Championnat d'Autriche 1978/79

 

Bundesliga : résultats et classement ; résultats et classement des play-offs ; résultats et classement de la poule de promotion/relégation.

Nationalliga

Oberliga

Landesliga

Matches amicaux

Championnats juniors : Jugend, Schüler, Knaben.

 

 

Bundesliga

La saison commence dans la polémique. Rick Cunningham, la recrue-vedette du WEV, a été enregistré comme autrichien par la commission des licences et pénalités, mais le directoire de la fédération révise son jugement, ce qui provoquera la démission des membres de la commission. Le motif invoqué est que Cunningham n'a pas présenté les documents de naturalisation à l'échéance des licences le 25 septembre, alors que le WEV répond qu'il avait déjà obtenu sa nationalité à cette date. Le paradoxe est que ça n'empêche pas que Cunningham soit sélectionnable en équipe d'Autriche toute la saison ! La conséquence de cette décision est que Rick Clubbe, qui avait été engagé comme deuxième étranger par le club de Vienne, se retrouve surnuméraire et payé très cher... pour simplement entraˆner les jeunes ! Dans tous les cas, Cunningham est suspendu pour les cinq premières rencontres en conséquence de son expulsion avec Salzbourg lors des derniers play-offs.

1re journée (samedi 7 octobre 1978)

WEV Vienne - Innsbruck 4-3 (2-0,1-1,1-2)
Villach - ATSE Graz 2-4
Kapfenberg - Feldkirch 9-2
Salzbourg - Klagenfurt 4-6 (0-0,1-3,3-3) [mardi 31 octobre]

Le match Salzbourg-Klagenfurt est interrompu sur le score de 1-2 en raison de l'état injouable de la glace. Il est rejoué en fin de mois avec entrée libre pour les spectateurs en compensation. Le KAC y fait jouer le défenseur Hans Fritz, qui était suspendu à la date initiale, en ne l'alignant pas sur une autre rencontre dans l'intervalle. Il a d'abord match perdu 5-0 sur tapis vert, puis le résultat est avalisé contrairement aux précédentes décisions fédérales sur des cas similaires ! Contesté après cette succession de polémiques, le président de la fédération Hans Dobida fera organiser un vote de confiance - qu'il remportera.

2e journée (mardi 10 octobre 1978)

ATSE Graz - WEV Vienne 4-2 (0-0,1-2,3-0)
Innsbruck - Villach 5-4 (0-1,3-1,2-2)
Klagenfurt - Kapfenberg 10-3 (4-1,2-2,4-0)
Feldkirch - Salzbourg 8-5 (4-2,3-1,1-2)

3e journée (samedi 14 octobre 1978)

Salzbourg - ATSE Graz 1-4 (0-2,1-1,0-1)
Villach - Feldkirch 9-6 (4-1,2-5,3-0)
Kapfenberg - Innsbruck 0-2 (0-0,0-0,0-2)
WEV Vienne - Klagenfurt 4-9 (3-4,0-2,1-3)

L'attaque du KAC est impressionnante et sa ligne des jeunes (Sadjina-Pöck-König) est en démonstration.

4e journée (mardi 17 octobre 1978)

ATSE Graz - Kapfenberg 5-6 (2-3,2-0,1-3)
Feldkirch - WEV Vienne 6-4 (1-0,3-1,2-3)
Villach - Klagenfurt 2-3 (0-1,1-1,1-1)
Innsbruck - Salzbourg 5-3 (2-0,0-3,3-0)

Wegscheider marque un doublé dont le but gagnant de Feldkirch. C'est la troisième défaite des Viennois sans Cunningham.

5e journée (samedi 21 octobre 1978)

WEV Vienne - Villach 3-1 (1-1,1-0,1-0)
Klagenfurt - Feldkirch 12-2
Innsbruck - ATSE Graz 6-4
Salzbourg - Kapfenberg 2-10

Bien parti avec trois victoires, le champion en titre Graz a calé une seconde fois en perdant à Innsbruck, qui lui prend la deuxième place.

