Championnat de France féminin 1932/33

 

Coupe de France (le 22 janvier 1933 à Superbagnères)

Droit au but - Flèches Noires 2-0

En débit de leurs progrès, les combinaisons des Flèches Noires ne peuvent rivaliser en vitesse avec celles du DAB. Celui-ci remporte donc sa quatrième Coupe de France consécutive, grâce à ses meilleures joueuses, la joueuse de centre Jacqueline Mautin-André (elle a épousé Jacques André quelques semaines plus tôt), son ailière et nouvelle belle-sœur Nicole André et la gardienne Christiane Daumont.

DAB Paris : Daumont / Pouquet - Boutelleau / N. André - J. André (cap) - Foy ; Grunwald - Desanges - Mercier.

Flèches Noires Paris : Margot Coutant / Joan Coutant - Guérard / Geneviève du Manoir - Martineau - Annie du Manoir (cap) ; Menesson.

 

 

Amicaux

22/10/1932 Droit au but - Flèches Noires 5-0 (2-0,2-0,1-0)
  André (Mautin), ?, Foy, Mautin, Mautin
05/11/1932 Droit au but - Edelweiss Chamonix 4-0 (2-0,2-0)
  Mautin 2, André 2

 

Challenge Guérard (du 12 et 14 janvier 1933 à Chamonix)

Droit au but - Flèches Noires 4-0
Edelweiss Chamonix - Flèches Noires 0-1
Edelweiss Chamonix - Droit au but 0-1 a.p.

Classement : 1 DAB Paris 4, 2 FN Paris 2, 3 Chamonix 0.

Handicapée par le manque d'entraînement à cause de l'hiver tardif, puisque la patinoire chamoniarde n'a pu ouvrir que le 27 décembre, l'Edelweiss se défend admirablement dans le dernier match mais s'incline en prolongation sur un but de Nicole André. Grâce à cette troisième victoire en trois éditions, le DAB repart définitivement avec le trophée, mais Madame Guérard promet d'en offrir un autre à remettre en jeu.

 

21/01/1933 Droit au but - Flèches Noires 0-0
11/02/1932 Flèches Noires - Droit au but 2-0 (1-0,1-0)
  "Zizi" du Manoir, Ginette Menesson
22/30/1933 Droit au but - Flèches Noires 1-0
  N. André (J. André)

 

 

La saison précédente (1931/32)

La saison suivante (1933/34)

 

Retour aux archives