Championnats de France de jeunes 1975/76

 

Juniors (moins de 19 ans)

Finale nationale (du 17 au 19 avril 1976 à Gap)

Grenoble - Viry-Châtillon 1-9 (1-3,0-1,0-5)
Gap - Croix 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Grenoble - Croix 5-2 (0-1,2-0,3-1)
Gap - Viry-Châtillon 6-13 (2-3,3-5,1-5)
Viry-Châtillon - Croix 5-4 (3-1,1-1,1-2)
Gap - Grenoble : Gap disqualifié

Classement : 1 Viry-Châtillon, 2 Grenoble, 3 Croix. Gap disqualifié.

Meilleur gardien : Christophe Courcot (Croix).

Meilleur arrière : Xavier Lerondeau (Viry).

Meilleur avant : Alain Grassone (Viry).

Dans le match logiquement décisif qui oppose Gap et Viry, le score est de 2-3 après quarante-deux secondes dans le deuxième tiers-temps quand Alain Grassone inflige un cinglage à Jean-Claude Masse. Les arbitres lèvent le bras pour signaler la pénalité différée, mais au lieu de poursuivre son action, le Gapençais se retourne et tente d'atteindre avec sa crosse le visage du Castelvirois, qui esquive. Ce dernier prend une pénalité majeure de cinq minutes, et Masse écope évidemment d'une pénalité de match pour tentative de blessure. La tension monte sur la glace et dans les tribunes où un spectateur essaie de lancer une chaise sur la glace. Non contents d'avoir encouragé leurs joueurs à perdre leurs nerfs, des dirigeants de Gap agressent l'arbitre Henri Thevenart, avant que des joueurs et des spectateurs ne prennent le relais. Les deux dirigeants en question seront radiés à vie (et condamnés à des amendes deux ans plus tard par le tribunal correctionnel de la ville), et quatre juniors suspendus deux ans ferme. La patinoire de Gap sera suspendue jusqu'au 31 octobre dans ce qui reste l'incident peut-être le plus marquant de l'histoire de l'arbitrage français.

L'équipe de Gap est disqualifiée du tournoi qu'elle organise et des conditions de sécurité spéciales sont prises pour que le dernier match Viry-Croix puisse avoir lieu. La cérémonie de remise des récompenses au champion de France ne se déroule pas à la patinoire de La Blâche, mais à l'hôtel du Clos.

 

 

 

Cadets (moins de 17 ans)

Finale (3 et 10 avril 1976)

Viry-Châtillon - Gap 5-6
Gap - Viry-Châtillon 4-9

La génération 1959-60 de Viry est champion de France cadet.

 

 

 

Minimes (moins de 15 ans)

Finale

Amiens - Saint-Gervais 3-3 (1-0,0-3,2-0)
Saint-Gervais bat Amiens

Le titre de co-champion de France minime de la génération 1961-62 sera attribué rétrospectivement à Amiens car Saint-Gervais a aligné un joueur trop âgé (Michel Petit-Jean, de 1960, qui a marqué le troisième but au match aller).

 

Coupe de France minime : Amiens bat Saint-Gervais.

 

 

 

Benjamins (moins de 13 ans)

Finale (4 et 11 avril 1976)

Saint-Gervais - Clermont-Ferrand Clermont-Ferrand - Saint-Gervais

Saint-Gervais est champion de France benjamin.

 

 

 

Poussins (moins de 11 ans)

Megève bat Clermont-Ferrand.

 

 

La saison précédente

La saison suivante

 

Retour aux archives