6e journée (mardi 24 octobre 1978)

Kapfenberg - WEV Vienne 2-0 (1-0,0-0,1-0)
ATSE Graz - Klagenfurt 4-11 (1-3,2-6,1-2)
Villach - Salzbourg 8-1 (0-0,4-1,4-0)
Feldkirch - Innsbruck 5-3 (1-1,3-0,1-2)

La revanche de la dernière finale tourne court : l'ATSE se fait exploser à domicile et perd son défenseur Michael Herzog qui se casse la cheville en début de deuxième période. Kapfenberg prend la deuxième place et les 4800 spectateurs y célèbrent l'excellente prestation du gardien Franz Schilcher.

7e journée (samedi 28 octobre 1978)

Salzbourg - WEV Vienne 4-5
Klagenfurt - Innsbruck 5-5
Feldkirch - ATSE Graz 7-5
Kapfenberg - Villach 9-5

Salzbourg perd encore, sur une erreur de son gardien à la dernière minute sur un lancer de Cunningham. Le KAC a bien failli concéder sa première défaite, mais remonte deux buts de retard en dernière période pour sauver le nul face à Innsbruck.

8e journée (samedi 4 novembre 1978)

Innsbruck - WEV Vienne 3-4
Klagenfurt - Salzbourg 16-4
ATSE Graz - Villach 3-6
Feldkirch - Kapfenberg 2-5

Rick Cunningham marque encore un but gagnant à la dernière minute pour faire gagner le WEV à Innsbruck.

9e journée (mardi 7 novembre 1978)

WEV Vienne - ATSE Graz 7-1 (5-0,0-0,2-1)
Villach - Innsbruck 6-2 (2-0,2-1,2-1)
Salzbourg - Feldkirch 2-4 (1-4,0-0,1-0)
Kapfenberg - Klagenfurt 6-2 (3-0,0-1,3-1)

Le KSV fait chuter le KAC avec des doublés de Franz Kotnauer et Valentin Gureev. À Vienne, Rick Cunningham montre encore toute sa classe avec trois buts. Mené 5-0 en dix minutes, Graz remplace son gardien Rudmann par Ettinger et se défend mieux ensuite.

10e journée (samedi 11 novembre 1978)

Klagenfurt - WEV Vienne 4-4
Feldkirch - Villach 3-6
ATSE Graz - Salzbourg 4-6
Innsbruck - Kapfenberg 5-5

Sans Cunningham cloué au lit avec 40° de fièvre, on ne donnait pas cher de la peau des Viennois... mais ils perturbent le KAC avec leur forechecking. Rudolf König et Garry Ross sauvent un point pour Klagenfurt en fin de match. Après avoir licencié son entraîneur Mike Daski (remplacé par l'entraîneur du hockey mineur Bill Dubreuil), Salzbourg obtient enfin son premier succès, plongeant le champion Graz dans une crise encore plus profonde.

11e journée (mardi 14 novembre 1978)

Kapfenberg - ATSE Graz 5-4 (2-2,0-1,3-1)
Klagenfurt - Villach 7-7 (2-4,1-2,4-1)
WEV Vienne - Feldkirch 8-4 (5-0,2-1,1-3)
Salzbourg - Innsbruck 5-11 (1-3,2-3,2-5)

Le derby de Styrie laisse croire à, une renaissance de l'ATSE Graz qui prend l'avantage par un doublé de Josef Cerny... mais se fait remonter dans les dix dernières minutes. Kapfenberg rejoint ainsi en tête le KAC, tenu en échec dans son propre derby.

12e journée (samedi 18 novembre 1978)

ATSE Graz - Innsbruck 3-5 (2-1,0-1,1-3)
Villach - WEV Vienne 9-5 (5-2,3-1,1-2)
Feldkirch - Klagenfurt 4-5 (2-2,2-1,0-2)
Kapfenberg - Salzbourg 4-0 (0-0,1-0,3-0)

Le premier match télévisé de la saison oppose Villach à Vienne, et 4000 spectateurs préfèrent être sur place que devant leur écran. Le WEV apprend au dernier moment que Rick Cunningham ne peut pas jouer en raison d'une contusion au talon, et il gère très mal cette absence, à laquelle s'ajoute la luxation de l'épaule de Höring. Le VSV en profite pour lui prendre la quatrième place qualificative en play-offs.

