

La saison suivante (1932/33)

 

Retour aux archives