EHL 1999/2000

 

Premier tour

Groupe A

1re journée (21 septembre 1999)

Metallurg Magnitogorsk (RUS) - Vsetín (TCH) 5-2 (2-1,1-1,2-0)
Slovan Bratislava (SVK) - EC Villach (AUT) 3-2 (0-1,1-0,2-1)

2e journée (5 octobre 1999)

Vsetín - Slovan Bratislava 2-3 (0-1,0-1,2-1)
Villach - Metallurg Magnitogorsk 3-6 (0-3,1-2,2-1)

3e journée (19 octobre 1999)

Metallurg Magnitogorsk - Slovan Bratislava 1-2 (0-1,1-0,0-1)
Vsetín - Villach 3-4 t.a.b. (0-2,1-0,2-1,0-0,0-1)

4e journée (2 novembre 1999)

Slovan Bratislava - Metallurg Magnitogorsk 3-4 t.a.b. (0-2,0-1,3-0,0-0,0-1)
Villach - Vsetín 6-2 (2-1,3-1,1-0)

5e journée (16 novembre 1999)

Metallurg Magnitogorsk - Villach 5-6 a.p. (1-0,3-1,1-4,0-1)
Bratislava - Vsetín 6-1 (1-1,4-0,1-0)

6e journée (30 novembre 1999)

Vsetín - Magnitogorsk 3-4 (1-0,2-2,0-2)
Villach - Bratislava 3-1 (1-1,1-0,1-0)

Classement : 1 Slovan Bratislava (SVK) 13, 2 Metallurg Magnitogorsk (RUS) 12, 3 Villacher SV (AUT) 10, 4 Vsetín (TCH) 1.

Les tenants du titre, Magnitogorsk, font une prestation très décevante, battus deux fois à domicile par Bratislava et par les surprenants Autrichiens de Villach, qui prennent bien le relais de Feldkirch. Les Russes se qualifient néanmoins le dernier jour et rejoignent ainsi Bratislava en s'imposant difficilement à Vsetín avec un jeu ultra-défensif et ultra-réaliste, puisqu'ils ont marqué leurs quatre buts sur seulement sept tirs. Ce n'est pas la première fois qu'une équipe tchèque passe complètement à côté en EHL, mais la débâcle de Vsetín est inquiétante, car les clubs tchèques peinent à suivre, hormis le toujours vaillant Sparta, ce qui ne reflète pas la réputation de l'Extraliga.

 

Groupe B

1re journée (28 septembre 1999)

Brynäs Gävle IF (SUE) - Sparta Prague (TCH) 5-4 t.a.b. (1-1,2-1,1-2,0-0,1-0)
Manchester (GBR) - HIFK Helsinki (FIN) 3-5 (1-1,0-3,2-1)

2e journée (12 octobre 1999)

HIFK Helsinki - Brynäs Gävle 5-0 (2-0,1-0,2-0)
Sparta Prague - Manchester 2-1 t.a.b. (1-0,0-0,0-1,0-0,1-0)

3e journée (26 octobre 1999)

Brynäs Gävle - Manchester 4-1 (1-0,1-0,2-1)
HIFK Helsinki - Sparta Prague 6-3 (0-0,5-1,1-2)

4e journée (9 novembre 1999)

Manchester - Sparta Prague 1-4 (0-1,1-1,0-2)
Brynäs Gävle - HIFK Helsinki 4-6 (1-2,0-2,3-2)

5e journée (23 novembre 1999)

Sparta Prague - HIFK Helsinki 12-1 (2-1,7-0,3-0)
Manchester - Brynäs Gävle 4-5 t.a.b. (1-2,2-1,1-1,0-0,0-1) [à Blackburn]

6e journée (7 décembre 1999)

Sparta Prague - Brynäs Gävle 4-1 (1-0,1-0,2-1)
HIFK Helsinki - Manchester 6-3 (2-1,2-1,2-1)

Classement : 1 HIFK Helsinki (FIN) 15, 2 Sparta Prague (TCH) 12, 3 Brynäs Gävle IF (SUE) 7, 4 Manchester (GBR) 2.