13e journée (mardi 21 novembre 1978)

Innsbruck - Feldkirch 8-2 (3-1,3-1,2-0)
Klagenfurt - ATSE Graz 7-6 (5-1,0-3,2-2)
WEV Vienne - Kapfenberg 6-1 (1-0,4-0,1-1)
Salzbourg - Villach 3-3 (1-1,2-1,0-1)

L'entraîneur du WEV Walter Znenahlik charge Harand et Schneider de neutraliser les deux Russes du KSV (Martynyuk et Gureev). Quand ceux-ci ne sont pas sur la glace, il lance le trio offensif Opavsky-Lamoureux-A.Gruber qui marque quatre buts, avec le soutien d'un Rick Cunningham toujours un peu diminué en défense. Les Viennois reprennent ainsi la quatrième place.

14e journée (samedi 25 novembre 1978)

ATSE Graz - Feldkirch 4-4
Villach - Kapfenberg 5-6
WEV Vienne - Salzbourg 7-5
Innsbruck - Klagenfurt 3-3

Après dix défaites consécutives, l'ATSE Graz se console en prenant un petit point contre Feldkirch. Mais à mi-championnat, le champion compte 7 points, ce qui en fait dix de retard sur les places en play-offs que détiennent Innsbruck et Vienne (17). Villach est toujours dans la course avec 14 points, Feldkirch un peu moins avec 11.

15e journée (samedi 2 décembre 1978)

Villach - ATSE Graz 6-4
WEV Vienne - Innsbruck 3-5
Salzbourg - Klagenfurt 6-7
Kapfenberg - Feldkirch 12-1

16e journée (mardi 5 décembre 1978)

ATSE Graz - WEV Vienne 2-1 (0-1,0-0,2-0)
Innsbruck - Villach 5-1 (3-0,0-0,2-1)
Klagenfurt - Kapfenberg 2-4 (2-1,0-1,0-2)
Feldkirch - Salzbourg 11-9 (3-2,3-2,5-5)

Le KSV prend la tête du classement en détrônant le leader Klagenfurt grâce à des doublés d'Aleksandr Martynyuk et Franz Kotnauer. Feldkirch regagne pour la première fois depuis un mois (déjà contre Salzbourg) avec des triplés de Michel Babin et Josef Pribil. Mieux encore, après 11 défaites et un nul, l'ATSE Graz renoue avec la victoire devant à peine 200 spectateurs grâce à des buts de Bill Klatt et Werner Anwander.

17e journée (samedi 9 décembre 1978)

Kapfenberg - Innsbruck 1-3 (0-0,0-1,1-2)
Salzbourg - ATSE Graz 4-7
WEV Vienne - Klagenfurt 5-7
Villach - Feldkirch 17-3

Le KSV déçoit dans le match télévisé et perd sa première place parce que ses joueurs soviétiques se montrent trop individualistes et négligent leurs coéquipiers mieux placés. Le gardien Daniel Gritsch et le défenseur canadien Paul Popiel - qui ne quitte presque jamais la glace - livrent un grand match pour Innsbruck, vainqueur par des buts de Greg Holst, Günther Oberhuber et Peter Zini.

18e journée (mardi 12 décembre 1978)

ATSE Graz - Kapfenberg 2-6 (1-2,0-3,1-1)
Feldkirch - WEV Vienne 4-7 (1-3,3-1,0-3)
Innsbruck - Salzbourg 15-2 (5-1,5-0,5-1)
Villach - Klagenfurt 2-5 (1-2,1-0,0-3)

Deux buts de Seppo Ahokainen, entrecoupés du but gagnant d'Alexander Sadjina, permettent au KAC de renverser le score contre Graz au troisième tiers-temps et de prendre quatre points d'avance sur son principal rival.

19e journée (samedi 16 décembre 1978)

Salzbourg - Kapfenberg 1-14
Klagenfurt - Feldkirch 7-5
Innsbruck - ATSE Graz 4-1
Wiener EV - Villach 5-2

Dans le duel direct pour la quatrième place, Villach est dominé 4-0 avant le dernier tiers-temps. Le gardien Prohaska, encore handicapé par une élongation à l'aine, laisse alors passer deux buts, mais quand Cunningham concède un tir de pénalité, il arrête la tentative de Mike Hobin.

