Championnat d'Autriche 1971/72

 

Bundesliga

Classement (28 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Klagenfurter AC   46  22  2  4  178-88  +90
2 Wiener EV         37  16  5  7  133-95  +38
3 WAT Stadlau       35  15  5  8  108-91  +17
4 EHC Feldkirch     32  14  4 10  129-99  +30
5 Innsbrucker EV    26  12  2 14  111-112 -1
6 ATSE Graz         23   9  5 14   95-101 -6
7 EC Kitzbühel      21   9  3 16   83-109 -26
8 EK Zell am See     4   1  2 25   52-194 -142

Un faux-pas initial du KAC contre Kitzbühel laisse penser que le championnat peut être plus ouvert que d'habitude, ce qui renforce son intérêt. Les spectateurs sont plus nombreux, et la télévision publique ORF retransmet plusieurs rencontres Pour autant, le vainqueur est toujours le même à la fin : Klagenfurt reste champion d'Autriche de manière assez nette, sous la conduite d'un nouvel entraîneur-joueur, l'ex-international américain Don Ross. Le meilleur buteur, Dieter Kalt, met un terme à sa carrière sur cet ultime succès.

L'attractivité du championnat s'explique aussi par la présence des deux premiers joueurs soviétiques autorisés à jouer dans un club à l'ouest du "rideau de fer". Yuri Morozov, arrivé la saison précédente, a été rejoint au sein du WAT Stadlau par Valeri Nikitin. En plus d'être très souvent décisif pour remporter des victoires, cet ancien champion du monde imprègne ses coéquipiers de son style de jeu et sert de modèle : le promu est l'équipe la moins pénalisée, ce qui ne l'empêche pas de finir à une excellente troisième place.

Le contraste est en particulier saisissant avec le WEV. Pour compenser la volonté de départ de Herbert Haiszan, le grand club traditionnel viennois a engagé un nouveau "fort caractère", l'international Josef Schwitzer d'Innsbruck (sans doute le joueur le plus hué du championnat). En plus, Haiszan fait finalement son retour après dix rencontres. Cette équipe ne manque donc pas de hargne. Les derbys viennois, qui constituent une vraie opposition de style, se jouent tous à guichets fermés. Le hockey sur glace prend un nouvel essor dans la capitale, et le WEV y garde la primauté en devenant vice-champion, non sans scandales. Le dernier derby viennois est le plus houleux avec une bagarre générale : outre les sept expulsions, le coach canadien Dave Smith sera dénoncé parce qu'il a frappé "par erreur"... un inspecteur de police !

Le seul autre club avec un véritable entraîneur à plein temps (qui ne chausse pas aussi les patins) est l'ATSE Graz. Le Tchécoslovaque Miroslav Kubera (43 ans) y était arrivé en 1965, un an et demi après la construction de la nouvelle patinoire artificielle de Liebenau, et y avait supervisé le développement des jeunes talents locaux, détectés grâce aux 20 équipements complets de hockeyeurs donnés par les autorités pour faire tester ce sport aux familles du quartier. Après trois ans d'intermède, Kubera revient à la tête de l'équipe première, mais ce retour est beaucoup plus difficile, en particulier à cause des deux étrangers qui sont ses compatriotes : Josef Barta se plaint de maux de tête et Jaroslav Walter confirme qu'il est un joueur "compliqué" dans un vestiaire, réputation qu'il avait déjà dans son précédent club Innsbruck. En manque de leader offensif, l'ATSE connaît la chute la plus importante, de la deuxième à la sixième place.

Fred Huber, ancien gardien de hockey sur glace mais aussi tennisman de haut niveau connu comme amuseur public (et qui a fréquenté assidûment filles, bars et casinos), est paradoxalement chargé de ramener la discipline à Zell am See, où il remplace le duo Werner-Gaffney en cours de saison. La différence de niveau est néanmoins trop importante pour espérer quoi que ce soit. Zell am See est relégué.

 

Meilleurs marqueurs

                                         B    A   Pts
 1 Barry Watson (CAN)      Feldkirch    48   20    68
 2 Dieter Kalt             Klagenfurt   34   24    58
 3 Josef Puschnig          Klagenfurt   21   24    45
 4 Don Ross (USA)          Klagenfurt   28   16    44
 5 Robert Tuff (CAN)       Klagenfurt   28   15    43
 6 Valeri Nikitin (URS)    Stadlau      30   13    43
 7 Leonhard Lilyholm (USA) Kitzbühel    19   23    42
 8 Kurt Höller             Innsbruck    24   14    38
 9 George Hill (CAN)       WEV Vienne   25   12    37
10 Kent Parrot (CAN)       Innsbruck    24   13    37

 

 

 

Oberliga

Groupe Ouest (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 HC Salzbourg      14   7  0  1   80-27  +53
2 Innsbruck Pradl   11*  5  1  1   35-28  +7
3 EHC Lustenau       9   4  1  3   50-41  +9
4 EV Rankweil        4*  2  0  5   33-46  -13
5 Skiclub Badgastein 0   0  0  8   20-66  -46

Groupe Est (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Kapfenberger SV   16   8  0  2   70-30  +40
2 SV Leoben         16   8  0  2   81-45  +36
3 Grazer AK         13   6  1  3   66-41  +25
4 Villacher SV      11   5  1  4   50-48  +2
5 WAT Favoriten      2*  1  0  8   21-78  -57
6 WSG Treibach       0*  0  0  9   23-69  -46

* un match en moins

Rankweil, Badgastein, WAT Favoriten et Treibach sont relégués.

 

Poule finale (12 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 HC Salzbourg      18   9  0  3  104-53  +51
2 Kapfenberger SV   16   8  0  4   83-49  +34
3 Innsbruck Pradl   13   6  1  5   70-58  +12
4 EHC Lustenau      13   6  1  5   61-70  -9
5 Grazer AK         11   5  1  6   58-76  -18
6 SV Leoben         10   5  0  7   61-75  -14
7 Villacher SV       3   1  1 10   56-109 -53

Salzbourg est promu en Bundesliga.

 

 

 

Jugend (moins de 20 ans)

Klagenfurt est champion devant le Innsbrucker EV.

 

 

Schüler (moins de 18 ans)

Klagenfurt est champion devant Innsbruck Pradl.

 

 

La saison précédente (1970/71)

La saison suivante (1972/73)

 

Retour aux archives