Largement dominateur dans ce groupe, le HIFK Helsinki a malheureusement gâché sa prestation en s'effondrant à Prague (1-12) alors que la qualification était acquise, puis en livrant une triste dernière rencontre contre Manchester, ponctuée de treize pénalités de match. Le Sparta Prague, deuxième qualifié, reste de nouveau le seul club tchèque encore en cours au stade des demi-finales. Dans cette EHL à la compétitivité relevée, où Brynäs est resté sur le carreau, Manchester a pu mesurer la différence et n'a pu rééditer ses exploits de l'an passé, malgré des matches toujours très accrochés (dans le mauvais sens du terme en ce qui concerne l'ultime rencontre à Helsinki).

 

Groupe C

1re journée (21 septembre 1999)

TPS Turku (FIN) - MoDo Örnsköldsvik (SUE) 1-4 (0-2,1-1,0-1)
Mannheim (ALL) - Vålerenga Oslo (NOR) 4-5 t.a.b. (0-1,1-2,3-1,0-0,0-1)

2e journée (5 octobre 1999)

MoDo Örnsköldsvik - Mannheim 4-0 (0-0,0-0,4-0)
Vålerenga - TPS Turku 2-3 a.p. (1-1,0-0,1-1,0-1)

3e journée (19 octobre 1999)

TPS Turku - Mannheim 5-4 (1-1,3-1,1-2)
MoDo Örnsköldsvik - Vålerenga 8-0 (2-0,2-0,4-0)

4e journée (2 novembre 1999)

Vålerenga - MoDo Örnsköldsvik 2-3 (0-1,1-1,1-1)
Mannheim - TPS Turku 2-6 (0-3,1-2,1-1)

5e journée (16 novembre 1999)

TPS Turku - Vålerenga 5-0 (2-0,2-0,1-0)
Mannheim - MoDo 1-6 (1-2,0-1,0-3)

6e journée (30 novembre 1999)

MoDo - Turku 1-2 (0-1,1-0,0-1)
Vålerenga - Mannheim 5-0 (1-0,2-0,2-0)

Classement : 1 MoDo Örnsköldsvik (SUE) 15, 2 TPS Turku (FIN) 14, 3 Vålerenga (NOR) 6, 4 Mannheim (ALL) 1.

L'écart était tel qu'il n'y eut aucun suspense pour la qualification : MoDo, auteur d'un excellent début de saison avant de flancher en championnat comme pendant la dernière journée d'EHL, et Turku se qualifient pour les quarts de finale. Vålerenga a tout de même très bien tiré son épingle du jeu tandis que la campagne de Mannheim tournait à la Berezina.

 

Groupe D

1re journée (28 septembre 1999)

Nuremberg (ALL) - Dynamo Moscou (RUS) 2-1 (1-0,1-0,0-1)
Lugano (SUI) - Amiens (FRA) 4-3 (1-0,1-2,2-1)

2e journée (12 octobre 1999)

Dynamo Moscou - Lugano 7-2 (3-2,2-0,2-0)
Amiens - Nuremberg 0-4 (0-0,0-3,0-1)

3e journée (26 octobre 1999)

Dynamo Moscou - Amiens 3-0 (2-0,1-0,0-0)
Nuremberg - Lugano 4-3 (0-0,1-2,3-1)

4e journée (2 novembre 1999)

Amiens - Dynamo Moscou 0-5 (0-2,0-1,0-2)
Lugano - Nuremberg 4-3 t.a.b. (1-1,0-1,2-1,0-0,1-0)

5e journée (23 novembre 1999)

Lugano - Dynamo Moscou 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Nuremberg - Amiens 8-2 (5-1,1-0,2-1)

6e journée (7 décembre 1999)

Amiens - Lugano 0-6 (0-2,0-1,0-3)
Dynamo Moscou - Nuremberg 1-2 t.a.b. (0-1,0-0,1-0,0-0,0-1)

Classement : 1 Nuremberg (ALL) 15, 2 Lugano (SUI) 11, 2 Dynamo Moscou (RUS) 10, 4 Amiens (FRA) 0.