20e journée (mardi 19 décembre 1978)

Villach - Salzbourg 9-3 (2-3,4-0,3-0)
Kapfenberg - WEV Vienne 4-8 (1-3,1-2,2-3)
ATSE Graz - Klagenfurt 4-8 (1-3,3-1,0-4)
Feldkirch - Innsbruck 0-7 (0-0,0-3,0-4)

Quatre buts de Kurt Harand permettent au Wiener EV de remporter une victoire "pas spécialement programmée" à Kapfenberg et de conserver trois points d'avance sur Villach.

21e journée (mardi 9 janvier 1979)

Klagenfurt - Innsbruck 5-7 (3-3,1-1,1-3)
Feldkirch - ATSE Graz 2-4 (0-0,0-1,2-3)
Salzbourg - WEV Vienne 3-3 (1-0,2-3,0-0)
Kapfenberg - Villach 8-7 (4-2,1-2,3-3) / 5-0 sur tapis vert

Le score était de 5-7 pour le VSV, mais il a perdu pied avec quatre pénalités au total contre Crashley et une pénalité de match contre Dossi qui a insulté l'arbitre. Son entraîneur Del John a retiré son équipe de la glace à une minute et demie de la fin quand Kapfenberg a repris l'avantage. Deux semaines plus tard, les suspensions pleuvront contre Villach la semaine suivante : Del John pour un mois, Geiger pour 4 matches, Bodner et Hobin pour 2 matches.

22e journée (samedi 13 janvier 1979)

Innsbruck - WEV Vienne 3-3
Klagenfurt - Salzbourg 12-2
ATSE Graz - Villach 7-6
Feldkirch - Kapfenberg 3-10

Müller et Mössmer marquent deux fois dans les deux dernières minutes pour arracher un match nul et perpétuer la série d'invincibilité d'Innsbruck, qui dure depuis 13 rencontres.

23e journée (mardi 16 janvier 1979)

Villach - Innsbruck 7-3 (2-1,5-2,0-0)
Kapfenberg - Klagenfurt 6-4 (3-3,2-0,1-1)
Salzbourg - Feldkirch 8-8 (3-2,2-2,3-4)
WEV Vienne - ATSE Graz 3-1 (0-0,2-1,1-0)

Villach fait tomber Innsbruck, mais compte toujours cinq points de retard sur le Wiener EV, qui a su gagner malgré l'absence de son centre canadien Lamoureux.

24e journée (samedi 20 janvier 1979)

Klagenfurt - WEV Vienne 4-6
Innsbruck - Kapfenberg 4-2
Feldkirch - Villach 6-6
ATSE Graz - Salzbourg 9-3

La défaite inattendue du KAC crée un regroupement : Kapfenberg est premier avec un point d'avance sur Klagenfurt et Innsbruck.

25e journée (mardi 23 janvier 1979)

WEV Vienne - Feldkirch 8-5 (3-1,4-3,1-1)
Salzbourg - Innsbruck 2-7 (0-3,1-0,1-4)
Kapfenberg - ATSE Graz 5-2 (2-0,2-1,1-1)
Klagenfurt - Villach 8-3 (3-1,5-0,0-2)

Un quadruplé de Rudolf König offre le derby au KAC et ôte à Villach sa dernière chance d'accéder aux-play-offs.

26e journée (samedi 27 janvier 1979)

Villach - WEV Vienne 2-1 (1-0,1-0,0-1)
Feldkirch - Klagenfurt 2-11
Kapfenberg - Salzbourg 14-6
ATSE Graz - Innsbruck 1-3

Le VSV n'a plus rien à gagner mais peut s'amuser avec le règlement : Del John est suspendu en tant que coach jusqu'à la fin février ? Il rechausse les patins comme joueur !

27e journée (mardi 30 janvier 1979)

WEV Vienne - Kapfenberg 4-4 (0-2,2-1,2-1)
Salzbourg - Villach 4-6 (2-4,1-0,1-2)
Klagenfurt - ATSE Graz 5-4 (1-1,1-1,3-2)
Innsbruck - Feldkirch 10-4 (6-2,2-1,2-1)

Les trois premiers sont à égalité de points avant la dernière journée pour l'attribution des points de bonus si précieux pour les play-offs.

