Championnat d'Allemagne 1957/58

 

Oberliga

Groupe ouest (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Mannheimer ERC    18   9  0  1   79-24  +55
2 Krefelder EV      16   8  0  2   50-25  +25
3 Düsseldorfer EG   11   5  0  5   47-36  +11
4 Preußen Krefeld   10   5  0  5   43-59  -16
5 VfL Bad Nauheim    4   1  2  7   34-50  -16
6 Cologne EK         1   0  1  9   23-82  -59

Groupe sud (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 SC Riessersee     20  10  0  0   98-19  +79
2 EV Füssen         16   8  0  2   87-23  +54
3 EC Bad Tölz       12   6  0  4   70-39  +31
4 SC Weßling         7   3  1  6   23-76  -53
5 EV Landshut        3   1  1  8   21-94  -73
6 ESV Kaufbeuren     2   0  2  8   23-71  -48

Kaufbeuren a bien besoin d'argent, et ne peut pas organiser de match sur sa patinoire naturelle. Pour permettre à ce club mal en point d'engranger une recette, Bad Tölz accepte de se déplacer dans des conditions que l'on sait déplorables : après le premier tiers-temps, des gros trous se forment sur le côté ensoleillé de la glace, et les deux capitaines renoncent alors à changer de côté pour permettre aux visiteurs, qui dominent le jeu, d'attaquer sur les parties de glace encore praticables...

 

Poule finale (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 EV Füssen         17   8  1  1   64-24  +40
2 SC Riessersee     13   6  1  3   40-39  +1
3 EC Bad Tölz       12   6  0  4   53-42  +11
4 Mannheimer ERC     9   4  1  5   31-37  -6
5 Krefelder EV       6   2  2  6   36-53  -17
6 Düsseldorfer EG    3   1  1  8   33-62  -29

Même battu deux fois par Riessersee, Füssen rétablit une fois de plus la hiérarchie et devient champion d'Allemagne pour la sixième fois consécutive. La saison est jugée trop longue et ennuyeuse pour rien, et la presse critique le "plan Overrath". Même les joueurs champions ont l'air de s'ennuyer et d'accomplir une formalité, et seul le défenseur Paul Ambros fait le clown après le match décisif à Bad Tölz (7-3). L'ovation de leurs supporters donne quand même finalement le sourire aux joueurs de Füssen qui vont faire un tour d'honneur.

Le découpage en deux zones n'ayant profité à personne, on reviendra en poule unique, sous un nom qui fera date : Bundesliga.

 

Meilleurs buteurs de la saison

                                B
1 Peter Rohde      Düsseldorf  31
2 Alois Mayr       Bad Tölz    21
3 Bruno Guttowski  Mannheim    21
4 Toni Biersack    Riessersee  19
5 Max Pfefferle    Füssen      18

 

Poule de classement (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
 7 Preußen Krefeld  14   7  0  3   55-38  +17
 8 VfL Bad Nauheim  13   6  1  3   53-28  +25
 9 EV Kaufbeuren    12   6  0  4   32-44  -12
10 EV Landshut      12   5  2  3   38-29  +9
11 SC Weßling        9   4  1  5   34-43  -9
12 Cologne EK        0   0  0 10   30-80  -50

Cette poule de classement ne sert pas à qualifier les participants pour la future Bundesliga, car ce sont les quatre premiers de chaque groupe de première phase qui seront qualifiés : les Preußen Krefeld et Weßling, même si ce dernier club a moins bien fini sa saison, restent donc au plus haut niveau.

 

 

 

Landesliga

Berlin (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Berliner SC       11   5  1  0   46-14  +32
2 SC Brandenburg     6   2  2  2   25-17  +8
3 BFC Preussen       6   3  0  3   30-24  +6
4 BHC SW Wedding     1   0  1  5   12-58  -46

Finale Nord (à Bad Nauheim)

Berliner Schlittschuhclub - Eintracht Dortmund 2-1

Le Berliner SC et Dortmund sont promus en Oberliga.

 

Finale Sud

SC Ziegelwies bat Schwenningen par forfait

Ziegelwies (club d'un quartier de Füssen qui a formé Leonhard Waitl passé cette saison dans l'équipe championne) et Miesbach (deuxième de la Landesliga de Bavière) sont promus en Oberliga.

 

 

La saison précédente (1956/57)

La saison suivante (1958/59)

 

Retour aux archives