Championnat d'Allemagne 1965/66

 

I. Bundesliga : première phase, poule finale et poule de maintien.

Oberliga : première phase et barrage de promotion/relégation.

Regionalliga : première phase, deuxième phase et poule finale.

 

 

I. Bundesliga

Première phase (18 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 EV Füssen        34  16  2  0  110-39  +71
 2 ESV Kaufbeuren   23  11  1  6   84-75  +9
 3 EC Bad Tölz      21  10  1  7   76-48  +28
 4 Düsseldorfer EG  21  10  1  7   66-57  +9
 5 Mannheimer ERC   17   8  1  9   61-73  -12
 6 Krefelder EV     15   7  1 10   64-73  -9
 7 Preußen Krefeld  15   7  1 10   58-71  -13
 8 EV Landshut      13   5  3 10   50-73  -23
 9 VfL Bad Nauheim  11   5  1 12   70-102 -32
10 SC Riessersee    10   4  2 12   45-71  -26

Le promu Düsseldorf ne profite pas seulement du renfort des anciens joueurs de Bad Tölz, qui ont purgé un an de suspension pour être partis sans autorisation, il a aussi bénéficié de la dissolution de la section hockey de l'Eintracht Dortmund, qui lui a amené quatre joueurs sur un plateau : Karl-Heinz Löggow, Kurt Jablonski, Dieter Hoja et Horst Roes. Il crée l'évènement en se qualifiant pour la poule finale avec le soutien de 10500 spectateurs.

 

Poule finale (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EC Bad Tölz       11   5  1  2   36-19  +17
2 EV Füssen          9   4  1  3   41-23  +18
3 Düsseldorfer EG    8   3  2  3   27-37  -10
4 Mannheimer ERC     7   3  1  4   20-34  -14
5 ESV Kaufbeuren     5   2  1  5   22-33  -11

Invaincu en première phase, Füssen est censé dominer comme d'habitude le championnat. Mais une nouvelle formule prévoit que les compteurs sont remis à zéro avant la poule finale, ce qui ajoute enfin du suspense. L'éternel champion revient bredouille de ses deux premiers déplacements à Mannheim (1-2) et à Kaufbeuren (2-4) et soudain tout semble possible.

Tout se joue au dernier match à Bad Tölz lors d'un derby enfiévré à guichets fermés devant plus de 6000 spectateurs. Le match est longtemps serré, mais lorsque Willi Gerg inscrit le 5-3 au début de la dernière période, le défenseur-vedette de Füssen, Leonhard Waitl, met le buteur au sol et prend une pénalité majeure de cinq minutes. Bad Tölz marque deux buts dans cet intervalle et s'échappe définitivement vers la victoire (8-4).

Les Tölzer ont bâti leur titre sur leur défense robuste : Heinz Bader, Hans Schichtl, Walter Riedl et Erwin Riedmeier, qui a marqué un doublé au match décisif. Le Canadien Mike Daski (photo) - qui avait dû quitter le club en 1957 par mesure d'économie alors qu'il était entraîneur-joueur - est revenu et a su faire travailler ses joueurs sur leur point faible, le patinage. Il a amené 100 cageots sur la glace pour leur proposer des exercices variés de dribble et de saut. Cela leur vaudra le surnom de "Daskis Dancers". Le coach incite aussi son gardien Toni Klett à s'avancer toujours d'au moins 50 centimètres par rapport à sa cage pendant les tirs et son style agressif l'aide à se faire respecter des attaquants adverses.

Bad Tölz a aussi prouvé que, malgré les départs mal perçs vers le nouvel eldorado rhénan, il restait un club formateur. Lorenz Funk marque 16 buts pour sa première saison en Bundesliga et intègre l'équipe nationale à 18 ans.

 

Meilleurs buteurs de la saison

                                    B
1 Siegfried Schubert  EV Füssen    26
  Manfred Hubner      Kaufbeuren   26
  Horst Philipp       Bad Nauheim  26

 

 

Poule de maintien (8 matches)

                    Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 6 SC Riessersee    10   5  0  3   28-15  +13
 7 Preußen Krefeld  10   5  0  3   31-24  +7
 8 EV Landshut       8   4  0  4   25-30  -5
 9 EV Krefeld        8   4  0  4   33-25  +8
10 VfL Bad Nauheim   4   2  0  6   19-44  -25

Bad Nauheim est relégué en Oberliga.

Match pour la sixième place

Riessersee - Preußen Krefeld 6-4

Une coupe de la fédération est remise au vainqueur de la poule de maintien.