28e journée (samedi 3 février 1979)

ATSE Graz - Feldkirch 5-4
Villach - Kapfenberg 3-5
Klagenfurt - Innsbruck 5-6
WEV Vienne - Salzbourg 12-1

Le but d'Innsbruck à la dernière minute fait passer le KAC de la première à la troisième place. Après cette belle qualification, les Tyroliens prolongent le contrat de Greg Holst et de l'entraîneur-joueur Paul Popiel.

Classement (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Kapfenberger SV   42  20  2  6  163-93  +70
2 EC Innsbruck      42  19  4  5  148-90  +58
3 Klagenfurter AC   40  16  2  6  189-119 +70
4 Wiener EV         34  14  4  9  131-102 +29
5 Villacher SV      27  12  3 13  143-124 +19
6 ATSE Graz         19   9  1 18  108-135 -27
7 VEU Feldkirch     15   6  3 19  117-206 -89
8 HC Salzburg        5   1  3 24   99-229 -130

Kapfenberg progresse de manière spectaculaire. La ligne Klimovic-Gureyev-Martynyuk mène toujours l'offensive, mais le KSV s'est aussi renforcé défensivement avec le gardien champion Franz Schilcher (ATSE) et le défenseur très rugueux Franz Kotnauer, qui a encore déménagé avec son inséparable compère Hans Brasna. Mais cette équipe, qui a moins de profondeur de banc que ses trois rivales, a-t-elle conservé assez de forces pour le sprint final organisé sous une nouvelle formule ?

Le champion sortant, l'ATSE, est encore en difficulté l'année qui suit sa victoire. Michael Rudman est encore en apprentissage comme gardien titulaire, et Josef Cerny n'est convaincant dans aucune de ses casquettes d'entraîneur-joueur. L'équipe est longtemps avant-dernière et le coach tchèque Gustav Bubnik a été engagé pour redresser la situation.

 

 

Poule finale

Les équipes démarrent avec les points de bonus suivants : Kapfenberg 4, Innsbruck 3, Klagenfurt 2, Vienne 1.

1re journée (mardi 6 février 1979)

Klagenfurt - Innsbruck 5-3 (2-2,1-0,2-1)
WEV Vienne - Kapfenberg 5-0 (1-0,2-0,2-0)

Les détenteurs des points de bonus sont rattrapés dès la première journée, augrant d'un suspense total.

2e journée (samedi 10 février 1979)

Kapfenberg - Klagenfurt 3-3 (3-1,0-1,0-1)
Innsbruck - WEV Vienne 4-2 (1-2,1-0,2-0)

Le Wiener EV mène à l'extérieur mais son gardien Prohaska manque de concentration sur un lancer de la ligne bleue de Werner Strele à la mi-match. Les visiteurs dominent mais après une échappée de Lamoureux, Greg Holst récupère le palet et perce la défense pour marquer le but vainqueur d'Innsbruck. Parmi les trois équipes à égalité de points, le KAC prend ainsi les commandes grâce au triplé du capitaine Herbert Pöck qui ramène un point de Kapfenberg.

3e journée (mardi 13 février 1979)

Innsbruck - Kapfenberg 4-4 (1-1,2-0,1-3)
WEV Vienne - Klagenfurt 4-2 (2-0,1-1,1-1)

Beaucoup de supporters - y compris des supporters de la KAC - restent à la porte de la Donauparkhalle dont les 3100 places sont toutes occupées pour voir le Wiener EV revenir dans la course. Record de spectateurs à Innsbruck où 7500 personnes fêtent le but égalisateur de Müller, alors que les Soviétiques venaient de marquer trois buts de suite pour le KSV.