La plus grosse surprise de ce premier tour : le Dynamo Moscou, finaliste des trois premières éditions de l'EHL, n'accède même pas aux quarts de finale ! Après un accident de parcours à Nuremberg, les Russes avaient pourtant ensuite mis les points sur les i en infligeant un 7-2 à Lugano, qui ne pouvait décemment pas lutter face à un tel ogre. Le Dynamo perdit pourtant ses deux derniers matches par la faute d'un manque de réussite flagrant en attaque, et l'EHL souriait enfin aux clubs suisses, avec l'exploit de Lugano, qualifié derrière Nuremberg. Comme il y a deux ans, le niveau était trop relevé pour Amiens, qui termine une nouvelle fois avec six défaites en six matches.

 

 

Quarts de finale (4 et 11 janvier 2000)

La différence de buts n'est pas prise en compte, une prolongation est disputée si les équipes se partagent les victoires ou s'il y a deux matches nuls.

TPS Turku (FIN) - IFK Helsinki (FIN) 5-3 (2-1,0-0,3-2)
IFK Helsinki (FIN) - TPS Turku (FIN) 3-2 (1-0,1-1,1-1)
(0-0 en prolongation, 1-0 aux tirs au but)

Metallurg Magnitogorsk (RUS) - MoDo Örnsköldsvik (SUE) 4-0 (0-0,2-0,2-0)
MoDo Örnsköldsvik (SUE) - Metallurg Magnitogorsk (RUS) 6-4 (2-0,3-1,1-3)
(0-0 en prolongation, 1-0 aux tirs au but)

Lugano (SUI) - Slovan Bratislava (SVK) 5-2 (3-1,0-2,1-0)
Slovan Bratislava (SVK) - Lugano (SUI) 5-6 (1-2,2-0,2-4)

Sparta Prague (TCH) - Nuremberg (ALL) 4-0 (0-0,3-0,1-0)
Nuremberg (ALL) - Sparta Prague (TCH) 2-3 (1-0,0-3,1-0) [à Regensburg]

Si le Sparta Prague et Lugano ont gagné leurs deux matches, deux clubs ont eu recours à la loterie des tirs au but : Aleksandr Koreshkov qualifié ainsi Magnitogorsk tandis que Tony Virta signe le tir décisif pour le TPS Turku.

 

 

Final Four (5 et 6 février à Lugano)

Demi-finales

Metallurg Magnitogorsk (RUS) - TPS Turku (FIN) 5-3 (0-2,0-1,5-0)
Lugano (SUI) - Sparta Prague (TCH) 2-3 a.p. (1-0,0-2,1-0,0-1)

Match pour la troisième place

Lugano - TPS Turku 1-6 (1-2,0-3,0-1)

Finale

Metallurg Magnitogorsk - Sparta Prague 2-0 (1-0,1-0,0-0)

Deuxième titre consécutif pour Magnitogorsk à l'issue d'un retour incroyable contre Turku en demi-finales et d'une finale parfaitement maîtrisée.

L'équipe-type (du Final Four) : Petr Bríza (Sparta Prague) ; Peter Andersson (Lugano) - Marko Kiprusoff (TPS Turku) ; Tomi Kallio (TPS Turku) - Evgeni Koreshkov (Metallurg Magnitogorsk) - Vladimír Vujtek jr (Sparta Prague).

 

 

La saison précédente (1998/99)

Malgré un tournoi final réussi, l'EHL n'est pas reconduite la saison suivante. Les clubs suédois déclarent forfait les premiers, les Finlandais sous-entendent qu'ils pourraient faire de même, et l'IIHF se donne "le temps de la réflexion" pour relancer la compétition. La prochaine vraie coupe d'Europe des clubs aura lieu en 2005.

 

Retour aux archives