Championnat d'Allemagne 1971/72

 

I. Bundesliga : classement.

Oberliga : classement.

Regionalliga : zone nord, zone sud-ouest, zone sud et finale.

 

 

I. Bundesliga

Classement (32 matches)

                   Pts    V  N  D     BP-BC   Diff
 1 Düsseldorfer EG  48   23  2  7    147-75   +72
 2 EV Füssen        44   21  2  9    136-97   +39
 3 SC Riessersee    41   20  1  11   148-107  +41
 4 EC Bad Tölz      38   17  4  11   117-106  +11
 5 EV Landshut      35   16  3  13   166-142  +24
 6 Augsbourg EV     23   13  2  17   119-125  -6
 7 VfL Bad Nauheim  23   11  1  20   124-155  -31
 8 ESV Kaufbeuren   18    8  2  22   102-160  -58
 9 Krefelder EV     13    6  1  25    93-183  -90

Avec ses 9700 spectateurs de moyenne, le DEG est devenu un porte-étendard, d'une part pour la ville de Düsseldorf, d'autre part pour le hockey allemand. Pas étonnant que tout le monde veuille y jouer... Il ne reste plus que deux joueurs du premier titre de 1967, le défenseur Otto Schneitberger et l'attaquant Sepp Reif, et les nouvelles pousses n'ont pas été si nombreuses - essentiellement l'attaquant chouchou Peter Müller - mais le recrutement se fait aisément d'année en année. L'élégant patineur Walter Stadler est ainsi arrivé à l'intersaison de Rosenheim, et l'énergique Walter Köberle de Kaufbeuren.

Le DEG compte de plus sur deux ex-internationaux tchécoslovaques : le centre Petr Hejma (11 sélections), pur créateur qui donne l'impression de jouer à la fois avec le palet et avec son adversaire quand ce dernier manifeste des velléités d'interception, a fui son pays et a pris la nationalité allemande, alors que le Rudolf Potsch, légendaire défenseur aux 100 sélections, a quitté légalement son pays, autorisé à partir à 32 ans pour trois années. La troisième correspond à ce titre de champion d'Allemagne et il rentre dans sa ville de Brno.

Les Preussen Krefeld, qui auraient dû être promus en Bundesliga, ont été dissous en juin 1971. La coexistence de deux clubs dans la même ville avec une seule patinoire était trop difficile, et les Preussen avaient trop peu de public pour être financièrement viables. L'autre club de Krefeld, le KEV, a récupéré quatre joueurs de son ex-concurrent, mais il ne peut empêcher la dernière place. Sera-t-il relégué pour autant ? C'est ce que souhaitent les clubs du sud qui espèrent contrecarrer la montée en puissance du hockey dans les clubs plus riches de l'ouest.

 

Meilleurs marqueurs

                                   B   A  Pts
1 Alois Schloder      Landshut    29  22   51
2 Anton Hofherr      Riessersee   28  18   46
3 Erich Kühnhackl     Landshut    24  22   46
4 Peter Hejma        Düsseldorf   23  20   43
5 Ernst Köpf          Augsburg    23  17   40

 

 

 

Oberliga

Classement (26 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Berliner SC      42  19  4  3  165-81  +84
 2 EV Rosenheim     38  17  4  5  155-84  +71
 3 EC Deilinghofen  36  16  4  6  121-83  +38
 4 Mannheimer ERC   35  17  1  8  167-102 +65
 5 SG Nuremberg     33  15  3  8  153-99  +54
 6 TEV Miesbach     29  14  1 11  104-120 -16
 7 Kölner EK        27  12  3 11  150-122 +28
 8 EV Landsberg     26  12  2 12  117-109 +8
 9 EV Pfronten      26  12  2 12  104-113 -9
10 EV Ravensburg    25  11  3 12  110-113 -3
11 TSV Straubing    20   9  2 15   95-126 -31
12 EV Mittenwald    13   5  3 18   84-183 -99
13 Westf. Dortmund  12   5  2 19   90-172 -82
14 EV Regensburg     2   1  0 25   60-168 -108
15 Düsseldorf II forfait général après onze journées (6 pts)

Berlin est promu en Bundesliga. Mais faut-il un promu et pas de relégué ou deux promus et un relégué ? Les clubs du sud font pression pour que Rosenheim soit aussi promu à la place de Krefeld. Finalement, le compromis trouvé lors de l'assemblée fédérale de l'été 1972 consistera à les admettre tous les deux. Après une saison à 9, la Bundesliga se jouera donc à 11 !

 

 

 

Regionalliga

Zone nord (16 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Krefelder EV II   32  16  0  0  209-26  +183
2 Duisburger SC     28  14  0  2  256-30  +226
3 Hambourg SV       23  11  1  4  110-78  +32
4 EC Hanovre        20  10  0  6   74-82  -8
5 Berliner SC II    15   7  1  8   79-78  +1
6 HTSV Brême        14   7  0  9   49-94  -45
7 EHC Berlin         6   3  0 13   40-172 -132
8 EC Soest           5   2  1 13   50-165 -105
9 Altonaer SV        1   0  1 15   25-154 -129

Duisburg et Hambourg sont qualifiés pour la finale nationale. Les réserves comme celle de Krefeld n'ont en effet pas le droit d'y accéder, et elles ne seront d'ailleurs même plus autorisées en Regionalliga la saison suivante.

 

Zone sud-ouest (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Eint. Francfort   16   8  0  0   96-21  +75
2 EHC Stuttgart     11   5  1  2   59-31  +28
3 EC Bad Nauheim II  7   3  1  4   56-43  +13
4 VERC Lauterbach    6   2  2  4   33-61  -28
5 Zweibrücken        0   0  0  8   11-69  -58

L'Eintracht Francfort et Stuttgart sont qualifiés pour la finale nationale.

 

Zone sud (14 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 VER Selb          23  11  1  2   86-36  +50
2 EV Landshut II    22  11  0  3   90-47  +43
3 TSV Peißenberg    19   9  1  4   71-44  +27
4 DEC Frillensee    13   6  1  7   50-55  -5
5 EHC Klostersee    11   4  3  7   46-52  -6
6 Augsbourg EV II    9   4  1  9   34-79  -45
7 Fürstenfeldbruck   8   3  2  9   45-70  -25
8 EC Holzkirchen     7   3  1 10   27-66  -39

Selb et Peißenberg sont qualifiés pour la finale nationale, la réserve de Landshut n'ayant pas le droit d'y accéder.

 

Finale de Regionalliga (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Duisburger SC     20  10  0  0   69-22  +47
2 Eint. Francfort   16   8  0  2   74-31  +43
3 VER Selb          11   5  1  4   40-39  +1
4 EHC Stuttgart      8   4  0  6   36-43  -7
5 TSV Peißenberg     3   1  1  8   32-72  -40
6 Hambourg SV        2   1  0  9   27-71  -44

Duisburg, l'Eintracht Francfort (qui avait choisi de se rétrograder pour raisons financières un an plus tôt !) et Selb sont promus en Oberliga. Selb décline cette possibilité et cède sa place au suivant Stuttgart.

 

 

La saison précédente (1970/71)

La saison suivante (1972/73)

 

Retour aux archives