4e journée (samedi 17 février 1979)

Innsbruck - Klagenfurt 5-8 (1-3,2-3,2-2)
Kapfenberg - WEV Vienne 4-4 (photo ci-dessous)

Le second gardien d'Innsbruck, Erich Nägele, avait tenu le choc dans cette poule finale, mais il finit par montrer ses limites face au KAC, qui remporte une victoire essentielle avec trois buts de Seppo Ahokainen. Les joueurs tyroliens perdent leurs nerfs dans les dernières minutes : ils sont passés en un jour de la première à la dernière place ! Mais tout le monde se tient en un point et peut encore finir champion...

5e journée (mardi 20 février 1979)

Klagenfurt - Kapfenberg 6-0 (0-0,2-0,4-0)
WEV Vienne - Innsbruck 2-1 (1-0,1-1,0-0)

Kapfenberg et Innsbruck sont hors course après leurs défaites à l'extérieur.

6e journée (vendredi 23 février 1979)

Kapfenberg - Innsbruck 5-1 (1-0,3-1,1-0)
Klagenfurt - WEV Vienne 4-1 (0-0,2-0,2-1)

Le Wiener EV perd le titre sur des erreurs individuelles. En se passant le palet entre eux, Lamoureux et Höring se font surprendre par Seppo Ahokainen qui ouvre le score. Le KAC accélère le rythme en fin de match alors que la star des visiteurs Rick Cunningham ne fait que commettre des fautes inutiles.

Classement (6 matches)

                   Pts(B)  V  N  D   BP-BC  Diff
1 Klagenfurter AC   11(2)  4  1  1   28-16  +12
2 Kapfenberger SV    9(4)  1  3  2   16-23  -7
3 Wiener EV          8(1)  3  1  2   18-15  +3
4 EC Innsbruck       6(3)  1  1  4   18-26  -8

(B) : points de bonus issus du classement en première phase

Ce dix-neuvième titre du KAC n'était pas forcément attendu après les retraites définitives de plusieurs joueurs d'expérience. Le coach Walter König jubile : "Seule une grande équipe peut le faire, comme nous l'avons été. Notre ligne est la bonne, nous continuerons d'intégrer de jeunes joueurs dans l'effectif la saison prochaine." Il n'est pas le seul artisan du succès. Pendant la suspension de König et de l'entraîneur-joueur Hermann Knoll par la commission de discipline, l'ancien gardien Karl Pregl avait en effet repris la direction de l'équipe. Il avait en particulier tranché son poste de prédilection en préférant aligner le jeune gardien Robert Mak plutôt qu'un Hans Schaunig dont les nerfs faiblissent. Pregl sera confirmé dans sa fonction d'entraîneur la saison suivante, en tandem avec Walter König au coaching.

 

Poule de relégation

Les équipes démarrent avec les points de bonus suivants : Villach 4, Graz 3, Feldkirch 2, Salzbourg 1.

1re journée (mardi 6 février 1979)

Salzbourg - Villach 6-7 (2-2,2-3,2-2)
Feldkirch - ATSE Graz 3-3 (1-1,1-1,1-1)

2e journée (samedi 10 février 1979)

Villach - Feldkirch 14-0 (1-0,8-0,5-0)
ATSE Graz - Salzbourg 3-1 (0-0,2-1,1-0)

3e journée (mardi 13 février 1979)

Salzbourg - Feldkirch 4-2 (0-1,3-0,1-1)
ATSE Graz - Villach 8-0 (2-0,3-0,3-0)

4e journée (samedi 17 février 1979)

Villach - Salzbourg 6-4 (1-2,1-1,4-1)
ATSE Graz - Feldkirch 9-2 (3-0,2-1,4-1)

5e journée (mardi 20 février 1979)

Salzbourg - ATSE Graz 5-5 (0-2,3-2,2-1)
Feldkirch - Villach 4-6 (4-4,0-2,0-0)

6e journée (vendredi 23 février 1979)

Villach - ATSE Graz 5-4 (1-2,3-0,0-2)
Feldkirch - Salzbourg 5-0 (0-0,3-0,2-0)

Poule de maintien (6 matches)

                   Pts(B)  V  N  D   BP-BC  Diff
5 Villacher SV      14(4)  5  0  1   38-26  +12
6 ATSE Graz         11(3)  3  2  1   32-16  +16
7 VEU Feldkirch      5(2)  1  1  4   16-36  -20
8 HC Salzburg        4(1)  1  1  4   20-28  -8