 

 

 

Oberliga

Il reste onze équipes puisque l'Eintracht Dortmund s'est retiré. Comme la ville de Munich a décidé de construire une patinoire couverte dans l'Olympiapark, le club du football du FC Bayern s'est mis à la glace en reprenant l'équipe du Münchener EV pour en faire sa section hockey.

Classement (20 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 1 Berliner SC      29  13  3  4   96-66  +30
 2 EV Landsberg     29  14  1  5   97-60  +37
 3 Bayern Munich    27  11  5  4   86-50  +36
 4 TEV Miesbach     26  11  4  5   86-64  +22
 5 EC Oberstdorf    24  11  2  7  100-80  +20
 6 ERC Sonthofen    21  10  1  9  101-96  +5
 7 EHC Holzkirchen  21   9  3  8   72-65  +7
 8 EC Deilinghofen  14   6  2 12   72-96  -24
 9 SG Nuremberg     13   6  1 13   77-102 -25
10 EV Rosenheim     11   4  3 13   70-100 -30
11 Eintr. Francfort  5   2  1 17   32-110 -78

Le Berliner SC est promu en Bundesliga. L'Eintracht Francfort est relégué en Regionalliga.

 

Finale d'Oberliga (à Berlin)

Berlin - Landsberg 8-6

 

 

Barrage de promotion/relégation

Eintracht Francfort - Cologne EK 5-4

Francfort se maintient en Oberliga.

 

 

 

Regionalliga

Première phase

Groupe nord (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Hambourg SC       15   7  1  0   55-17  +38
2 Preussen Berlin   11   5  1  2   25-23  +2
3 Altonaer SV        8   3  2  3   35-26  +9
4 HTSV Brême         6   3  0  5   24-33  -9
5 Brandenburg Berlin 0   0  0  8   17-57  -40

Groupe ouest (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Cologne EC        16   8  0  0   80-10  +70
2 EC Hanovre        10   5  0  3   48-30  +18
3 Essener RSC        8   4  0  4   46-38  +8
4 Westf. Dortmund    6   3  0  5   36-35  +1
5 Blau-Weiß Wickede  0   0  0  8   15-112 -97

Groupe centre (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 ERV Ravensburg    14   7  0  1   93-16  +77
2 Stuttgarter ERC   10   5  0  3   70-47  +23
3 Mannheimer SC     10   5  0  3   48-26  +22
4 SC 1880 Francfort  4   2  0  6   22-83  -61
5 VERC Lauterbach    2   1  0  7   14-83  -69

Groupe sud (14 matches)

                   Pts    V  N  D   BP-BC  Diff
1 Augsbourg EV      26   13  0  1   96-34  +62
2 SC Ziegelwies     19*   9  1  3   49-35  +14
3 EV Pfronten       14*   7  0  6   54-43  +11
4 EHC Klostersee    13*** 6  1  3   44-33  +11
5 SC Garmisch-Part. 10**  5  0  9   60-60   0
6 SC Weßling         9**  3  3  5   47-71  -24
7 EV Herrsching      7**  3  1  7   39-61  -22
8 TSV Lechbruck      0**  0  0 11   25-77  -52

* un match en moins / ** trois matches en moins / *** quatre matches en moins

 

Deuxième phase

Groupe nord-ouest (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Cologne EC        17   8  1  1  109-19  +90
2 Essener RSC       16   7  2  1   88-37  +51
3 EC Hanovre        15   7  1  2   61-32  +29
4 Hambourg SC        8   4  0  6   51-51   0
5 Berliner FC Preu.  3   1  1  8   22-111 -89
6 Altonaer SV        1   0  1  9   24-105 -81

Groupe centre-sud (8 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Augsbourg EV      20  10  0  0  100-22  +78
2 EV Pfronten       11   5  1  4   48-46  +2
3 Mannheimer SC      9   4  1  5   44-66  -22
4 SC Ziegelwies      8   4  0  6   36-45  -9
5 ERV Ravensburg     8   4  0  6   48-54  -6
6 Stuttgarter ERC    4   2  0  8   37-80  -43

Tous sont qualifiés pour une poule de promotion.

 

Poule de promotion (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Augsburger EV     12   6  0  0   48-13  +35
2 Cologne EC         6   3  0  3   39-17  +22
3 EV Pfronten        6   3  0  3   30-24  +6
4 Essener RSC        0   0  0  6    9-66  -57

Augsbourg est promu en Oberliga avec dans ses rangs le rugueux défenseur international Paul Ambros, qui a quitté Füssen en conflit avec le club.

Barrage pour la deuxième place

Cologne - Pfronten 5-3

Cologne accède à un barrage de promotion.

 

 

La saison précédente (1964/65)

La saison suivante (1966/67)

 

Retour aux archives