(B) : points de bonus issus du classement en première phase

Après avoir vu son entraîneur Walter Znenahlik partir à Vienne avec ses meilleurs joueurs, Salzbourg a vécu une saison catastrophique. Mais les compteurs remis presque à zéro lui laissent une chance. Or, un bookmaker de Salzbourg (Mrasz) a négligé ce "petit détail" et donne une cote de 20 contre 1 au maintien de Salzbourg. En, voyant cela, l'entraîneur Bill Dubreuil, Robin Sadler, Bob de Piero et les trois Canadiens décident de parier 3000 schillings chacun. La cote est ajustée à la baisse à chaque pari et descend à 9 contre 1 à la fin, mais au total Mrasz devrait débourser 196 000 schillings en cas de maintien. Ses visites amicales dans le vestiaire de Salzbourg avant les matches contre Feldkirch et Graz créent une motivation spéciale. Mrasz déclare : "L'équipe n'a pris des points que parce qu'elle m'a vu. Je ne me rendrai pas à Feldkirch..." Salzbourg perd ce match décisif - et ses paris - mais survivra à cette saison noire car le champion de Nationalliga renoncera à la promotion.

 

 

Meilleurs marqueurs

                                            B   A  Pts
 1 Valentin Gureyev (URS)     Kapfenberg   67  42  109
 2 Mike Hobin (CAN)           VSV Villach  46  30   76
 3 Aleksandr Martynyuk (URS)  Kapfenberg   34  36   70
 4 Rudolf König               Klagenfurt   45  24   69
 5 Greg Holst (CAN)           Innsbruck    42  26   68
 6 William Klatt (USA)        ATSE Graz    32  20   52
 7 Seppo Ahokainen (FIN)      Klagenfurt   29  23   52
 8 Michel "Mitch" Babin (CAN) Feldkirch    28  23   51
 9 Roger Lamoureux (CAN)      WEV Vienne   24  25   49
10 Herbert Pöck               Klagenfurt   20  26   46

 

 

 

Nationalliga

Classement (20 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EK Zell am See    29  14  1  5  129-90  +39
2 SV Leoben         26  11  2  6  117-89  +28
3 WAT Stadlau       25  11  3  6  118-91  +27
4 EHC Lustenau      16   6  4 10   78-123 -45
5 Kremser EV        15   7  1 12   83-119 -36
6 EV Zeltweg         9   4  1 15   91-104 -13

Zell am See renonce à la montée en Bundesliga.

 

 

 

Oberliga

Oberliga West : 1 Dornbirn.

Oberliga Ost : Grazer SV, ATSV Steyr, Mödling, DSG Rotschitzen.

Dornbirn est promu en Nationalliga.

 

 

 

Landesliga

Wiener Liga, groupe A (12 matches)

                    Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 WAT Favoriten      24  12  0  0  121-34  +87
2 EC Spetrans        16   8  0  4   90-63  +27
3 Hirschstetten       8   4  0  8   48-88  -40
4 Tyrolia             0   0  0 12   54-128 -74

 

 

 

Matches amicaux

04/09/1978 ATSE Graz - Wiener EV 5-4 (1-2,4-0,0-2)
05/09/1978 Wiener EV - ATSE Graz 6-1 (0-0,5-1,1-0)
16/09/1978 Kapfenberg - Klagenfurt 9-4
03/10/1978 Villach - Zell am See 12-3 (3-2,4-1,5-0)

Innsbruck, le WEV, Feldkirch, Villach, Kapfenberg et Klagenfurt ont aussi participé à des matches amicaux internationaux.

 

 

 

Jugend (moins de 20 ans)

Classement : 1 Wiener EV, 2 Klagenfurt, 3 Feldkirch, 4 Villach, 5 ATSE Graz, 6 Kapfenberg, 7 Innsbruck, 8 Salzbourg.

Vienne est champion d'Autriche juniors.

 

 

Schüler

Villach est champion d'Autriche devant Klagenfurt.

 

 

Knaben

Lustenau est champion d'Autriche devant le Wiener EV.

 

 

La saison précédente (1977/78)

La saison suivante (1979/80)

 

Retour aux archives